Test : Resident Evil 3 : Nemesis

Resident Evil 3 : Nemesis - Gamecube

Genre : Survival Horror

Date de sortie : 30 mai 2003

Genre
Survival Horror
Date de sortie
30 mai 2003 - France
Développé par
Capcom
Edité par
Capcom
Disponible sur
Dreamcast, Gamecube, PC, PlayStation
Site officiel
Site officiel

Inutile je pense de vous faire une grosse présentation de ce jeu étant donné que tous les joueurs le connaissent déjà, que ce soit en y ayant joué lors de sa première sortie sur PlayStation ou sur ses nombreuses adaptations, ou bien juste en en ayant entendu parler suite à la sortie du film (très bon film en passant) avec Milla Jovovich dans le rôle principal (ce film reprenait le premier épisode de l’aventure). C’est donc sans plus attendre que je vous livre mon commentaire sur cette adaptation qui est tout à fait à la hauteur des espérances du public.

 
 
Je ne vais pas m'attarder sur ce point-là étant donné qu'il est déjà connu depuis longtemps mais je fais juste un petit rappel pour ceux qui auraient oublié de quoi il en retourne. C'est donc toujours dans les rues de Racoon City, un mois et demi après les événements du premier épisode, au moment où les gens commençaient à peine à oublier tout ce qui s'était passé, de l'anéantissement du laboratoire d'Umbrella Corporation, en passant par l'annihilation de l'unité S.T.A.R.S, sans oublier la libération du Virus T qui transformait humains et animaux en zombies buveurs de sang et surtout après que ce qui restait de l'unité S.T.A.R.S soit reparti en Europe qu'un "nouveau" mal s'est abattu. Ca commençait par une série de meurtres inexplicables pour finir par une nouvelle maladie inconnue qui se répandait à vitesse grand V.
Le Virus T était de retour et était en train de prendre le contrôle de la ville.
Juste une dernière précision, comme dans tous les épisodes les deux personnages principaux seront une fille, ici Jill Valentine qui est membre du S.T.A.R.S et un employé du U.B.C.S qui s'appelle Carlos Oliveira.
 

Ce qu'il a dans le ventre.

Que dire là-dessus mis à part qu'il est magnifique (ND Tomate : heu calme-toi aLien*, ça ressemble beaucoup à de la PlayStation 1 quand même). Vous savez ce n'est qu'un remix donc le jeu est évidemment plus beau que dans sa version orignale mais c'est tout. Vous voulez que j'approfondisse ? Bon d'accord, mais promettez-moi de parler du site à tous vos potes en contre-partie (ND Tomate : Bien joué ! Je te pardonne). Bon, commençons par les décors. Ils sont superbes ! Les décors des niveaux sont remplis de détails qui donnent une autre dimension au jeu et qui nous transporte dans un univers d'émerveillement. Les personnages ? Hélas on ne déplore pas un gros changement mis à part un certain lissage qui les rend un peu plus beaux mais qui ralenti la vitesse de jeu (selon moi), ce qui n'est pas vraiment handicapant mais juste un peu " chiant " (si je peux me permettre).
Parlons un peu maintenant de ce qui... n'a pas changé. Malheureusement, et même si nous savons que ce n'est qu'une adaptation, nous aurions tous apprécié quelques petites modifications, mais il n'en est rien. C'est donc à la même interface que nous avons droit, au même tableau d'inventaire, au même système de carte, au même système d'équipement, de rechargement et de chargement. Chargement dites-vous ? Je parle des sauvegardes, qui sont une fois de plus les inépuisables rubans encreurs que vous devrez insérer dans une machine à écrire.
 

Et sur le plan marketing ?!

Tout le monde sait que pour réussir à faire vendre un jeu il ne faut pas hésiter à donner le maximum pour sa promotion, et c'est ce que Capcom a fait. La société n'a pas lésiné sur les moyens à utiliser en nous bombardant de publicités, qu'elles soient diffusées à la télévision, dans des magazines (j'en ai vu dans des magazines qui n'ont aucun rapport avec les jeux vidéo, si vous voyez ce que je veux dire … hihi ! ND Tomate : un bouquin de philo ?), ou bien sur de grandes affiches placardées sur les murs de la ville. Sur ce plan là aussi on peut sans aucune hésitation faire allusion à l'E3 qui, dans la présentation du jeu, y est pour beaucoup avec un stand qui lui était entièrement dédié qui mettait à la disposition des visiteurs multiples bornes de jeux et affiches inédites. Pour conclure ce paragraphe on peut tout simplement dire que Capcom a dépensé des sommes faramineuses.
 

Article rédigé par aLien* , le

Resident Evil 3 : Nemesis est une adaptation des plus fidèles qu’il m’ait été permis de voir depuis mes débuts sur console. Toutefois, pour ceux qui y auront déjà joué ou qui l’ont déjà fini sur Playstation ou autre, il n’est pas très recommandé étant donné le trop grand manque de changement. A part donc pour les fans accros qui collectionnent tout ce qui touche de près ou de loin à la série, ce jeu ne comporte pas un très grand intérêt pour ceux qui sont déjà initiés mais est tout à fait recommander pour faire ses débuts dans le style.

Points positifs

  • Une nouvelle configuration pour une nouvelle manette qui est bien plus ergonomique que celle de la Playstation et qui permet donc une meilleure approche du jeu.

Points négatifs

  • Quelques ralentissements dûs au lissage sont hélas à déplorer mais rien de bien grave.

Commentaires