Test : NBA Live 2003

NBA Live 2003 - Gamecube

Genre : Simulation de Basket-ball

Date de sortie : Décembre 2002

Genre
Simulation de Basket-ball
Date de sortie
Décembre 2002 - France
Développé par
EA Sports
Edité par
Electronic Arts
Disponible sur
Gamecube, PC, PS2, Xbox
Site officiel
Site officiel

Après une longue absence, la série des NBA Live refait surface avec la sortie du troisième volet. La joie sera-t-elle toujours aussi grande de retrouver ses équipes farovites ? Que les fans se réjouissent, ce retour tant attendu n'en est pas moins fracassant.

 
 
Le moins qu'on puisse dire, c'est que les développeurs avaient du pain sur la planche ; l'épisode précédent était d'une telle médiocrité qu'on croyait la série morte à tout jamais. Enfin, façon de parler. Et pourtant, voilà que le troisième opus fait son apparition ; un pari à la fois risqué et audacieux, d'autant plus que tout a été revu de A à Z et de manière radicalement différente. Alors, qu'est-ce que cela donne au final ? Vous le saurez en lisant les quelques lignes qui suivent.
Pour commencer, vous savez sûrement que Electronic Arts est connu pour ses innombrables licences. Par conséquent, NBA Live 2003 se trouve pourvu de la licence officielle NBA, c'est à dire les vrais noms de joueurs (Par exemple Jordan, Iverson ou Duncan, pour ne citer qu'eux) mais aussi d'équipes : Atlanta Hawks, San Antonio Spurs, Los Angeles Lakers, New York Knicks, Philadelphia Sixers, Toronto Raptors, Orlando Magics,... sans oublier les "team all-stars", qui comme leur nom l'indique regroupent les célébrités majeures, des années 50 à 90. Le choix est donc assez large dans ce domaine, nul doute que vous trouverez l'équipe de vos rêves !
 

Les modes de jeu

Après la brève séquence d'introduction, le menu principal apparaît. Plus austère mais aussi plus agréable que dans les précédents volets, ce dernier vous offre bien sûr une large palette de modes. Premièrement, le désormais célèbre "Match immédiat", pour les impatients ou ceux qui n'ont pas envie de subir la tension d'une réelle compétition. Rien d'extraordinaire d'ailleurs, il s'agit d'une confrontation banale entre deux équipes de votre choix. Le mode "Freestyle" est quant à lui une sorte de tutorial-entraînement ayant pour but de faciliter la prise en main du joueur ; ici, l'intégralité des touches de la manette devra être utilisée et maîtrisée totalement ! Au bout d'un certain temps bien sûr... Mais le tout est si efficace et instructif que vous vous y ferez très vite. Un conseil aux novices, passez par ce mode, il vous sera très bénéfique. Ensuite vient le mode "Gestion Equipe" qui permet au joueur d'administrer l'ensemble de sa team ; au programme, transfert/recrutement de joueurs et la possibilité de créer ses propres basketteurs ! Vous devrez alors préciser leurs traits physiques et leurs capacités dans l'ensemble des domaines (dunks, rebonds, passes...) Je ne vois personnellement que peu d'intérêt dans cette option, puisque l'on peut sans problème régler toutes les statistiques à 100 %... ce qui annihile la moindre trace de réalisme. Puis viennent les options, où vous pourrez naturellement sauvegarder votre partie et configurer un certain nombre de paramètres. Le mode Extra présente quant à lui les autres produits à venir de la firme, et n'a donc aucun lien proprement dit avec le jeu. Il manque bien entendu un mode et je l'ai gardé pour la fin. Il s'agit en fait du fameux "Mode de jeu".
L'option Mode de jeu est à n'en pas douter celle qui vous captivera le plus. Celle-ci propose d'ailleurs une multitude de compétitions : le "Match Exhibition", simple et direct, pas de véritable pression au rendez-vous. L'option "Saison" est bien plus longue et rythmée puisqu'elle vous fait participer à un véritable championnat, où de nombreux matchs vous attendent. Long mais pas lassant. On trouve aussi le mode "Franchise" qui est probablement destinés aux plus expérimentés. Ceux-ci devront composer leur propre équipe et avancer de match en match, d'année en année. Une victoire est alors bien plus prestigieuse qu'en mode Saison, cela va de soi. Le mode "Playoff" permet aux paresseux de participer aux playoffs sans passer par la saison régulière. Intéressant tout de même, il y a des impatients notoires dans la vie ! Viennent ensuite deux modes plus facultatifs, le défi "Un contre Un" qui est en fait une alternative au Street-Basket, et le mode entraînement qui permet d'apprendre les nouveaux mouvements découverts au préalable dans l'option Freestyle.
 

