Test : Yoshi Touch & Go

Yoshi Touch & Go - DS

Genre : Plate-formes

Date de sortie : Mai 2005

Genre
Plate-formes
Date de sortie
Mai 2005 - France
Développé par
Nintendo
Edité par
Nintendo
Disponible sur
DS
Site officiel
Site officiel

On l'attendait de pied ferme, il arrive enfin. On disait qu'il serait à la pointe de l'innovation en matière de jeux vidéo sur portable. On n'en est pas déçu. Yoshi est de retour et risque bien de monopoliser le temps que vous comptez consacrer à tondre la pelouse, aller aux toilettes, récupérer le courrier et autres activités vitales et nécessaires.

Rien que le nom de Yoshi donne déjà envie de jouer. Mais, ce n'est qu'un animal de compagnie de notre grand Mario et pourtant, on aime beaucoup ce dino depuis son apparition dans Super Mario World sur Super Nintendo puis ensuite dans les multiples volets de Yoshi's Island. Touch & Go se rapproche d'ailleurs beaucoup de ce style, pour préserver l'originalité.

Le monde naïf de Yoshi

C'est sûr, le monde de Yoshi comme le monde de Mario n'ont rien de réaliste capable de faire baver les hardcore gamers. Touch & Go préserve le monde enfantin et naïf qui a toujours fait la magie de Yoshi et de ces compagnons avec des graphismes aux couleurs vives, des coups de crayons un peu comme dans Yoshi Island mais surtout des couleurs joyeuses et agréables. Et c'est avec cette gaieté qu'on retrouve ce volet sur notre petite DS et son double écran et on s'attend à une bombe. Et la bombe elle existe. Tout est dans le tactile. Vous pouvez dores et déjà arrêter d'appuyer sur les touches directionnelles et les boutons, elles ne servent plus à rien. Prenez votre stylet en main, tenez bien votre DS avec l'autre main, et c'est parti pour des heures de bonheur, de sueurs froides, de suspense et de joie !

Tout pour vous plaire

Le scénario - s'il y en a un - est simple. Un oiseau est en plein vol et tient au bout de son bec deux bébés qui vont faire des familles heureuses. Seulement, une vilaine sorcière passe par là et bouscule notre bel oiseau qui ouvre son bec et laisse tomber nos beaux bébés, Mario et Luigi. Seulement, rien n'est encore perdu. Bébé Mario possède, en plus de son chapeau rouge, trois ballons qui vont le parachuter jusqu'en bas, pour qu'il atterrisse en douceur. Seul problème : le ciel est surchargé d'ennemis qui vont empêcher Bébé Mario de descendre en toute tranquillité. Et c'est là que vous intervenez. Avec votre stylet, vous allez aider Bébé Mario à descendre. Comment ? En créant des tracés de nuages, de sorte qu'il ne rencontre aucun ennemi dans son chemin. Si par hasard, il tombe sur un ennemi, un ballon éclatera et comme Bébé Mario n'en a que trois, je vous laisse deviner ce qui se passera s'il se fait toucher trois fois de suite. Mais non, il ne s'éclatera pas par terre, démembré et enveloppé par son sang, non. Ce n'est pas le monde de Mario ça ! La vilaine sorcière, viendra le repêcher avant qu'il ne tombe, voyons. Pour aider Bébé Mario à survivre, il existe plusieurs techniques. Vous avez d'abord la technique simple qui consiste à tracer des nuages et guider le bébé, en essayant de suivre le tracé des pièces. Ou alors, vous pourrez enfermer vos ennemis dans une bulle, qui vous rapportera des points si la bulle touche le bébé. Seulement, ça serait trop facile. Il existe plusieurs sortes d'ennemis dont les ennemis à pointes, qui vont éclater vos bulles et donc qui ne sont pas capturables. Pour cela, il n'y a pas le choix : il faut les éviter. Une fois par terre, Yoshi s'occupera de vous transporter jusqu'à l'oiseau. D'ailleurs la couleur de Yoshi variera en fonction du nombre des pièces que vous avez récupéré. Si ce nombre dépasse 60 pièces, alors vous aurez un Yoshi qui ne sera plus vert mais d’une autre couleur. Cela détermine dores et déjà votre place dans le classement. Vous tombez donc sur le dos de Yoshi qui traversera son île en compagnie de ses oeufs magiques qui vont terrasser tous les ennemis que vous viserez. Petite déception : on ne contrôle pas Yoshi. En effet, il préfère marcher lentement, tout seul et être guidé par votre stylet. Vous allez donc continuer à tracer des nuages pour éviter de tomber dans les trous, éviter les ennemis ou simplement choper quelques fruits qui vont donner des oeufs, principales munitions de notre dinosaure adoré. Vous pouvez également faire sauter Yoshi en pointant votre stylet sur lui et en appuyant plusieurs fois sur l'écran tactile. Et enfin, dernière chose, vous pouvez supprimer les nuages en soufflant sur le micro.

