Test : Stuntman

Stuntman - GBA

Genre : Simulation de cascadeur

Date de sortie : Juin 2003

Genre
Simulation de cascadeur
Date de sortie
Juin 2003 - France
Développé par
Atari (Infogrames)
Edité par
Atari (Infogrames)
Disponible sur
GBA, PS2
Site officiel
Site officiel

Après son passage difficile sur PS2, Stuntman nous revient sur console portable, un support qui se porte bien plus à ce genre de gameplay.

Stuntman, c'est l'histoire d'un fou du volant, qui, bien content d'avoir lachement abandonné sa famille dans un voyage au Maroc, décide de se lancer dans la carrière qu'il a toujours voulu aborder : celle de cascadeur. 6 films lui seront proposés, au fil de son ascension, pour autant de décors différents. suisse, Egype, à Cie, autant dire que la GBA va en voir de toutes couleurs. Chaque film sera coupé en plusieurs scènes de cascades, elles même régulés en plusieurs objectifs. Au finl de votre avancée, et de votre popularité, le pourcentage de réussite demandé d'une scène se fera de plus en plus grand, et donc de plus en plus difficile à atteindre. Voila tout l'enjeu, plutôt bien présenté par Atari, le développeur.

Un jeu qu'il s'adapte bien à la GBA

En effet, les scènes deviennent de plus en plus difficiles à réaliser. Sauter d'un pont, renverser une voiture ,faire un 2 roues, déraper, braqure à 180°, piquer une petite pointe de vitesse, tout cela n'est que le lot quotidien du cascadeur. Le titre s'accord ici une 2ème jeunesse sur console portable. Les 2 boutons suffisent amplement, la vue est dégagée, le gameplay ne demande pas d'afficher une véritable ville complète, ou un circuits de plusieurs kilomètres, mais juste 500 mètres de piste, sans aucun véhicule autre que le votre. Le tout pour les besoins de la caméra, qui tourne derrière. Forcément, c'est plus facile à mettre en scène sur GBA que GTA3... La durée de vie, qui péchait sur PS2, prend elle aussi une véritable cure de jouvence. Sur GBA, le tout passe mieux, et le concept n'ennuie pas, du moins pas aussi rapidement. Résultat, on enchaine les missions, alors que sur PS2, le tout devenait gonflant dès la première demie-heure dépassée. En changeant de support, le joueur devient moins difficile et tant mieux pour Stuntman.
Techniquement, le jeu est bien loti. La partie graphique est de qualité, avec des décord nets, des voitures bien modélisées, et une bonne impression de vitesse. On accroche rapidement, et le tout est plutôt agréable à l'oeil. La partie sonore a elle aussi bénéficié d'une élaboration minutieuse. Musiques et bruitages classiques cependant ; et c'est aux voix digitalisées que revient la palme. Ses dernières sont super classes, même si leur utilité restent à prouver (elles renseignent de l'objectif à accomplir alors que celui ci est à 10 mètres).

Au final

6 tournages à faire avec plaisir. Le tout est accrocheur, même si on n'atteint pas des sommets de complexité. Néanmoins, la faiblesse du gameplay sur PS2 est ici largement acceptable, tandis que la durée de vie, allongée par un mode Arène proposant de petits challenges sympathiques et un mode 2 joueurs rigolo (sans véritable intérêt cependant), prend une belle taille.

Article rédigé par Rick28 , le

Un jeu bien plus adapté à la GBA qu'à la PS2. Stuntman prend une nouvelle dimension, et le gameplay assez simple ne nuit pas au plaisir de jeu. De plus, les scènes d'actions explosives passent assez bien sur petit écran.

Points positifs

  • Un concept sympathique
  • Graphiquement réussi
  • Des voix digitalisées
  • Bonne durée de vie

Points négatifs

  • Quelques ralentissements dans l'animation
  • Gameplay assez simple

Commentaires