On entre en scène...

Une fois que vous avez choisi votre mode, il vous reste à régler quelques paramètres : équipe, maillot, durée des quart-temps, niveau difficulté (de Rookie à Superstar). Evidemment, si vous êtes un pur débutant, choisissez Rookie en premier lieu pour ensuite accroître la difficulté de façon progressive. Puis le match s'engage ; première réaction : c'est beau et particulièrement bien animé. La participation de plusieurs basketteurs en terme de situations spécifiques y est sûrement pour quelque chose. Déplacement, mouvement, enchaînements, tout s'exécute avec une finesse magistrale. On croit réellement assister à un match de basket. Outre ces capacités de la machine largement mises en exergue par cet aspect du jeu, de petites séquences amusantes apparaissent parfois pour atténuer la pression qui pèse sur le joueur. Ainsi, on pourra voir des basketteurs jouer avec les caméras en plein match, etc.. En parlant de caméra, la partie peut-être vue sous différents angles : aérien, latéral, zoom, et j'en passe... Chacun y retrouvera finalement son compte. C'est complet, assez facile d'accès et très efficace.
 

Gameplay repensé

Entre NBA live 2003 et son prédécesseur, le Gameplay n'a strictement plus aucun rapport. Ce qui est d'ailleurs une bonne chose, puisqu'il s'agit d'un des principaux atouts du titre ; la jouabilité excellente et la fluidité des mouvements, ainsi que la très large palette de gestes techniques réalisables, vous plongent dans une atmosphère de jeu dont on ne veut jamais sortir. Cela joue forcément en faveur du Gameplay. Bien évidemment, une certaine dextérité sera obligatoire pour accomplir la totalité des actions possibles et de belle manière. Je pense notamment à la défense qui demande désormais beaucoup plus d'attention et de concentration qu'auparavant. Mais vous verrez, cela reste très jouissif. Dernier point positif pour le Gameplay, ce fameux mode Freestyle qui permet d'explorer les plus occultes capacités de vos joueurs ; on pourrait traduire cela en disant "maîtriser un joueur à 100%". C'est inespéré, mais il va falloir persévérer car c'est loin d'être simple. Ce système n'en demeure pas moins une totale réussite, et risque de révolutionner ce domaine de la simulation de Basket-ball.
 

Réalisation irréprochable

Comme je l'ai déjà dit, l'animation est magnifique avec un ensemble fin et fluide au possible ; mais la qualité graphique reste-t-elle aussi à la hauteur, avec le désormais célèbre et indispensable effet d'ombre sur le parquet, la modélisation parfaite des joueurs (on le reconnaît de suite), les beaux effets de lumières dans les différents parquets... Le public reste toutefois constitué de sprites, mais cela n'a finalement qu'une importance minime. La fluidité de l'animation joue d'ailleurs en faveur de l'offensive, ce qui explique le fait que la défense soit plus délicate à gérer. Mais, rassurez-vous, rien d'impossible. L'ambiance sonore est également très bien rendue, et chaque parquet a son propre contexte sonore. Réalisme est une nouvelle fois le mot clé de cette initiative. Quant à la musique... il est difficile de la définir. Disons qu'elle correspond bien à l'ambiance qui règne pendant le jeu. Je dirai juste que ça n'est pas du grand art et ne plaira pas à tout le monde. Tout comme les commentaires, qui n'échappent pas à la règle : pas très profonds et vite lassants. Cependant, vous pouvez toujours couper la bande son, et garder uniquement les bruitages qui sont eux très bien rendus.
 

Au final ?

NBA Live 2003 est un très bon titre qui bénéficie d'une réalisation exemplaire et d'un Gameplay en béton. La satisfaction est d'autant plus grande que certains avaient perdu espoir, suite à la triste désillusion qu'a été NBA Live 2002. La série revient de loin, c'est le moins qu'on puisse dire. Que ceux qui ne croient plus en NBA Live donnent une chance à ce troisième volet : il est réellement à la hauteur. Beau, fluide, complet, fun, jouissif à souhait, ce titre ravira aussi bien les fanatiques que les simples intéressés. Un hit en la matière.

Article rédigé par n0nam , le

Cette réussite marque le retour des NBA Live au premier plan. Et de quelle manière. Indispensable à n'importe quel fan, ce jeu sera, à n'en pas douter, très difficile à détrôner.

Points positifs

  • Réalisme
  • Animation époustouflante
  • Gameplay captivant

Points négatifs

  • Musiques particulières
  • Un peu trop porté vers l'offensive

Commentaires