Test : Nintendogs

Nintendogs - DS

Genre : Tamagochien

Date de sortie : Octobre 2005

Genre
Tamagochien
Date de sortie
Octobre 2005 - France
Développé par
Nintendo
Edité par
Nintendo
Disponible sur
DS
Site officiel
Site officiel

Avoir un chien, tout le monde en rêve, mais ce n’est pas facile tous les jours. Le promener, le laver, le nourrir, on aimerait bien l’oublier de temps en temps et respirer. Avec Nintendogs, c’est possible !

 
 
Marre de l’odeur de chien dans votre maison, marre de le brosser et de voir des poils partout ? Dans Nintendogs, à vous les crottes virtuelles et les puces en pixels ! Le principe du jeu est simple : à la manière d’un Tamagochi plus perfectionné, vous adoptez un tout petit chiot (ouh qu’il est mignon !) et l’éduquez afin d’en faire un brave toutou à sa maman. Mais avant d’acquérir le succès des concours, il va falloir être patient…

Le train-train quotidien

Au démarrage du jeu, on se retrouve au chenil et on peut au choix regarder l'un des trois chiens, chaque principal toutou des différentes versions de Nintendogs, à savoir le teckel, le chihuahua et le labrador, ou acheter votre fidèle compagnon parmi six races et pour chacune, trois toutous différents à choisir selon plusieurs critères (sexe, couleur et caractère) qui changent à chaque visite au chenil.
Une fois votre chiot acheté, vous voilà chez vous et vous devrez le mettre à l’aise avant de faire une activité. Grâce à l’écran tactile, vous pouvez le caresser, jouer avec lui, lui apprendre des tours, etc. Une fois le premier contact accompli, le jeu vous propose de lui apprendre son nom. Avec le système de reconnaissance vocale via le micro et l’écran tactile, il entendra son nom, le retiendra et viendra vers vous quand vous l’appellerez. Le jeu vous aidera également à lui apprendre son premier tour : assis. Pour les autres, n’hésitez pas à consulter le manuel dans les objets, rubrique soins. Il faut savoir que l’heure dans le jeu est la même que l’heure réelle. Si vous n’allumez pas votre DS pendant un certain temps, lorsque vous retrouverez votre chiot, il sera affamé et assoiffé. Pour remédier à ça, donner lui sa gamelle et il sera tout heureux. Comme tout bon chien, il se salira, il faudra donc le laver et le brosser. Pour le rendre plus joli (ou ridicule, au choix), des accessoires sont à votre disposition, comme le ruban ou le collier. Pensez à le promener régulièrement pour lui faire faire ses besoins et rencontrer d’autres chiens et même trouver des cadeaux (oui, comme ça, dans la rue) que vous pourrez revendre. Plus il sortira, plus il aura confiance en lui et voudra aller plus loin. Vous pourrez visiter divers lieux lors de vos promenades comme les parcs, les magasins ou le centre d’entraînement d’agilité.

Comment gagner du fric grâce à son chien

Comme dans la vraie vie, tout se paie. Et pour payer, il faut du fric, du flouze ou de la thune, comme vous préférez. Vu que la fainéantise vous hante, c’est votre toutou qui ramènera le fric à la maison. Pas en faisant le trottoir bien sûr, mais en remportant des concours. Le dresser ne sera pas une chose facile tant votre chien est parfois con, au point qu’on regrette le fait de ne pas pouvoir le taper (Brigitte Bardot, si tu me lis !). C’est en lui apprenant des tours que vous pourrez vous lancer au concours d’obéissance. Grâce au micro et au stylet, vous lui apprendrez tout et n’importe quoi, à se coucher, à donner la patte, à sauter, etc. A condition bien sûr d’y arriver. Quand vous lui apprenez un tour, vous parlez dans le micro afin qu’il retienne. Mon chiot est ainsi devenu un adepte du « bouge tes fesses ». Il y a cependant d’autres concours, comme l’Agility et le disque. L’Agility consiste à faire franchir à votre chiot tout un tas d’obstacles (haies, tunnel, etc.) le plus rapidement possible et dans le bon ordre. Pour le rendre efficace et lui retirer sa peur, il faut aller au centre d’entraînement lors de vos promenades. Pour l’entraînement au lancer de disque, vous devrez vous rendre dans l’un des parcs de la ville et lui lancer le freesbee, ce que vous pouvez également faire à la maison. Gagner ces concours vous permettra d'empocher plus ou moins d’argent (pour acheter nourriture, accessoires, etc.) et des points de dresseur.

Marre de votre chiot ?

Quand votre chiot vous aura assez gonflé, vous pourrez le déposer ou le donner à l’hôtel oua oua, à condition d’avoir un deuxième chien. Et oui Nintendogs n’est pas un Sims-like où vous vous débarrassez de votre chiot pour inviter des beaux mecs (ben quoi ?) chez vous. Il y aura toujours un chien à la maison, ce qui limite assez l’intérêt du jeu et instaure une répétition agaçante. En effet, vous pourrez faire les mêmes choses, mais avec un autre toutou ! Trop cool non ? Histoire de varier un peu les plaisirs, il est possible de déménager à condition d’y mettre le prix. C’est le chéquier qui va pleurer. Ajoutons à cela le mode Ouaf, qui sert à jouer en multijoueur grâce au WiFi. C’est ainsi que vous obtiendrez de nouvelles races issues d’autres versions, grâce aux échanges.

Article rédigé par Ptichou , le

Nintendogs, c’est un peu le Tamagochi des temps modernes, mais en plus joli, plus interactif et plus prenant. On ne peut s’empêcher d’être gaga lorsque son toutou vient pour des câlins. Tout est réalisé de façon très réelle mais on regrette tout de même la répétitivité du jeu de Nintendo. Les enfants adoreront mais seulement à partir de six ans étant donné les ordres à prononcer correctement. Les plus grands eux, ne joueront que quelques heures avant de s’en lasser.

Points positifs

  • Le choix des chiens
  • Les concours
  • Très immersif
  • Des chiots tout mimi

Points négatifs

  • On tourne en rond
  • Le chiot ne grandit pas

Commentaires

Jeux similaires