Test : Le Seigneur des Anneaux : Le Retour du Roi

Le Seigneur des Anneaux : Le Retour du Roi - Gamecube

Genre : Beat-them-all

Date de sortie : Décembre 2003

Genre
Beat-them-all
Date de sortie
Décembre 2003 - France
Développé par
Redwood Shores Studio
Edité par
Electronic Arts
Disponible sur
GBA, Gamecube, PC, PS2, Xbox
Parfois appelé
lord of the rings return of the king
Site officiel
Site officiel

Après un premier essai réussi qui avait un peu créé la surprise l’année dernière, EA signe le retour du roi des beat’em all tiré de la suite et fin des aventures d’Aragorn, Frodon et compagnie sur grand écran.

 
 
« Tout ce qui a un début a une fin »… Cette phrase tout droit sortie d’une autre trilogie serait on ne peut plus adaptée pour parler de la saga qui nous intéresse aujourd’hui. Tandis qu’elle trouvera son dénouement cinématique mi-décembre, plus besoin de patienter pour profiter de son adaptation en jeu, contenant une nouvelle fois (en avant-première) plusieurs séquences du film. Alors tous à vos manettes !
 

En route pour la Terre Du Milieu !

Dès les premières minutes on se rend compte, qu’au niveau graphique tout du moins, Electronic Arts ne s’est point moqué de nous. En effet la réalisation de ce Retour du Roi est largement à la hauteur de son prédécesseur (pour les incultes : Les Deux Tours), et je dirais même supérieur. Du côté des phases de jeux c’est toujours plus réaliste et spectaculaire avec des graphismes approfondis et plutôt bien détaillés. Alors que des nuées d’orques et autres créatures fantaisistes qui grouillent de partout, la fluidité de l’action n’en n’est pas pour autant altérée. De ce point de vu visuel la NGC se situe dans la moyenne des consoles supportant ce titre. Pour ce qui est des cinématiques, c’est tout autant magique à nouveau grâce à une multitude de séquences grandioses du film de Mr Peter Jackson qui s’insèrent toujours aussi naturellement dans la narration et l’action. Les graphismes favorisent d’ailleurs cela en respectant à merveille le design du film. Ce cocktail réussi vous plonge instantanément à l’intérieur de l’univers de Tolkien. Nous retrouvons donc nos héros là où Les Deux Tours (le jeu) les avait laissés : au cœur de l’action dans le sombre Gouffre de l’Helm aux prises avec l’innombrable armée du Seigneur du Mordor. Et hop une petite cinématique avant de vous laisser vous débrouillez tout seul, comme un grand !
 

Jouer au film

Ainsi, comme il est de plus en plus tendance de le faire ces derniers temps, surtout avec de tels films possédants un bon potentiel de fans capables de se laisser tenter, le jeu joue la carte du prolongement du film dont il est tiré. En effet, en plus des séquences cinématiques qui se mélangent à l’action, le jeu suit évidement à la lettre l’histoire passionnante du film inspiré par ce cher Tolkien. Il est aussi accompagné par les voix des acteurs du film et rythmé par les splendides thèmes musicaux dignes de ce dernier (dont ils sont aussi souvent tirés). Ce savant travail permet de recréer parfaitement l’atmosphère du film procurant comme rarement la sensation d’être transporté directement a l’intérieur de ce dernier.
Le jeu y est aussi étroitement lié de part ses nombreux bonus, directement issus de l’œuvre, qui sont en effet des minis reportages et interviews (qualité DVD évidement) le concernant. De quoi plus que ravir les fans qui n’en attendaient pas moins.
Et il faut d‘ailleurs dire que ces bonus à profusion ne sont pas un mal puisque, comme tout beat’em all qui se respecte, le titre de EA est loin de pécher par sa longueur. Avec quelques 12 niveaux et un petit WE pour finir l’aventure, le titre en est donc assez vite bouclé. Ce qui est tout de même fort dommage.

Play the Game !

Comme on ne change pas une équipe qui gagne, au niveau de la réalisation aussi EA utilise à peu près la même recette qui a déjà fait ses preuves, en l’améliorant pas mal. Ainsi le jeu est essentiellement un beat’em all dans la plus pure tradition du genre. L’action est souvent plus que simple : vous devrez en gros vous frayer un chemin à coups d’épée, d’arcs,… à travers des hordes d’orques, d’Ourouk et autres bestioles toutes aussi sympathiques à la solde de Sauron. Pour ce faire, vous disposerez bien sur d’une large palette de combos s’exécutant naturellement. Leur nombreux augmentera évidement au fur et à mesure de votre périple grâce au système d’amélioration des compétences. Disponible en fins de chaque niveau, il vous permettra d’échanger des points gagnés contre des combinaisons de coups. Evidement le joystick analogique droit sert toujours à les passer plus facilement et d’une manière instinctive.
Au rayon des nouveautés, on peut déjà apprécier l’augmentation et la diversification des personnages jouables. Ainsi vous pourrez toujours incarner Gimli, le nain maître du corps à corps. Aragorn, le guerrier omnipotent (à l’épée et arc), sera aussi évidement de retour (puisque c’est le roi…). De même pour Légolas, le virtuose elfe de l’arc. Et on retrouvera aussi deux petits hobbits (Sam et Frodon « himself ») et ce bon vieux Gandalf grand expert en magie. Les 6 héros jouables précités permettent donc d’atténuer un défaut du premier opus qui était la trop grande répétition dans les phases de jeu. Les styles de jeux seront donc plus caractéristiques à chacun, surtout pour les hobbits avec lesquels vous imaginez bien qu’il faudra largement plus la jouer en finesse en évitant les combats non nécessaires (sinon aïe aïe aïe !). Mais bon le jeu est malgré tout largement orientés « bourrin », ce qui plaira à certains et rebutera d’autres.
Mais la plus grande innovation arrivée en même temps que le Retour Du Roi est la possibilité de jouer à deux en coopération. Cette possibilité, malheureusement absente du précédent jeu, permet de conséquemment rallonger la durée de vie en vous permettant de détruire gaiement de l’orque avec un pote et donc de refaire certains niveaux pour le simple plaisir de participer à de petits meurtres entres amis ! Par contre, contrairement à la PS2, aucune possibilité de jouer en coopératif sur le net n’est prévue.

Au final

Ce Retour Du Roi nous montre, une fois n’est pas coutume, qu’on peut adapter un jeu vidéo d’une oeuvre sans la dénaturer ou la salir. EA signe un bon hommage au travail de Peter Jackson et évidement par la même occasion à Mr Tolkien. C’est donc un titre que tout fan devrait posséder sans hésitation. D’ailleurs, avec ses graphismes aboutis, son histoire prenante, son mode coopératif et son action défoulante, le jeu peut aussi intéresser ceux qui aiment les beat’em all ou qui voudraient les découvrir. Seules ombres au tableau : une durée de vie encore et toujours décevante, et une action qui aurait mérité à être encore un peu plus diversifiée.

Article rédigé par Pandé , le

Le Retour du Roi respecte toutes ses promesses (bonnes et mauvaises) en vous transportant à l’intérieur d’une épopée onirique à travers un beat’em all réussi, sans se dissocier des lacunes devenues habituelles du genre (durée de vie trop courte et action bis répétita).

Points positifs

  • Coopérativité
  • Bonus
  • Atmosphère, graphismes et réalisation magiques dignes du film

Points négatifs

  • Durée de vie
  • Action encore trop répétitive

Commentaires