Test : La Maison du Style

La Maison du Style - DS

Genre : Jeu de mode

Date de sortie : 23 octobre 2009

Genre
Jeu de mode
Date de sortie
23 octobre 2009 - France
Développé par
Syn Sophia
Edité par
Nintendo
Disponible sur
DS

La mode, le shopping, les concours de beauté, les mannequins, le mascara, le vernis, les brushings, le dos-nu, le cache-cœur, avec ou sans bretelles, plus rien n’a de secret pour moi maintenant. Youpi, je suis le maître du style !

La Maison du Style sur DS a un effet pervers sur le métabolisme humain, principalement sur celui des mecs. Depuis que j’ai eu le grand honneur de tester ce jeu, je mets de la crème antiride, je m’épile les sourcils et je regarde D&Co à la télé. Et après, on va dire que les jeux vidéo ne sont pas néfastes pour la santé.

C'est l'enfer de la mode, c'est vraiment super sympa

Wagamama Fashion Girls Mode, l’autre nom de La Maison du Style, vous propose de suivre le parcours classique d’une professionnelle de la mode, de son embauche comme simple vendeuse chez Primavera (une sorte de faux Kiabi japonais) à la création de sa propre boutique de fringues puis d’un empire mondial qui utilise l’arme nucléaire et qui défonce des sales nia… Ah non, houla ! Non non, au temps pour moi ! J’ai confondu avec Operation Flashpoint. Erreur. Dans ce jeu DS, vous conseillez les clientes sur le choix de leur top, de leur minijupe ou du pantalon le plus glamour que vous avez en rayon (petit rire féminin étouffé). « Ca vous fera 200 € ma chérie ». « Oh mais c’est formidable ma grande ! Cela me va comme un gant, j’ai bien fait de vous demander conseil ». Ahah, huhu, renvoi de politesse, toussa. Bref, après un départ très simple où le but du jeu n’est que de répondre aux attentes des visiteuses bien déterminées sur ce qu’elles veulent, le jeu se corse un peu.

Je recherche une jupe plutôt tendance goth années 80 pour aller au bal

Chaque visite se déroule de la même façon : une cliente se pointe et attend. Vous l’abordez. Elle vous dit, grosso modo, ce qu’elle cherche. Quoique, quelques fois, à vous de trouver ce qui lui convient. Pour répondre à son souhait, regardez son budget, qui s’affiche dans l’identité de la personne. Regardez également son style actuel, ou les couleurs qu’elle porte. Ainsi, à vous de débusquer dans votre stock, et à travers une dizaine de marques qui ont toute une image différente (bobo, bcbg, baba cool, old fashion, girly glamour, pupute etc.), l’article qui conviendra. Ensuite, deux choix s’offrent à vous : soit lui demander d’essayer directement, en faisant confiance à votre instinct. Mais une erreur de jugement vous sera fatale (c’est relatif : elle se barre la madame, vous ne perdez pas une vie, hein). Autre solution : lui demander d’essayer et voir sa réaction après son tour en cabine. En général, les premiers choix sont les bons (ou alors, j’ai un talent inné pour la mode, dans ce cas, je vais devoir pleurer un peu) et votre cliente repart heureuse, avec un trou dans son portefeuille. Car le but, évidemment, est également de renflouer les caisses.

Raie, patron vicieux et jeune fille ambitieuse

Près de 10 000 articles sont prévus dans le jeu, avec des styles différents. Pour remettre de l’ordre dans votre stock (lorsque vous avez ouvert votre première boutique et donc gravi un échelon), il y a un show-room qui vous permet de visiter les stands de marques et de faire quelques affaires. Grâce à une petite carte, naviguez dans une ville où plusieurs lieux s’ouvriront au fur et à mesure de votre progression et des quelques cut-scènes presque intéressantes qui jalonnent votre parcours vers la gloire. Découvrez ainsi le salon de coiffure, pour vous faire une nouvelle raie (dans les cheveux, vicieux) ou encore la boutique cosmétique, le manoir de votre patron (que vous allez sûrement finir par vous taper). Derrière son aspect de jeu flash gratuit se cache quelques bonnes surprises comme la personnalisation de votre avatar, qui vous transforme en présentoir géant dans votre boutique, et peut influencer votre aura sur les clientes. Ou encore la mise à jour des mannequins en vitrine, pour présenter des tenues complètes qui peuvent séduire des clientes fortunées. Bref, avec un faux scénario autour d’un roman à l’eau de rose et de désirs carriéristes non dissimulés d’une jeune fille, La Maison du Style s’avère complet pour celles (et ceux) qui recherchent un jeu réaliste sur la mode. Seule ombre au tableau : la répétition quasi systématique, non seulement du principe du jeu, mais également des clientes, qui, une fois avoir récolté tous leurs points de fidélités (des étoiles qui s’accumulent à chaque service rendu), n’auront plus de secrets pour vous. Il ne vous restera plus que vos yeux plein de rimmel pour pleurer, et quelques concours de beautés à franchir pour gagner encore plus de pognon et de vêtements, afin de personnaliser encore plus votre avatar et devenir la nouvelle Coco Chanel.

Article rédigé par Jivé , le

La Maison du Style est une petite surprise. Bien qu’au ras du sol pour son histoire, et très répétitif une fois la prise en main assimilée et les divers lieux débloqués dans la ville, le jeu s’avère être complet et très prenant pour quiconque aimant la mode et le style. Destiné évidemment aux filles, de préférences assez jeunes, on aimera la personnalisation du jeu et la masse d’articles à débloquer. A noter que le mode en ligne permet de partager et de faire découvrir sa boutique au monde entier.

Points positifs

  • Complet
  • Personnalisation poussée
  • Peu commun
  • Un aspect gestion qui augmente au fil du jeu
  • Divers petits détails sympa (magazine, concours)

Points négatifs

  • Tourne vite en rond
  • Très ciblé
  • Scénario de série Z

Commentaires