Test : Taxi 3

Taxi 3 - Gamecube

Genre : License de Merde

Date de sortie : Septembre 2003

Genre
License de Merde
Date de sortie
Septembre 2003 - France
Edité par
Ubisoft
Disponible sur
GBA, Gamecube, PC, PS2

Taxi 3 sur NGC est heureusement pour nous la copie conforme des versions PC et cie, sorties en même temps que le film. En effet, à l'époque je trouvais la plaque d'immatriclation (2001 ZY 13) bourrée d'inventitivité, de jeux de mots, et même d'allusions cochonnes. Sinon, pour le jeu, c'est toujours de la merde. Mais le coup de la plaque je m'en souviens encore.

 
 
Voyez... 13-2001... Le 13 Juin 2001... Justement, c'était le jour de mon passage du bac français je crois. A 10 jours près. Pas loin en tout cas. Mais c'était le matin. A 13h, c'eut été trop beau. Bref, j'étais fin prêt. J'avais dû mater une connerie à la TV la veille, genre La Cité de la Peur. Ce film est vraiment idiot. 2 millions de spectateurs en 93 quand même, lors de sa sortie (mais je n'avais pas encore le droit de voir des films où les acteurs mangent des cervelles de porc). Sacré film. Les Nuls, c'était terrible. A l'époque, je me souviens d'un article du Journal de Mickey (qui doit en être au N° 25 000. Ce qui est un sacré pied de nez à tous les fervents partisans marketing de l'innovation et de l'esprit créatif), qui titrait "Les Nuls/Les Inconnus, le combat". Chacun leur sketch, chacun leur film. C'était bien l'époque des sketchs mis en scène. Maintenant tout se fait SUR scène. On ne reverra plus jamais de "Tournez ménage" et autres "Papa, c'est quoi cette bouteille de lait". Parce qu'il faudrait un décor, des éclairages, etc. Bah, ne nous plaignons pas, le paysage comique français n'est pas trop mauvais aujourd'hui. Même si le cinéma français, quant à lui, pète plus haut que son cul je trouve.
 

Eddy, soutient moi

D'ailleurs, Eddy Mitchel, il pense comme moi (l'ancien animateur de la Dernière Séance). Comme quoi c'est un gars bien. Ouais, le cinéma français il se cherche. On tombe sur tout et n'importe quoi aujourd'hui, plus ou moins philosophique, plus ou moins drôle, plus ou moins réussi. Y'a de bonnes surprises forcément, mais je suis toujours plus attiré par le ciné us que français. Parce que se faire une toile, ça doit se faire à l'instinct, parce que le marketing, les pubs, le charisme d'un film, ça m'attire. Je le sais, j'en suis conscient, et j'aime bien ce jeu de séduction que cherchent à produire les grosses productions hollywoodiennes. Les films français, ils ne font pas d'efforts à ce niveau. Forcément, s'ils pensent que tout va se faire par un prodigieux bouche à oreille, la sauce n'est pas prête de tourner. Pourquoi Astérix et Obelix : Mission Cléopatre a bien marché? D'accord, gros budget. Mais bon, c'est pas de l'humour tonitruant non plus. Non, ils ont du bien insister à force de passages à la TV et autres spots radio. Bref, faire connaître le nom du film, faire aimer l'univers AVANT que les spectateurs aillent le voir. A mon goût cela est tout aussi important que la qualité intrinsèque du film. Exemple dans le jeu vidéo? Praetorians. Bien noté, plutôt bien vu par la presse et les joueurs. Mais au niveau économique? Un désastre. Manque de charisme, c'est clair. ET un principe de jeu assez flou, ce qui n'a pas aidé. Les ventes ont stagné, le jeu a piqué du nez.
 

Le cinéma est plus qu'un art, c'est une technique

D'ailleurs, en dehors de la politique de battage médiatique des films, ce qui me plait le plus, c'est l'immersion des films. A l'instar des jeux, ce petit truc est génial. Lorsque l'immersion marche, on peut rester bloquer dans le jeu pendant des heures. En revanche, si ça n'accroche pas, on peut lâcher dès la première mission (l'immersion n'est d'ailleurs pas directement reliée à la profondeur du background. Heroes of Might & Magic, c'est bien le dernier truc sexy, et pourtant c'est un univers énorme), sans que l'on arrive à mettre précisément un nom à ce qui nous fait désinstaller le produit sans aller plus loin. Bref, l'immersion dans les films, c'est magique
 

Au final

Bref, pour revenir à l'immersion, je me sens porté par les films d'action us. Oui, c'est vrai. Les temps morts des films philosophiques, ça m'ennuie beaucoup. Parfois, je tousse pour montrer qu'il y'a un peu d'agitation. C'est idiot d'ailleurs, parce que les films d'action US sont bêtes et méchants. Niveau réflexion, on peut repasser. Mais moi, ça ne me dérange pas de payer 30 francs pour aller voir un film creux. Non, j'ai pas envie de passer ma vie à me bourrer la tête de films pseudo-philosophiques qui remettent le monde en question. Y'a que Fight Club qui peut se le permettre, sous plusieurs angles. Et puis même du coté des films intelligents, je préfère me tourner du coté des américains. Je sais pas, les acteurs semblent tellement plus charismatiques là-bas... (d'ailleurs, matez les films en VO quand même). Ca doit venir du nez. Dogville (bon c'est pas US, mais Nicole, si), American History X, Usual Suspect, bla bla (les derniers vus). Voyez, pas besoin de chercher des références compliquées, je suis pas calé dans le domaine, et je tourne sûrement mal les questions, comme les réponses. De plus j'ai sûrement des goûts de slips de bain, mais qu'importe.

Article rédigé par Rick28 , le

Comme je l'ai dit, à jeu de merde, console de merde. Euhh oops, je me trompe, Fox et Mefyl vont me tomber dessus. Non Taxi 3 est un insulte aux Taxis parisiens, marseillais, et londoniens (ND Tomate : Et Toulouse ?). Et surtout aux ravaleurs de facade, qui bossent dur pour voir leur ville modélisée de cette façon, avec 2 textures de vitrine. Un bon étalon pour le Top 5 mauvais, qui reparaîtra sûrement dans la version 4200 du site (hop exclu).

Points positifs

  • Les films d'auteur, la vision du monde d'après Kubrick
  • Les 200 heures de jeu de Baldurs'Gate 2

Points négatifs

  • Jouabilité
  • Graphisme
  • Durée de vie
  • Bande son
  • Braquage de la voiture non customisable, alors qu'une rumeur de juin 96 l'avait annoncé

Commentaires