[MAJ] E3 : RIP ?

[MAJ] E3 : RIP ?

Dans Fourre-tout , par Yohann N. le 31 juillet 2006 à 10h07

Voilà, c'est fini.... Fini la folie furieuse d'annonces (et de babes) toutes plus chaudes les unes que les autres... Fini le temps où le mois de mai était synonyme de rêve pour certain, de rush pour d'autre... Depuis plus de dix ans, nous suivions l'événement sur nos mags préférés, puis avec notre site préféré... L'Electronic Entertainment Expo, l'E3 donc, ne verra plus le jour. Les éditeurs n'étant pas satisfaits des résultats. De nombreux facteurs sont en cause : coûts trop importants, des jeux à la pelle pendant deux jours, des journalistes qui ne peuvent pas tout traiter, la baisse de nombre de visiteurs (moins 10.000 entre 2006 et 2005), et le coverage comme on dit (la visibilité en média) n'est pas toujours au rendez-vous. Alors les éditeurs abandonnent (lâches !). Ils en viendront aux événements persos histoire d'avoir un beau dossier dans chaque site / mag, un peu comme le fait Microsoft avec son X0. Doug Lowenstein, président de l'ESA (Entertainment Software Association qui organise l'E3) doit normalement s'exprimer sur ce sujet très bientôt, en annoncant du même coup (peut être) une nouvelle formule. L'E3 n'est pas mort, mais toujours dans notre coeur... [MAJ] L'ESA s'est donc exprimer. L'édition 2007 de l'E3 sera remplacé par un événement allégé qui accueillera environ 5000 personnes... Il se déroulera toujours à Los Angeles, mais au mois de juillet dans un hôtel, avec des salles de conférences plus petites pour plus d'intimité. Les éditeurs préfèrent cette version qui selon eux leurs permettra de mieux faire passer leurs messages. En tout cas, l'accès sera bien limité... Pour finir, l'événement change de nom. Nous parlerons l'année prochaine de l'E3 Media Festival.

A propos de l'auteur

Yohann N.

Yohann N.

37 ans | Le Professeur en environnement vidéoludique

Le petit Yohann voulait devenir pilote de chasse. Alors lorsqu'il feuillette des magazines dans un kiosque, il zieutte les couvertures en quête d'engin militaires volants. Il tombe alors sur un hélicoptère de combat. Il ouvrit le graal et fut immédiatement absorbé par un monde fait de pixels. Ça, c'était en mars 1992, et il est reparti avec le n°6 de Joypad sous le bras, avec la couv' de Desert Strike. Depuis, il continue d'explorer les diverses facettes du jeux vidéo. Il lui arrive même de chier des pixels.

Contacter

Commentaires