Pour Sony c'est l'heure du bilan

Pour Sony c'est l'heure du bilan

Dans Finances , par Neji le 26 février 2006 à 18h14

Grâce à une interview de Georges Fornay, le Président de Sony Computer Entertainment France, on apprend bien des choses quant à la condition de la firme, et sa façon de penser. Après donc une année 2005 plutôt réussie, 500.000 PSP vendues pour les fêtes et la PS2 qui s'écoule quasiment toujours aussi bien, je dis quasiment car on note une baisse de 20% des volumes de ventes, et la PS3 qui n'en finit pas de faire parler d'elle, l'année 2006 arrive à toute allure et s'annonce au moins aussi rentable. Il faut savoir que le marché vidéo ludique en général a rapporté 1,35 milliard d'euro contre 1,214 milliard en 2004. Georges Fornay, en bon capitaliste qu'il est en profite bien évidemment pour insister sur le fait que ce chiffre est dû aux bonnes ventes de la PS2 (PS2 et PS2 Slim) qui sont toujours aussi fructueuses (750 000 pièces vendues sur un total de 1,15 million de consoles de salon) et de la PSP (qui reste cependant derrière la Nintendo DS). Ces bons résultats sont certes satisfaisants d'un point de vue financier mais pas vraiment sur le plan fiabilité car s'il on prend en compte le fait que beaucoup de personnes possédant déjà une Playstation 2 ont acheté une PS2 Slim à cause des problèmes engendrés par la première génération, ce n'est pas véritablement un succès. Dans la même lancée, Georges Fornay remet en cause le succès des ventes de la Nintendo DS et de la XBox 360 ("la PSP est la première console portable en 2005 en valeur, devant la DS de Nintendo au détriment des autres consoles de Nintendo") mais ne sait probablement pas que bien que sa portable se soit bien vendue il y a un essouflement très net des ventes de jeux vidéo (dû au manque de variété , comme partout maintenant) et d'UMD Vidéo. Enfin, le Président de la firme en France annonce les intentions de Sony pour l'année 2006. Tout d'abord la société veut imposer la PSP comme LA console portable mondiale (ça risque d'être dur, à la deuxième place), garder le rythme de la PS2, "nous estimons qu’il y a encore un potentiel de vente de 1,2 million de PS2 en France, dont 500 000 cette année" et enfin lancer la PS3, n'oublions pas qu'elle est prévue pour le printemps au Japon. En ce qui concerne cette dernière, Fournay à tenu à préciser "qu’il est préférable de privilégier une date de lancement qui nous assurerait des quantités suffisantes pour satisfaire une demande qui sera très forte, plutôt que de devoir gérer une pénurie" (une attaque à Billou et sa Xbox 360 ?), ce qui peut laisser croire que les rumeurs démenties il y a peu n'étaient peut-être pas si fausses que ça. Maintenant, il ne reste plus qu'à attendre les résulats et comme on dit, qui vivra... et ben il aura de la chance !

Commentaires