Test : Splinter Cell

Splinter Cell - GBA

Genre : Infiltration

Date de sortie : Juin 2003

Genre
Infiltration
Date de sortie
Juin 2003 - France
Développé par
Ubisoft
Edité par
Ubisoft
Disponible sur
GBA, Gamecube, PC, PS2, Xbox

Après avoir pointé timidement son nez sur PC et consoles, Splinter Cell arrive dans une nouvelle version, en 2D cette fois, déstiné à la GBA.

 
 
Après 6 mois à valser de console en console, Splinter Cell a maigri, forcément, il a perdu un peu de sa finesse (PS2) et de sa maniabilité (NGC). Résultat, il est désormais possible de tout intégrer sur cartouche GBA. C'est ça la magie du portage. Humm... bon faut aussi avouer que le bougre a perdu quelques pixels niveau graphisme, et repasse en 2D, en scrolling vertical. N'empêche, ça a toujours de la gueule, et le jeu est plutôt bien chiadé.
 

Ah bon? de la 2D? Comme Pac Man ?

Splinter Cell a été entièrement revu, aussi bien en ce qui concerne les maps à traverser que les stratégies employées. Le passage à la 2D oblige en effet à ce genre de concessions, comme l'ont déjà montré Crash Bandicoot GBA ou Rogue Spear GBA. Autant dire que les développeurs s'en sortent admirablement bien, avec un gameplay presque semblable au jeu sur console de salon et qui permet d'exploiter de nombreuses actions propres aux super-héros masqués agissant dans l'ombre : se cacher dans l'ombre, utiliser la vision de nuit, lancer des mini-caméras à déclencheur de gaz soporifique, se maintenir à une rambarde, descendre en rappel, égorger, crocheter, etc. Sam Fisher, toujours aussi souple et sans aucun sentiment de compassion face aux méchants, continuera à tirer dedans, ou à les contourner intelligemment en rigolant tout bas.
 

On y perd quelque chose?

Splinter Cell GBA propose un graphisme fin et travaillé. Le jeu reste clair, tout en proposant un spectacle toujours ravissant, et de nombreux décors différents. Le gameplay reprend les bases des versions consoles, même si le nombre restreint de boutons oblige à quelques concessions. On reste néanmoins dans le très bon divertissement sur GBA, même si le jeu y perd un peu en ambiance, avec des scènes de oufs et des dogfights de gedin. A un moment, y'a même une montée d'échelle de la mort, mais je ne vous en dit pas plus. De plus, les possesseurs de NGC pourront connecter les 2 consoles pour alors se voir proposer quelques bonus sympathiques. C'est ça le luxe d'avoir les moyens...
 

Au final

Splinter Cell sur GBA, ça décoiffe. Les joueurs ne pourront pas lui reprocher grand chose tant les efforts ont été faits pour privilégier à la fois l'aspect infiltration (planques, gadgets en nombre) et une maniabilité soupe (on n'a pas de problèmes à sélectionner un objet parmi l'inventaire, tout en restant planqué dans une zone d'ombre, invisible aux yeux de l'armée d'ennemis surhumains préparés à résister à une riposte nucléaire). Grand jeu !

Article rédigé par Rick28 , le

Sam Fisher n'a rien perdu de son prestige, malgré son visage désormais en bas-relief. Meme si on y perd un poil niveau ambiance, on retrouve en grande partie le gameplay propre aux versions de salon.

Points positifs

  • Graphisme en 2D détaillé et clair
  • Gameplay à la Sam Fisher

Points négatifs

  • Limitations des 4 boutons de la GBA
  • Ambiance moins prenante

Commentaires