Des modes en veux-tu, en voilà !

Cinq modes viennent remplir le jeu. Tout d'abord le mode Standard, qui est le jeu sous sa forme brute. Vous devrez collectionner un maximum de pièces, supprimer un maximum d'ennemis, pour avoir une chance de figurer dans le tableau de scores. Et ce n'est pas une chose facile, surtout au début. Vous serez la plupart du temps surchargé de tâches à faire : un tracé de nuage là, un autre juste après, oh un ennemi, vite une bulle. Et ce tout le temps que vous jouerez. Pression intense et sueurs froides seront au rendez-vous et c'est à vous de savoir gérer. Le problème est qu'il ne faut pas passer du temps à regarder le parcours que fait Bébé Mario ou Yoshi, il faut sans cesse se concentrer sur ce qui va arriver. On assiste donc plus au spectacle et c'est ça qui est un peu dommage. Et le gros furoncle du jeu reste quand même le manque de l'aspect "aventure" du jeu. On n'a plus de niveaux, on n'a plus de boss à combattre et les décors se suivent et se répètent. Un simple parcours qui a tendance à se répéter et qui au final aboutit à un tableau de scores qu'on aurait préféré ne pas voir. Le pire c'est que pour figurer dans le tableau, il faut s'arracher. Le score minimum est déjà un gros challenge, alors je ne vous parle pas de la tête du tableau. Et c'est la même chose pour tous les autres modes. Et ces autres modes apportent un peu de fraîcheur au jeu sinon, on l'aurait rapidement jeté par la fenêtre. Le mode Marathon est certainement le mode le plus long puisqu'il consiste à traverser la plus grande distance pour figurer dans le tableau. Le mode Défi s'en approche légèrement car dans ce mode il faut parcourir la plus longue distance possible mais cette fois la parcours est bourré d'ennemis piquants ce qui ne rend pas les choses simples. Il reste ensuite le mode Chrono qui consiste à terminer le parcours le plus rapidement possible. Enfin, le dernier mode, est le mode Duel qui se joue à deux avec téléchargement du mode. Malheureusement, je n'ai pas eu d'amis possédant une DS (même si Razhiel n'était pas très loin) pour pouvoir tester ce mode.

Article rédigé par NKB , le

Yoshi Touch & Go est certainement l'un des jeux DS les plus innovants puisqu'il exige l'emploi du stylet à 100%. Une fois lancé dans le jeu, il est difficile de décrocher, même après quelques crises de nerfs, vu la difficulté du jeu. Cependant, on est déçu de savoir qu'il n'y a pas l'aspect aventure du jeu qui aurait été bien plus palpitant qu'un simple mini-jeu, multi-mode. Vivement les jeux longs sur DS. Vivement la rentrée, donc.

Points positifs

  • 100% stylet, 100% tactile
  • Les différents modes

Points négatifs

  • Pas de mode aventure
  • Score trop élevé

Commentaires