Test : Tetris DS

Tetris DS - DS

Genre : Réflexion

Date de sortie : Avril 2006

Genre
Réflexion
Date de sortie
Avril 2006 - France
Développé par
Nintendo
Edité par
Nintendo
Disponible sur
DS

Tetris, tout le monde connaît, tout le monde y a joué. Le principe est on ne peut plus simple, on y a passé des heures dessus, on a tous jeté notre Gameboy avec la cartouche contre le mur. Eh bien pour votre plus grand bonheur, Tetris revient sur DS et en couleurs dans une adaptation qui ravira petits et grands car oui, même 17 ans plus tard, le concept est toujours aussi accrocheur. Tetris ou l’art de faire des lignes en couleurs avec la musique de Zelda et un double écran, c’est extra !

 
 
Chez Big N, à chaque console ses classiques. Ainsi, après Mario Kart et bientôt New Super Mario Bros, c’est la légende Tetris qui pointe le bout de brique sur DS. Je ne perdrais pas de temps dans les détails du qu’est-ce que c’est Tetris ou comment on y joue, vous le savez. Même sur DS, ça reste enfantin. Avec la croix directionnelle, vous bougez la brique qui tombe, avec les boutons A et B vous changez le sens du bloc et avec L ou R vous pouvez (nouveauté !) mettre un bloc en réserve, en attenant le moment propice pour la remettre en jeu. Etonnement à ma première partie, le stylet est inefficace, à croire que Nintendo a oublié d’intégrer cette implémentation vitale. Meuh non, ils y ont pensé ces japonais, il y a le mode Toucher permettant de jouer qu’avec le stylet. Vous pourrez tenter le mode Tour ou une pile interminable de bloc s’offre à vous, et avec le stylet vous devez faire des lignes, comme d’habitude. Tapotez deux fois sur un bloc et il tournera sur lui-même. L’autre mode avec le stylet est vachement intéressant : le Puzzle Tactile. Des instructions vous sont donnés et à vous de vous y tenir, exemple : Effectuer une chaîne de 2 lignes, faire disparaître tous les blocs, le tout dans des tableaux à chaque fois différents et avec une difficulté croissante. De loin le mode avec le stylet est le plus addictif, tout simplement parce que c’est avec le stylet.
 

T’es triste ?

Mais ce n’est pas tout, une pléthore de modes vous attend, à commencer par le plus classique d’entre eux : le mode Standard, lui-même divisé en trois sections. Le marathon pour commencer, où vous devez terminer 200 lignes, et dans lequel vous passez au niveau suivant toutes les 10 lignes. Dans le mode Ligne Terminée, vous choisissez le niveau et la hauteur et devez remplir un objectif avant qu’un certain nombre de lignes viennent vous gêner en s’ajoutant au tas. Ca parait compliqué, mais faut y jouer. On peut aussi parler du mode contre l’ordi, dans lequel il y a une par joueur grille, vous êtes en bas et lui en haut et devez faire tomber des blocs sur son écran en terminant deux lignes, et ainsi de suite. Des lignes s’ajoutent ainsi au dessous et le premier à toucher le haut a perdu. Et tout ça, ce n’est que pour le mode Standard. Puisqu’on fait l’étalage des modes, parlons du mode Attraper : avec une vue de Shoot’em up à la Space Invaders, vous contrôler un petit bloc et des blocs tombent et s’attachent au votre. Lorsque qu’un gros tetrimino (c’est le nom !) de 4x4 ou plus est formé, il explose et on continue. Vous évoluez ainsi de niveau, les blocs sont plus nombreux et descendent plus vite, ça se corse comme qui dirait. Le mode Mission est également sympathique, inutile de vous en préciser le contenu, tout comme le mode Puzzle mais sans le styler dans lequel vous devez faire encore et toujours des lignes. Il y a beau avoir un paquet de modes, le but principal reste de faire des lignes, mais de différentes manières c’est si efficace.
 

La Tetris-dépendance

Aussitôt que vous aurez plongé dans Tetris DS, vous ne pourrez plus en décrocher. C’est tellement bien foutu, c’est mimi comme tout, c’est prenant, c’est énervant mais on ne peut pas lâcher l’affaire, c’est un jeu pour les rageux, les vrais, pas que ceux du 94 comme moi. Un peu partout sur les écrans vous verrez Mario, Samus, Link dans des petites séquences animés amusantes comme tout, la bande son remixée offre le thème de Mario ou de Zelda et j’en passe. Toute l’interface est plus claire, c’est coloré, dynamique et bien évidemment tactile si l’on veut. Graphiquement c’est impeccable, ça ne donne pas mal à la tête et les décors de fond sont variés. Terminons la dépouillage de ce Tetris DS avec sa principale nouveauté et son aspect incontournable : le multijoueur. Vous pouvez jouer en réseau local jusqu’à dix avec une seule cartouche les modes Pousser, Mission et Versus, des combos et options spéciales permettent de prendre l’ascendant sur votre adversaire. Les modes Pousser et Versus sont également disponibles en WiFi sur internet, mais jusqu’à quatre maximum. En tombant sur de bons et sympathiques gamers, vous vous éclaterez la tronche sans concession, mais sans fun ni convivialité, vous risquez de vous battre à coups de briques (imaginez donc !) avant d’éteindre la console. Défoncer un pro-Tetris en WiFi, c’est carrément orgasmique.
 

Article rédigé par Robinsoldier , le

Tetris DS est excellent, un must de la DS, un incontournable. Il a tout pour plaire, il offre un gros paquet de modes en solo, un fun inestimable en multijoueur. Tetris inventa la réflexion, il la perpétue sur DS et d’une manière exemplaire. A posséder et à ne pas prêter, vous ne le reverrez pas sinon.

Points positifs

  • A l'ancienne mais en mieux !
  • Plein de modes !
  • Ultrafun !
  • Une seule cartouche pour jouer à plusieurs

Points négatifs

  • Repoussera les blasés et mauvais perdants
  • High-scores non nominatifs
  • Stylet pas exploité à fond

Commentaires