Preview : Children of Mana

Children of Mana - DS

Genre : Action-RPG

Date de sortie : 12 janvier 2007

Genre
Action-RPG
Date de sortie
12 janvier 2007 - France
Développé par
Square Enix
Edité par
Nintendo
Disponible sur
DS
Parfois appelé
secret of mana ds
Site officiel
Site officiel

De part ses graphismes et son charme, la DS attire de nombreux RPG japonais au gameplay profond et à la durée de vie conséquente. Parfois ce sont des vieilleries ressorties du placard mais souvent ce sont de belles nouveautés dignes d’intérêt. Children of Mana en fait partie.

 
 
Il y a 13 ans, en l’an de grâce 1993 sortait Secret of Mana pour s’imposer à la face du monde comme un RPG ultime, digne de ce que Squaresoft savait faire de mieux. L’un des plus gros jeux de la Super Nintendo, à n’en point douter. C’était long, c’était splendide de bout en bout, prenant, envoûtant, un vrai régal. Et Square Enix remet ça sur la portable de Nintendo en 2006 avec Children of Mana, suite qui prolonge l’histoire de l’opus légendaire qui marque encore tous les gamers nostalgiques que nous sommes.
 

Un monde m-e-r-veilleux

L’univers qui fait la force de la série est toujours là. Vous évoluerez dans le monde d’Illusia, comprenant l’île avec l’immense arbre Mana, mais aussi quatre autres mondes : The Lake of Stars, The Castle of Ice, The Desert of Red Sand et The Forest of light. Pour vous déplacer, Flammie, le gardien des esprits vous transportera où vous voudrez. Il y a bien longtemps, des héros libérèrent Illusia de deux fléaux : le Chaos et la Tristesse. De ce temps il ne reste que l’arbre Mana et l’Epée Sacrée. L’histoire du jeu tourne autour de cette dernière et de la Déesse de la Mana. On incarnera Frick, Pop et Tumble, trois jeunes futurs héros courageux qui ont perdu des proches suite au Grand Désastre (on ne sait pas trop ce que c’est) et partent à l’aventure.
 

Un gameplay efficace

Chacun de votre personnage aura son arme, chacune ayant ses avantages et inconvénients. L’épée est efficace au corps à corps, le fouet télescopique sert en combat rapproché mais aussi de grappin, et l’arc est redoutable à distance bien sûr. A l’instar de Final Fantasy VII, un système de « furie » a été implémenté : le Limite Break. Il s’agit d’une jauge qui monte à chaque fois que vous touchez un ennemi, et quand elle est pleine cela déclenche le pouvoir spécial du personnage concerné, et c’est plutôt redoutable. La magie sera aussi de la partie, avec les Gemmes, que vous pourrez ramasser sur vos ennemis ou acheter. Vous les rangerez dans une boîte à Gemmes (tiens, donc ?), qui s’agrandira au fur et à mesure de votre avancée pour accueillir plus de Gemmes encore plus grosses.
Pour ce qui est du reste, l’écran tactile de la DS servira à gérer vos pouvoirs, illustrera votre évolution par un plan, indiquera les objectifs et les états de santé de vos personnages. Graphiquement, le jeu est charmant, chatoyant, coloré, un vrai régal.
 

Article rédigé par Robinsoldier , le

Difficile d’attendre la sortie de Children of Mana en Europe ! On ne sait même pas quand il arrivera. D’autant plus qu’il s’annonce formidable, digne de la série, complet, bien foutu, bref, accrocheur, sans aucun doute. Mais tout d’un coup le fait de savoir qu’il sort le 30 octobre aux States, ça donne carrément le sourire…

Commentaires