Test : Léa Passion présente Mes secrets de filles

Léa Passion présente Mes secrets de filles - DS

Genre : Fille

Date de sortie : 28 août 2008

Genre
Fille
Date de sortie
28 août 2008 - France
Edité par
Ubisoft
Disponible sur
DS
Site officiel
Site officiel

Quoi de mieux pour commencer une carrière sur GameHope, que de réaliser le test d'un jeu AAA, d'un titre qui prend aux tripes de quiconque s'y essaye. Vous en rêviez et GH ne l'avait pas encore fait. Voilà donc le test de Léa Passion : Mes secrets de filles. Promis ce sera le seul et le dernier épisode de la saga à jouir d'une critique ici-même.

 
 
Quand on parle d'Ubisoft, on pense bien évidemment à l'édition de titres emblématiques comme Rayman ou Assassin's Creed. On oublie néanmoins que ces fripons nous ont pondu une saga répondant au doux nom de Léa Passion. Alors Léa Passion, c'est quoi ? Et bien tout simplement une série de jeux destinés aux petites filles allant de 7 à 14 ans et proposant diverses activités (parmi lesquelles on compte la cuisine, le babysitting ou la mode). Dit comme cela, ça paraît un peu cliché, mais rappelons-nous qu'il faut de tout pour contenter tout le monde. Y compris les petites filles. Le titre qui nous intéresse aujourd'hui se dénomme : Mes Secrets de filles et l'on peut le comparer à un audacieux mélange entre un journal intime et un Biba (pour les mâles incultes ici présents, Biba est un magazine féminin).
 

C'est ça une petite fille d'aujourd'hui ?

Le titre nous propose donc d'écrire nos mémoires dans un journal électronique. D'ailleurs, notez que la Nintendo DS se tient comme un livre (à la manière de Kawashima) pour encore plus d'immersion. Écrire des ressentis sur sa journée pourrait paraître léger (surtout si c'est pour nous faire payer le jeu une trentaine d'euros à sa sortie), aussi Léa Passion : Mes secrets de filles propose aux jeunes adolescentes bourrées d'idéaux, une poignée de mini-jeux. On peut, par exemple, reproduire à l'identique une page remplie d'illustrations ou bien casser des briques de couleurs. Des heures et des heures de fun en perspective n'est-il pas ? Et ce n'est pas tout puisque la joueuse a également la possibilité de créer son avatar et la rendre aussi insipide et attardée qu'une adolescente américaine entraperçue dans certaines séries : la blonde décolorée en mini-jupe qui se préoccupe davantage du shopping et des garçons que des études. Il est de bon ton de noter que, dans ce cas là, le soft n'émet aucun jugement de valeur et se contente de déblatérer des âneries du type : « Tu es rebelle et tu n'aimes pas suivre les règles ». Non, être con ne veut pas dire être rebelle … Ça se passe de commentaires.
 

Léa Passion Biba

Le titre propose également quelque chose de bien plus intéressant (si je puis dire) et qui ravira les jeunettes au plus haut point. Comme un bon vieux magazine féminin des familles, le soft donne la possibilité aux joueuses d'effectuer des tests psycho qui leur dressent un simili profil psychologique (construit autour de sept catégories allant de la sociabilité à l'empathie en passant par la curiosité). Ces questionnaires peuvent tourner autour du style vestimentaire de l'adolescente, de son rapport à l'écologie ou à sa vision de l'amitié, ce qui rend l'exercice assez varié. Nous ne sommes toutefois pas allés assez loin dans le jeu pour savoir si Léa Passion nous proposait des tests sexos. Nous avons quelques doutes là-dessus. Pour ce qui est du traitement des tests, là encore le soft se montre assez intelligent. Pour éviter tout sentiment de lassitude (bon peut-être pas à ce point là), le titre offre des questionnaires imagés ou textuels. Cela rend la tache plus sympathique s'il en est.
 

Kevin m'aimera-t-il un jour ?

Outre ces réjouissantes activités, Léa Passion : Mes secrets de filles se dote d'un aspect communautaire. On serait tenté de dire : sur Nintendo DS, c'est possible ? Et bien oui. Le soft nous permet de rentrer en interaction avec les cartouches de ses amies. Il s'avère possible d'échanger quelques pages de son journal tout en conservant ses secrets les plus terribles grâce à un système de mot de passe. On peut également importer les fiches avatar de ses copines et voir quel degré d'affinité il existe entre nous et Samantha, notre voisine de classe blonde platine ou Kevin, le beau gosse fan du PSG (ou de l'OM [ou de n'importe quelle équipe qui provoque chez vous une certaine antipathie]). On finira enfin par quelques mots sur la réalisation qui se révèle très sobre mais adaptée au jeu. Carton rouge toutefois pour les temps de chargements qui viennent parasiter « l'expérience » à tout bout de champ.

Article rédigé par Le Cactus , le

Que penser de ce Léa Passion : Mes secrets de filles ? Ne nous arrêtons pas à cette jaquette immonde et allons au delà. Force est de constater qu'il remplit assez bien son rôle. Il propose un divertissement pour petites filles, un peu abrutissant certes, mais plutôt bien pensé au final. Les tests et la possibilité d'interagir avec ses amies en sont les principales bonnes idées. Enfin, pas de quoi casser trois pattes à un canard tout de même.

Points positifs

  • - C'est trop girly !
  • - Les tests psycho
  • - Euh ...

Points négatifs

  • - Les mini-jeux péraves
  • - Bien trop cliché
  • - La jaquette affreuse
  • - Abrutissant

Commentaires