De nouvelles lois sur les jeux aux USA

De nouvelles lois sur les jeux aux USA

Dans Actu , par Razhiel le 22 avril 2007 à 17h02

Pas question de laisser se reproduire la polémique qu'avait suscité le mode "Hot Coffee" insidieusement présent dans Gran Theft Auto : San Andreas. Sans en refaire la chronologie, il s'agissait d'une scène présente dans la version finale du jeu dans lequel on pouvait assister aux ébats du personnage principal et de sa petite amie. Le Sénat entends bien réagir aux premiers aperçus de GTA IV, qui transpose plus ou moins librement la ville de New York. Deux sénateurs s'engagent à proposer un projet de loi en vue de restreindre l'accès aux enfants au contenu parfois tendancieux de certains jeux. Andrew Lanza et Golden Martin annoncent trois mesures pour mener à bien leur projet : - La première, créer un comité chargé de contrôler l'efficacité de l'ESRB (Entertainement Software Rating Board), l'organisme en charge de la classification des jeux. - La seconde mesure consistera à rendre illégal la vente de jeux qui ne seront pas passés par cette étape de classification. Chose nouvelle, ceci concerne aussi bien les jeux vendus en magasin que le contenu vendu sur le net. Le revendeur s'étant rendu coupable de vente illégale se verra donc infliger une amende. - Les revenus générés par la précédente proposition serviront à financer le programme de sensibilisation à la violence, qui encouragera parents et professeurs à travailler sur le problème de la violence dans les jeux vidéos avec les enfants. Ces déclarations font écho à la mesure annoncée par le tout nouveau gouverneur de New York, Eliot Spitzer, qui vise restreindre l'accès aux jeux excessivement violents par les enfants, la semaine dernière. Rockstar n'a pas fini de déranger les élus américains...

Commentaires