Test : Need for Speed Underground

Need for Speed Underground - GBA

Genre : Course de belles bagnoles

Date de sortie : Janvier 2004

Genre
Course de belles bagnoles
Date de sortie
Janvier 2004 - France
Développé par
Electronic Arts
Edité par
Electronic Arts
Disponible sur
GBA, Gamecube, PC, PS2, Xbox
Parfois appelé
need for speed 7, NFS

Attention à tous les fans de sensations fortes à bord d'une p'tite machine violette : la version GBA Underground de Need For Speed débarque en faisant crisser les pneus de sa cartouche. Allez, à vous de faire péter le pot d'échappement de la bête. Les belles caisses sont au rendez-vous dans cette version de GBA, alors n'hésitez pas à prendre la meilleure !

Depuis la sortie de Need For Speed Underground (appelons-le NFSU, ça ira plus vite !) sur PS2 et PC, on remarque que le jeu est très facilement accepté par certains, mais moins pas d'autres. Tout le monde cherche la p'tite bête !!! Pour ceux qui apprecient les belles caisses sans seposer trop de questions accuillent le jeu à bras ouverts. Quant aux autres, ils cherchent les petits détails du genre "on ne conduit que le nuit...", "le niveau est beaucoup trop élevé..." bref des petits défauts qui auraient pu être évités dira-t-on. La version GBA est quasi semblable à la version PS2 ou PC. Bien evidemment, ne vous attendez pas à un miracle, mais plutôt à un bon jeu de GBA !

M'sieur NFSU ? Démarrez en faisant crisser les pneus s'il vous plaît !

Mais à quoi s'attendre avec ce NFSU ? Est-ce que ça vaut de claquer 30€ pour ça ? Bref, des questions importantes pour tout joueur qui ne sohaite pas être déçu de son choix. Commençons par épelucher le jeu. Le menu nous propose une Course Immédiate, l'Underground et Personnaliser sa voiture. On zappe la course immédiate parce qu'elle est très banale. On s'attarde un peu sur le mode Underground qui, à première vue semble le même que celui de la version PC/PS2. A première vue seulement parce que ce n'est pas du tout la même chose. On commence par choisir sa voiture parmi les deux voitures proposés au départ (vous pourrez en débloquer d'autres au cours du jeu). Contrairement à la version PC/PS2, vous ne pourrez pas la décorer dès le départ. Il vous faudra débloquer les menus au cours du jeu. Vous vous retrouvez donc avec une voiture toute blanche, pas très jolie....non, carrément moche ! Une fois la voiture choisie, vous vous attaquez directement aux 10 gars du classement des meilleurs pilotes de Underground. Les différences avec la version PC/PS2 deviennent plus claires. En fait, on ne vous impose pas vraiment les course (même si parfois vous n'avez pas le choix). C'est vous qui décidez de l'adversaire que vous souhaitez défier. Il arrive également que les adversaire vous défient mais en général, c'est vous qui proposez le défi.

Et la voiture fit un vroum bruyant....

La deuxième différence perceptible entre la version PC/PS2 et la celle de GBA, c'est que vous ne pouvez faire que des courses alors que dans la version PS2 vous pouvez faire bien plus que des course. Ceux qui ont déjà joué à cette version seront un peu deçu mais s'y habitueront rapidement. D'autant plus que le reste ne change pas ou presque pas. Prenons le circuit ou la course en elle-même. Les courses sont assez faciles à aborder et on est d'ailleurs facilement séduit pas le rendu. Seulement voilà, on se rend compte très rapidement qu'on a fait le tour des circuits et on a souvent une impression de déjà-vu (tiens, j'ai l'impression d'être déjà passé par ici la dernière fois !). Alors vous allez me dire que vous avez la même impression dans la version PC/PS2 puisque tous les circuits tournent autour d'une ville et il arrive parfois qu'ils s'entrecroisent. Mais, dans la version PC/PS2 on remarque le changement et on reconnaît à peu près les lieux, alors que dans la version GBA, on a toujours impression de faire le même circuit, qu'on voit toujours les même virages, les même voitures et les même bâtiments. Reste ensuite la question sur le temps. Est-ce qu'on joue la nuit, est-ce qu'on joue le jour ? A ce niveau là, rien n'a changé avec la version PC/PS2. On ne joue toujours que la nuit, même si on ne le remarque pas tant que ça car il y a un manque de détails: le ciel n'est pas sombre. Il est bleu ce qui donne l'impression de conduire en pleine journée. De même que les immeubles sont éclairés ce qui rend plus difficile à notrede croire qu'il s'agit de la nuit. Mais, bien que l'aspect de la nuit ne soit pas assez detaillé, le reste de la course l'est. Le circuit est rempli d'immeubles et de carrefours inondés par des voitures violettes et rouges qui n'attendent qu'une chose.... que vous foncez dedans pour perdre la course ! Evidement, y'a toujours un énorme bus qui vous barre le passage rendant ainsi la course plus palpitante et moins ennuyeuse.

Article rédigé par NKB , le

Need For Speed Underground est un bon petit jeu de course mais sans plus. Il peut très bien rendre heureux les fans du genre comme il peut décevoir les simples amateurs de la course. On peut très bien s'amuser pendant un petit instant mais sans qu'il nous scotche au petit écran. Alors, réfléchitssez à plusieurs fois avant de vous en emparer.

Points positifs

  • Personnalisation de la caisse

Points négatifs

  • Circuits trop répetitifs

Commentaires