Test : MySims Party

MySims Party - DS

Genre : Jeu de société

Date de sortie : 12 mars 2009

Genre
Jeu de société
Date de sortie
12 mars 2009 - France
Développé par
Electronic Arts
Edité par
Electronic Arts
Disponible sur
DS, Wii

Dans les jeux vidéo, il existe une tendance maladroitement remise au goût du jour depuis une poignée d'années, les jeux "party" : Family-Truc "party", Miam-Miam-Bidule "Party", Goldorak "party", Dans-Ton-Canapé-en-Cuir "party", Chez-Mémé "party", etc. Les jeux "party" sont devenus un étendard contemporain surexploité, une marque de fabrique mercatique difficile à dissimuler. MySims Party fait dans l'hommage !

MySims, c'est une nouvelle gamme de jeux qui investit le marché grand public des plateformes Nintendo. Avec pas moins de 4 titres sur Wii et autant sur DS, en une durée record d'environ un an et demi, MySims fait dans le cas d'école. Après avoir chassé sur les plates-bandes d'Animal Crossing (qui semble être une affaire juteuse avec plus de 10 millions de jeux vendus sur DS, et bientôt 3 millions sur Wii en moins 5 mois…), et en attendant celles de Mario Kart (plus de 14 millions sur DS et 15 millions sur Wii…), les MySims viennent cette fois-ci s'attaquer aux Mario Party (plus de 5 millions sur DS et 6 millions sur Wii). L'idée semble simple : proposer sur ces deux plateformes des alternatives claires aux long sellers de la marque au grand N, plutôt que de proposer des licences trop différentes qui se noieraient inéluctablement dans la masse. Il s'agira donc ici d'un recueil de mini-jeux pour jouer seul ou entre amis. Mais MySims Party ne fait pas juste dans le copier-coller. Il tente d'apporter ses petites originalités, stylet en main.

"Un peu plus près des étoiles, au jardin de lumière et d'argent" (Gold)

Comme tout party-game qui se respecte, MySims Party vous proposera de faire des épreuves courtes, moins de 2/3 minutes en général, qui vous permettront de mettre vos réflexes, votre perspicacité, votre jugement, à rude épreuve. Et le soft d'Electronic Arts ne se définit pas que par ses mini-jeux. Entre deux sessions d'action, le Sims que vous dirigerez ne se contentera pas d'attendre sagement que le temps passe. Une partie importante du jeu consiste à se promener, à discuter, à s'habiller, à personnaliser, etc. L'éditeur de personnages nous permet d'en créer plusieurs, de leur octroyer des caractéristiques esthétiques, physiques, de les fringuer et même de leur définir des points de vitesse, de force ou encore de technique. Bon, dans les faits, ces points d'expérience ne semblent pas aussi "utiles" que sur le papier, puisque en cas d'échec lors de certaines missions, il est difficile de juger si c'est nous qui avons été mauvais, ou c'est à cause de son personnage…

"Le personnage, c'est forcément le personnage !!" dirons-nous ^^

"I'd rather settle for the truth, but it hurts" (Ambitions)

Le jeu en solitaire s'articule autour de festivals. Nous allons donc devoir y participer pour débloquer des épreuves que l'on pourra pratiquer par la suite avec des amis. Mais encore une fois, comme dans tout recueil de mini-jeux qui se respecte, les épreuves auront des intérêts différents selon vos goûts, votre style ou encore votre humeur du moment. Certains seront alors forcément plus amusants que d'autres, mais je serais bien vaniteux d'affirmer lesquels le sont et lesquels ne le sont pas. Sur les quarante proposés, il y en aura pour tout le monde… Chose plus étonnante, ils n'utilisent pas tous l'écran tactile ou le micro, puisque certains d'entre eux utilisent les boutons. La difficulté semble plutôt bien dosée, quoiqu'un peu corsée tout de même. Mais ce genre de jeux, ce n'est pas fait pour juste le parcourir. Le plaisir sera aussi de faire et refaire les épreuves pour s'améliorer et pour en comprendre parfois certaines subtilités. Et dès lors qu'ils en auront bien saisi les règles, les enfants et leur capacités de robots-mutants s'en sortiront bien mieux que nous autres pauvres adultes, qui avons tout perdu de notre acharnement d'antan, maternés dans une facilité insultante depuis tant d'années.

Article rédigé par elf , le

Des graphismes agréables, des mini-jeux classiques mais relativement efficaces et du challenge. Ce sont autant d'atouts que MySims Party sur DS porte fièrement. Il se présente donc comme un sympathique petit jeu pour tous, qui par essence s'avèrera plus intéressant avec une poignée d'amis, mais qui, contrairement à une majorité de jeux bâclés dans le genre, révèle une substance inattendue en solitaire. Une bonne pioche, qui manque tout du même de la saugrenuité d'un Mario Party !

Points positifs

  • Une quarantaine de mini-jeux
  • Une bonne durée de vie
  • L'univers des MySims est attachant quoiqu'un brin...

Points négatifs

  • ...impersonnel (comparé à un Mario Party coloré et fun...)

Commentaires