Test : Rhythm Paradise

Rhythm Paradise - DS

Genre : Jeu de rythme

Date de sortie : 30 avril 2009

Genre
Jeu de rythme
Date de sortie
30 avril 2009 - France
Développé par
Nintendo
Edité par
Nintendo
Disponible sur
DS

Avec un score impressionnant de plus de 1,7 millions d'unités vendues sur le sol japonais en moins de 5 mois, on pouvait légitimement se questionner sur ce phénomène ludique. Rhythm Paradise, Heaven aux USA ou Tengoku Gold au japon, se positionne comme un de ces jeux de rythme atypiques dont l'ambiance supplante le genre qu'il serait bien délicat de définir. Jeu de rythme, certes, mais divertissement avant tout.

 
 
Rhythm Paradise pourrait être définit comme un simple jeu de rythme, mais en réalité il s'autorise le luxe d'offrir bien plus. Il propose une vraie approche ludique et récréative de la notion même de rythme. Moins créatif qu'un Electroplankton (DS), assez proche d'un Vib Ribbon (PS1) et à l'univers Wario Warien, il s'impose à point nommé comme une nouvelle bouffée d'air frais dans le monde des jeux rythmiques, décidément encore plein de ressources. A la différence près que Rhythm Paradise ne demeurera pas cantonné à un public de joueurs avertis, entrant par la grande porte.
 

Un jeu de rythme

Rhythm Paradise sur GBA élargissait la grande famille des jeux de rythme de par son univers incroyablement délirant et "japonais". Il était né d'une collaboration entre le musicien Tsunku et Nintendo. Cet opus DS part sur les mêmes bases et élargit les frontières de la licence en y ajoutant un sens du toucher. Mais soyons honnête, dans le fond, la mécanique de jeu n'est pas foncièrement originale. Vous devrez tapoter et/ou frotter en rythme pendant que de petites animations se dérouleront à l'écran. Cet enchainement rappelle beaucoup celui de Vib Ribbon, auquel on aurait ajouté une dose de Oendan (ou encore Elite Beat Agent) et beaucoup de Wario Ware. La ressemblance avec Wario Ware tient d'ailleurs surtout dans la charte graphique. Grand foutoir esthétique et patterns d'animation oldschool qui fleurent bon l'insanité. On retrouve tout ce qui fait le particularisme de Wario Ware au pays du rythme. Le talent des développeurs de Rhythm Paradise est tel qu'ils ont su produire un titre faisant preuve d'une grande maturité ludique. Le jeu met en scène des animations complètement absurdes dans lesquelles on vous demandera d'avoir un sens de l'observation et surtout un rythme bien affûté. Le gameplay fait appel à seulement deux mouvements et malgré cela, la variété des situations et des approches rythmiques fait illusion d'une stupéfiante diversité. Il suffit de jeter un œil à une vidéo de Rhythm Paradise pour s'en rendre compte.
 

Le contenu

50 épreuves, ça vous paraît beaucoup, raisonnable ou peu ? C'est d'autant plus difficile à dire que les niveaux se débloqueront au fur et à mesure que la mission précédente sera remplie. Et quand on voit la précision rythmique que demandent certaines d'entre elles, il semble assez évident que nombre de joueurs du dimanche abandonneront avant d'en avoir vu le bout. Les joueurs qui auront adhéré au concept, et encore plus aux délires (autant graphiques que sonores), s'acharneront non seulement pour terminer les épreuves, mais aussi obtenir les médailles. Pour la plupart d'entre elles, avec un soupçon de persévérance, cet objectif sera parfaitement accessible. Il y a toujours les récalcitrantes, celles qui jouent la carte des contre-temps, des changements de rythme qui tendent à rompre votre concentration, mais à celles-là je ne dirais qu'une chose : "Je vous aurai un jour !!! Ahhahahahahaha !!!" Le contenu de Rhythm Paradise est donc plus que raisonnable et la rejouabilité des niveaux le rend d'autant plus savoureux. En tant que joueur (et fier de l'être) votre devoir est de faire découvrir ce jeu extraordinaire autour de vous. C'est un ordre !!!
 

Article rédigé par elf , le

Rhythm Paradise est un jeu plutôt atypique, aussi délirant et efficace qu'un Wario Ware au pays du tempo. Certains pourront trouver sa difficulté un poil trop relevée, certes… Mais est-ce vraiment un défaut ? Pour les autres, ceux nourris de longanimité, le bonheur sera agréablement épicé. En seulement deux épisodes, la collaboration entre Tsunku et Nintendo s'est métamorphosée en un véritable tour de force vidéoludique. Quand l'accessibilité côtoie intimement le challenge. Quand le rythme devient narration. Quand il devient plaisir.

Points positifs

  • L'univers, les délires, le second degré, etc.
  • L'accessibilité de prime abord
  • Le challenge relevé

Points négatifs

  • Demande parfois un sens accru du rythme...

Commentaires