Skate or Die !

Skate or Die !

Dans Actu , par Neji le 16 mars 2007 à 11h23

L'embargo enfin levé, voici nos impressions sur le futur jeu de skate de EA : Attendu pour cet automne sur 360 et un peu plus tard sur PS3, Skate est le premier jeu sur la discipline de EA depuis 1993. Un nouvel essai qui vise à détrôner le grand champion en titre, qu’il ne sera même pas la peine de citer, grâce à un univers très détaillé et un réalisme plus qu’impressionnant. Effectivement, les développeurs, qui ont travaillé d’arrache pieds sur les motions captures avec une bande de skateurs canadiens, ont réalisé un boulot de malade sur les impressions de jeu. De l’amplitude des figures exécutées au positionnement des pieds sur la « board » (planche) avant d’effectuer un « trick », de la prise de vitesse à l’équilibre précaire en fonction du pied avec lequel vous pousserez, tous les facteurs sont pris en compte pour un rendu des plus réalistes. Skate s’annonce donc comme un jeu basé sur la technique et doté d’un gameplay totalement nouveau. Aux oubliettes les enchaînements infernaux et les crampes au pouce à force d’appuyer sur tous les boutons comme dans Tony Hawk, place à un gameplay tout nouveau tout beau qui permet au jeu de se démarquer du leader. Dans Skate, toutes les figures s’effectueront avec les deux joysticks et les gâchettes. Il faut d’ailleurs vous attendre à manger le bitume plus d’une fois avant de pouvoir maîtriser votre skateur car, même si les bases sont plutôt simple à prendre en main, le haut niveau n’est pas à la portée de n’importe quel débutant en mal de sensations fortes. Les enchaînements et les différentes manipulations des sticks analogiques vous mettront à rude épreuve et ne se laisseront pas facilement apprivoiser. En plus des manipulations peu évidentes, le nombre impressionnant de combinaisons n’arrange rien à notre affaire. Les « late tricks » (figures déclenchées après le ollie) et autres turn over au cours des différents grinds possibles se seront pas là pour vous aider non plus. D’ailleurs, en parlant des grinds, fini le timing à essayer d’ajuster pour appuyer sur un bouton quel qu’il soit, puisqu’il suffira de se placer correctement et de retomber sur une barre ou un rebord pour vous lancer. La difficulté dans ce domaine reste dans le positionnement de la planche pour réussir à maîtriser vos tricks. Un autre point empreint de réalisme, vous aurez compris que c’est bel et bien le point fort de ce jeu, est la chute. Tout le monde a en tête les gerbes de sang que les skateurs qui chutent déversent dans Tony Hawk ; les joueurs les plus assidus se rappelleront sans doute les bonnes grosses gamelles de Trasher Skate and Destroy (une perle rare). Et bien oubliez encore une fois ce que vous savez car votre personnage ne se contentera pas de tomber de sa planche, non non, il le fera dans le sens de la chute, avec une force d’impact mesurée et le tout sans faire trop de chichis, ce qui renforce une fois de plus nos convictions sur l’effet de bombe que le titre aura lors de sa sortie. Après avoir fait le tour des caractéristiques techniques du titre, un petit point sur le contenu ne sera pas de trop. Votre skateur ou l’un de ceux du jeu, dix neuf pro sont annoncés à l’heure actuelle, évoluera dans San Vanelova, la grande ville par excellence, divisée en plusieurs quartiers que vous devrez débloquer en remplissant des objectifs plus ou moins compliqués. Pour l’instant, rien de bien extraordinaire, vous devrez vous hisser au sommet de la pyramide du monde du skateboard de San Vanelona en acquérant et collectionnant sponsors et couvertures de magazines au court de votre progression. C’est tout ce qui a pu être révélé, et malheureusement c’est un peu la bête noire du soft car nous somme en droit de nous demander si ce système de jeu basique, accompagné d’un scénario simpliste, sera suffisant pour nous tenir en haleine assez de temps pour le finir. Puisqu’on est dans la série des mauvais côtés du jeu, sachez dès maintenant qu’il ne sera jouable qu’en solo et qu’aucun mode multijoueurs, ni online ni en lan n’est prévu, et c’est très dommage. La seule interaction possible avec les autres joueurs de Skate sera l’échange de vidéo. Quoi ? Je ne vous ai pas dit que vous pourrez enregistrer vos run ?! Honte à moi. Pendant que vous jouerez, vous pourrez donc appeler un caméraman afin qu’il vous colle au cul à n’importe quel moment et immortalise vos plus beaux tricks. Un système de replay est également disponible et vous pourrez les enregistrez, ce qui fait que vous n’aurez pas forcément à vous torturez pour re-essayer de réussir un trick que vous aurez plaqué par hasard et vous pourrez faire croire à vos potes que vous l’avez l’avez fait « fingers in the tail » (si vous comprenez la comparaison avec le corps humain…) pour vous la péter. En ce qui concerne ces fameux enregistrements, il vous sera possible de les transférer sur PC et même de les monter afin de vous faire votre propre film de skate. C’est tout de même sympa. Pour conclure, après cette « petite » présentation qu’EA a bien voulu nous accorder, même si nous n’avions pas encore le droit de prendre de screenshots, il est dors et déjà possible d’assurer que Skate fera l’effet d’une bombe autant sur le plan graphique que sur le plan technique au sein du monde des jeux vidéo de skate et je dirai même de sport en général si l’on prend en compte le niveau qu’il atteint en matière de gameplay, avec cependant un contenu qui s’annonce un peu maigre et pas ce qu’il y a de plus original. Attendons de voir ce que les versions à venir du jeu nous réservent pour donner un véritable jugement sur la durée de vie et l’intérêt du titre. A bientôt pour de nouvelles aventures skateboardesques. Un grand merci à Jay Balmer de s’être déplacé du Canada juste pour nous (et le reste de l’Europe) et à l’équipe EA pour cette présentation.

Commentaires

A propos de...

Skate

Skate - PS3
Supports
Genre
Jeu de Skate
Date de sortie
11 octobre 2007 - France
Développé par
Electronic Arts
Edité par
Electronic Arts
Voir la fiche