Test : Etrian Odyssey

Etrian Odyssey - DS

Genre : RPG Heroic Fantasy

Date de sortie : 06 juin 2008

Genre
RPG Heroic Fantasy
Date de sortie
06 juin 2008 - France
Développé par
Atlus
Edité par
Atlus
Disponible sur
DS
Site officiel
Site officiel

Etrian Odyssey fait partie des Dungeon RPG, un genre bien particulier du jeu de rôle. Children Of Mana a ouvert le bal avec le premier jeu de ce type à sortir sur DS. Etrian Odyssey nous arrive un an et demi après la sortie japonaise et également au même moment où Etrian Odyssey 2 débarque sur le territoire ricain. Autant dire qu’on est content après ce temps d’attente d’avoir un jeu localisé en français (heureusement !).

Une fois la précieuse cartouche insérée dans votre console, vous allez démarrer le jeu assez rapidement, pas de grand blabla vous racontant l’histoire des ancêtres aux grands-parents de votre personnage ou de cinématique durant une éternité, rien de tout cela. Vous allez atterrir directement dans un village afin d’y créer votre guilde. Votre guilde pourra contenir jusqu’à 16 personnages et votre équipe en contiendra 5 de votre guilde. A vous de tous les créer à votre guise ! Vous pourrez apprécier dès le départ les graphismes agréables des personnages et des décors de la ville, cependant une fois rendu sur le lieu de vos explorations, vous découvrirez des décors très répétitifs. Cependant les musiques étant très agréables, on apprécie quand même le voyage.

Qui qui veux venir avec moi ?

La création de votre guilde et ainsi de votre future équipe ne sera pas chose aisée. Lors de l’inscription d’un nouveau membre, vous devez tout d’abord choisir son nom, ensuite sa classe, vous avez le choix entre Lansquenet qui est un guerrier polyvalent destiné à l’avant, un Trappeur qui est un combattant doué à l’avant comme à l’arrière, un Paladin, un Chasseur, un Guérisseur, un Alchimiste, un Barde et plus tard un Samouraï et un Sorcier. Pour vous dire que vous avez du choix dans les classes de votre aventurier, voire tellement de choix que ca ne sera pas forcement évident de créer une équipe opérationnelle dès le départ. En effet, la clé de la réussite est la gestion de votre équipe.

La carte au trésor

Une fois votre équipe créée, la prochaine étape sera la découverte du Labyrinthe d’Yggdrasil. En vue à la première personne, vous allez visiter cette forêt en rencontrant une végétation très hostile. A vous de gérer au mieux vos combats afin d’en sortir vivant. Les combats sont réalisés au classique tour par tour. Vous ferez face à des ennemis très féroces dès le départ et vous serez contraint et forcé de faire de nombreux aller-retour en ville afin de reposer un peu vos troupes. Durant l’exploration du labyrinthe, vous allez profiter sur l’écran tactile d’une carte, pas tout le temps obligatoire à compléter mais c'est fortement conseillé, afin d’y inscrire les chemins existant, les rencontres plus ou moins bonne réalisées afin de pouvoir y retourner si nécessaire. Il est toujours agréable de retrouver la fontaine de jouvence croisée quelques temps auparavant quand on est mal au point.

Ce n’est pas tous les jours facile !

Pour que votre équipe évolue, vous gagnez un point de compétence par niveau par héros, autant vous dire que ce n’est pas beaucoup, alors attention à la manière de les utiliser afin de ne pas vous en mordre les doigts quelques heures de jeu plus tard. Si malgré toutes vos précautions le tant redouté Game Over venait à arriver, vous aurez le choix de sauvegarder ou non les données récoltées sur la carte durant votre exploration. Un atout non négligeable qui vous permettra d’avoir un peu moins peur de la mort de votre équipe. Si tous vos personnages ne sont pas morts et que vous arrivez à vous rendre sans encombre en ville, vous pourrez vous rendre à l’hôpital afin de ressusciter, moyennant finance, tous vos précieux amis afin de repartir de plus belle après un petit passage à l’échoppe d’Oriana pour vendre les objets qui vous encombrent et vous rééquiper de façon judicieuse. Un petit tour à la taverne ne sera pas de refus afin d’accepter quelques quêtes pouvant faire gagner des objets très précieux. Une fois tout cela accompli, vous pourrez repartir à l’exploration des différentes strates du Labyrinthe.

Article rédigé par Icary , le

Les nombreux trajets entre la ville et le labyrinthe ne font pas d’Etrian Odyssey un jeu des plus abordables par tous, comme quoi la DS ne fait pas des jeux que pour les casuals contrairement à une idée reçue. Ce Dungeon-RPG apporte son lot de nouveautés mais reste tout de même classique dans le genre, ce qui n’est pas pour nous déplaire, c’est dans les vieux pots que l’on fait la meilleure soupe comme dirait mamie !

Points positifs

  • La vue à la première personne
  • La difficulté
  • C'est un Dungeon-RPG

Points négatifs

  • Les graphismes des décors
  • Pas abordable par n'importe quel joueur

Commentaires