Test : James Bond 007 : Quitte ou Double

James Bond 007 : Quitte ou Double - Gamecube

Genre : Action

Date de sortie : Février 2004

Genre
Action
Date de sortie
Février 2004 - France
Edité par
Electronic Arts
Disponible sur
GBA, Gamecube, PS2, Xbox
Parfois appelé
James Bond 007 : quitte ou double, James Bond 007 : Quitte ou Double.

Depuis le succès de Nintendo et de son jeu GoldenEye, plusieurs développeurs et éditeurs ont essayé de rééditer le succès de ce jeu. Sans jamais vraiment y arriver. Avec ce nouvel épisode des aventures de l'agent secret, je crois que le succès sera au rendez-vous. Il est vrai que mettre James Bond dans un jeu à la troisième personne semblait un pari plutôt audacieux car on ne l'avait jamais vu que dans des jeux de tir à la première personne. D'ailleurs ceux-ci étaient sans originalité et sans grande inspiration. Il fallait donc renouveler le genre afin de ne pas voir les fans s'enfuir vers Splinter Cell ou Metal Gear.

 
 
Il semblerait donc qu'EA a soigné son produit afin de contenter d'une part les fans de jeu vidéo et d'autre part les fanatiques de James Bond même si le jeu n'a pas un scénario tiré d'une oeuvre originale de Ian Fleming. Ce qui semblait être la dernière chance du développeur s'est transformé en un coup de maître...
 

Une ambiance bondienne

Les graphismes sont parmi les plus abouties que l'on ait pu voir dans un épisode de l'agent secret. Mais ceux-ci ne sont pas le seul intérêt du jeu. Ce jeu est une production de EA, à s'attendait tout naturellement à des graphismes est d'une qualité exceptionnelle. Seuls quelques problèmes de frame-rate viennent perturber ce tableau idyllique mais rassurez vous, rien de bien grave de ce côté-là. Mais les développeurs ne sont pas contentés de se reposer sur le graphisme ils ont en effet de engager un casting de doublèrent exceptionnel. Que ce soit Pierce Brosnan, dont c'est la première participation à un jeu vidéo ou John Cleese, le fabuleux acteur mythique des Monty Python, leur travail est exceptionnel. Mais là où les développeurs ont fait fort, c'est que l'apparence physique des personnages correspond à celle de leurs doubleurs. Q est John Cleese et John Cleese est Q... Voyez ce que je veux dire? Non, ce n’est pas grave, on continue! On retrouve quelques méchants de la série originale, Jaws par exemple et le scénario est bien classique mais il contentera les fans de James.
 

Gameplay retravaillé

Cependant, quelques reproches sont à formuler au niveau de la jouabilité. On dirait quelque fois que notre agent travaille beaucoup trop bien puisque la majorité du temps vous pourrez descendre vos adversaires en un seul tir. Mais quelquefois il arrivera que ceux-ci soient plus résistants. Il faudra alors employer une autre technique comme la furtivité ou l'emploi d'armes lourdes. 007 est pourvu dans dispositif d'alpiniste qui lui permet d'atteindre n'importe quel fenêtre de n'importe quel bâtiment.
 

Bagnoles et jolies filles

Vous êtes un agent secret oui ou non ? Vous pourrez ainsi profiter de quelques plaisirs subtilement bondiens. Conduire une multitude de caisse de luxe vous sera proposé, d’autant plus que le jeu dispose d’un moteur de conduite efficace. D’ailleurs le jeu débutera par une mission de conduite où vous devrez mener une moto à bon port. Certains de vos véhicules seront armés et vous lancerez des missiles à partir de votre Porsche ou transformerez votre moto en un magnifique lance-flammes. La durée de vie est en effet plus que convenable puisqu’il vous faudra une quinzaine d’heures pour le terminer en mode 00agent ! Vous pourrez savourer quelques moments typiquement British. Sauter d'un toit en moto, secourir une jolie fille seront votre pain quotidien en tant qu'agent secret de sa majesté et comme Bond est un séducteur invétéré, il pourra profiter de quelques avantages, je vous laisse deviner lesquels...
 

Article rédigé par Baba , le

Un jeu fort efficace, qui ravira les fans et les autres… Probablement le meilleur Bond depuis GoldenEye… Que dire de plus ?

Points positifs

  • Ambiance
  • Gameplay

Points négatifs

  • RAS

Commentaires