Preview : Metal Gear Solid The Twin Snakes

Metal Gear Solid The Twin Snakes - Gamecube

Genre : Infiltration

Date de sortie : Mars 2004

Genre
Infiltration
Date de sortie
Mars 2004 - France
Développé par
Silicon Knights
Edité par
Konami
Disponible sur
Gamecube

Remake Gamecube du légendaire Metal Gear Solid paru sur PSOne, The Twin Snakes se voit attribuer la grande tâche de faire renaître l'aventure sur 128 bits. Avec Snake Eater et un quatrième volet annoncé, ainsi que cette fameuse adaptation, on peut le dire, Solid Snake est partout ! Voyons précisément pourquoi sa présence ne manque en aucun cas d'intérêt.

Vous l'avez compris, The Twin Snakes reste un épisode tout à fait inédit dans la saga. Metal Gear Solid, paru en 1999, demeure un vrai mythe sur PSOne (ce qui n'est d'ailleurs pas le cas de sa suite sur PS2) c'est pourquoi on peut aisément comprendre l'intérêt de réaliser cette adaptation. Coup marketing ou pas, l'essentiel est de constater que ce soft dépasse largement le status de "portage", avec de nouveaux facteurs que je vais développer par la suite. A noter que la série semble désormais fidèle à [[5809]], puisque excepté l'épisode 3 résolument multi-plateforme, MGS 4 est annoncé pour le moment comme une exclusivité Gamecube.

Le scénario

Je ne commence certainement pas par la meilleure preuve, j'en conviens. En effet, l'histoire de TTS est parfaitement identique à celle de MGS, ce qui paraît logique : ça reste un remake ! Bref, le joueur incarne Solid Snake, agent secret et tueur qui sera opposé à une organisation terroriste russe. Bien sûr, comme le titre l'indique, le Metal Gear reste la clé de voûte de l'énigme. Quel est-il réellement ? Quel est son véritable but ? Tant de questions auxquelles Snakes trouvera les réponses au fil de l'aventure. On retrouvera avec plaisir les personnages d'Otacon, Meryl (gentils) ou Ocelot et le terrible Psycho Mantis (méchants). Le scénario est tout à fait passionnant, et puis Snake a tellement la classe ! D'autre part, Konami a promis d'insérer des scènes bonus pour cette adaptation, on espère seulement que l'intérêt suivra. Après tout, on peut avoir confiance en l'éditeur sur ce plan-là.

Spécificités du soft ?

Premier facteur qui saute aux yeux, l'évolution graphique depuis la version 32 bits : on est même proche visuellement de MGS2. Les décors sont beaucoup plus riches et bénéficient de textures plus fines, les différents effets visuels (comme les jeux de lumières) ont beaucoup gagné en ampleur. La modélisation des différents protagonistes s'avère grandement améloriée, en commençant par celle de Snake. Regardez simplement son visage ! Autre spécificité de Twin Snakes, la panoplie de mouvements du héros a été étoffée, via celles de l'épisode 2. En résumé, Snake pourra marcher, courir, ramper, longer les murs, scruter les couloirs, se battre et étrangler ses ennemis, s'en servir comme bouclier, cacher les corps, etc. Inutile de préciser que toutes ces actions contribuent grandement à la qualité exceptionnelle du gameplay.

Mise en scène

Voilà clairement ce que l'on attend le plus de The Twin Snakes. Chaque Metal Gear reste un véritable film, avec une parfaite liaison entre l'état initial et les péripéties, jusqu'à un dénouement souvent grandiose. Et dans ce registre, le premier opus reste le maître (Konami ayant peut-être un brin exagéré pour l'épisode 2). On imagine donc qu'avec des graphismes et des animations totalement revus, de nouvelles possibilités d'actions et diverses scènes bonus, le résultat sera plus qu'à la hauteur. Et que dire des cinématiques, sinon qu'elles impressionnent vraiment (je vous invite d'ailleurs à découvrir les différents trailers du jeu). Même les cuts scènes ont été modifiées, dans le but de rendre le tout plus réaliste. Bref, la mis en scène sera au rendez-vous. C'est moi qui vous le dis, un point c'est tout.

Article rédigé par n0nam , le

Malgré son status de remake, Metal Gear Solid : The Twin Snakes intéresse par son côté résolument "évolution" qui permettra aux joueurs de revivre un grand moment vidéoludique tout en profitant des capacités de la Gamecube. Comme d'habitude, une certaine partie des gamers n'y verront pas de véritable intérêt ; mais les néophytes ainsi que les vrais fans devraient largement y trouver leur compte. Replonger dans un tel univers, c'est quand même le pied. Il ne reste plus désormais qu'à attendre la sortie du titre, prévue pour fin mars.

Commentaires