Test : P.n.03

P.n.03 - Gamecube

Genre : Action

Date de sortie : Août 2003

Genre
Action
Date de sortie
Août 2003 - France
Développé par
Capcom Production Studio 4
Edité par
Capcom
Disponible sur
Gamecube
Parfois appelé
Product Number 03

Ca y est, c'est la rentrée ! Dans le domaine des jeux vidéo, tout comme dans la vie, c'est l'occasion de découvrir de nouvelles têtes. Ces derniers jours, c'est le joli minois de Vanessa Z.Schneider que Capcom nous présente, une petite qui aurait pu avoir tout d'une grande…

 
 
P.N.03... un étrange titre qui n'est pas sans rappeler les noms de célèbres robots tels R2D2 ou C6PO. Cette connotation n'est peut être pas totalement fortuite puisque P.n.03 s'inscrit entre autre dans un univers futuriste rappelant vaguement les intérieurs des vaisseaux de cette épopée galactique.
 

Retour vers le futur

Je dis bien "entre autre" car ce que jeu joue la carte de l'atypisme et si l'on veut lui trouver une ressemblance, ce n'est pas vers une mais plusieurs références qu'il faudrait lorgner.
Tout d'abord d'un point de vue scénaristique, on se retrouve donc aux commandes d'une charmante mercenaire spécialisée pour des raisons personnelles dans l'éradication des robots, ce qui tombe bien puisque justement dans une colonie une armée de robots se rebelle (des Terminators ?).
Vous ferez donc évoluer votre personnage, un laser dans la main, dans cet univers galactique aux milieux de décors assez minimalistes où le gris prédomine énormément. Ceci donne un effet stylé au début mais peut finir par donner envie à certains d'aller ressortir sa trousse d'écolier pour colorier un peu tout ça.
 

Et quoi de neuf docteur ?

Sinon, la grande originalité de ce titre est l'esthétique des déplacements de Vanessa qui effectue perpétuellement de formidables chorégraphies (comme Britney dans son jeu ?). Ainsi, le moindre mouvement de notre aventurière futuriste, que ce soit une esquive ou un saut se transforme en véritable ballet. Ce qui pourrait dérouter au départ constitue amplement au charme de ce jeu.
Mais, la comparaison la plus logique est évidement celle à un autre jeu de Capcom, et non des moindres : Devil May Cry. Cela l'est encore plus lorsque l'on sait que le directeur de ce projet n'est autre que Shinji Mikami, le papa de Dante. Ainsi, le gameplay est dans la lignée des soft du genre avec les fameux combos où plus le nombre d'adversaires éliminés dans un court laps de temps, plus l'on gagne des crédits. Tout comme dans son pseudo homologue sur PlayStation, ces crédits accumulés au fur et à mesure de votre avancée vous permettent d'acheter divers bonus plutôt utiles, des costumes ou des upgrades pour ces derniers. Car ici pour vous aider à avancer, pas de transformations démoniaques prévues mais plusieurs tenues (9 différentes) répondant au nom d'Aegis Suits. Tout comme pour Dante, la nécessité de gagner le plus de points possible pour pouvoir avoir une chance de survivre, et la parfois rareté des recoins, participent à rendre ce jeu d'action bien nerveux et dynamique.
Mais là où le bas blesse, c'est que la comparaison à DMC ne s'arrête pas la et que l'on se rapproche parfois plus du second volet que du premier. En effet, l'action a tout de même tendance à devenir assez réplétive et lassante. De plus, il faut bien avouer qu'ici non plus le scénario n'est pas le point fort surtout lorsqu'on voit la place qu'il occupe dans le jeu. Cela ne favorise donc pas vraiment l'immersion. Et lorsque l'on se rend compte de la durée de vie, on a presque envie de pleurer avec 8 heures de jeu si l'on met les freins dans notre progression !
 

She'll be back ?

Que dire en définitive... On attendait beaucoup de ce jeu surtout sur une console qui ne fait pas spécialement la part belle au jeu d'action. Malgré de bonnes idées et une classe certaine, ce jeu pèche par les défauts récurrents à ce genre : trop trop court, trop répétitifs, histoire trop développée (ironie), ... C'est une expérience sans doute à essayer, surtout pour possesseurs de GameCube les frustrés d'action pure et dure. Espérons que si suite il y a, elle saura corriger le tire.
 

Article rédigé par Pandé , le

Alors oui P.N.03 est un jeu plutôt d'action assez sympathique et plutôt novateur, avec une héroïne tout de même charismatique effectuant des danses envoûtantes pour venir à bout des hordes de robots. Mais cela ne fait pas oublier ses gros points faibles dûs à un gameplay trop répétitif et une durée de vie vraiment trop courte. Dommage.

Points positifs

  • Danse de l'héroïne
  • Jeu atypique

Points négatifs

  • Durée de vie trop court
  • Scénario peu développé
  • Répétitif

Commentaires