Forza 2 : nos impressions !

Forza 2 : nos impressions !

Dans Actu , par Neji le 13 mai 2007 à 21h49

Forza Motorsport, voici un nom qui en a fait rêver plus d’un et qui continue encore à en faire rêver. Délectez-vous mes chers agneaux de la démo du deuxième opus qui vient d’être mis en ligne dans le seul but de vous mettre l’eau à la bouche. Le grand jour approche à grand pas, et c’est pourquoi Microsoft nous a gentiment convié au Fan Day afin de nous montrer le jeu dans toute sa splendeur. Alors, le nouveau né est-il à la hauteur de nos attentes ou bien se distille-t-il dans un amas de pub qui ne fait que l’encenser. Bienvenue à tous au Forza Motorsport 2 Fan Day. Qu’est-ce qui nous attend ? Allons-nous avoir droit à un tournoi inter journalistes parmi tant d’autres ? Une présentation et on remballe tout le bazar ? Mais surtout, pourrons-nous en voir plus que dans la démo qui vient de sortir. Et bien à ma grande surprise, ce fût un événement très sympathique dans lequel nous avons pu jouer au jeu dans son entière totalité. Avec la manette à la main ou bien installé au fond d’un siège baquet (« pour le coup » merci à Playing Seats) aux commandes d’un volant, les sensations rendues par Forza 2 sont tout bonnement épatantes, mais c’est seulement après un petit cours sur le sujet que nous avons pu toucher au bébé. Celui-ci nous a révélé quelques chiffres et caractéristiques concernant le contenu du titre. C’est donc pas moins de 300 voitures différentes et 250 marques de voitures et accessoires existant réellement qui sont au programme de Forza 2. En plus de cela, il y aura 13 circuits, 21 environnements et une soixantaine de parcours de disponibles au sein de ces mêmes environnements. Dans la famille « j’en mets plein la vue », je demande le tunning. Et oui, le fiston, dernier arrivé dans les jeux de voitures mais désormais incontournable, a bénéficié d’une attention toute particulière. Celle-ci vous permettra de faire les améliorations classiques de carrosserie, de pneus, de moteurs, etc.,… mais vous donnera également la possibilité de gérer vos réglages dans les moindres détails. Ces réglages pourront par la suite se vérifier et être peaufiner grâce au système de télémétrie qui a été implanté dans les « Test Drive » et autres courses libres. Ce système vous mettra dans la peau des plus grands techniciens et vous permettra de gérer la tension de vos suspensions, la pression de vos pneus, les rapports de vitesse, l’alignement des roues et tous les autres petits détails qui transporteront les maniaques de mécanique sur un vrai petit nuage. Malheureusement, pour ceux qui souhaiteront customiser leur voiture à leur effigie, il ne sera toujours pas possible d’importer de photos pour les plaquer sur vos capots, et c’est bien dommage. Pour le reste des détails techniques du jeu, et avant de passer au déballage sur nos réelles impressions, sachez que, le jeu se voulant être une simulation, tous les dégâts que vous causerez à vos véhicules auront une influence sur son comportement. D’ailleurs en parlant des dégâts, ceux-ci seront très visibles et très réalistes, chapeau l’artiste. Pour ceux que ça intéresserait, il n’y aura pas de météo dynamique et toutes vos courses se dérouleront sous un grand et beau soleil. Dans les options non disponibles, à aucun moment la course ne sera arrêtée. Une fois votre voiture HS, vous n’aurez plus qu’à faire Start et à revenir au départ. Enfin, pour finir cette partie sur une bonne note, la gérance des aides et des niveaux de difficulté se fait très simplement et surtout à tout moment, ce qui laisse les joueurs libres de commencer leur carrière avec toutes les aides, histoire de démarrer tranquillement et de les enlever, au fur et à mesure de leur évolution, de façon à gagner plus de points. Voila maintenant ce que vous attendiez tous depuis le début, nos fameuses impressions. En tant que grand fan de jeu de tout sauf de course, je dois dire que je me suis tout de même laisser séduire par un jeu qui se veut réellement réaliste et dans lequel on rentre très facilement grâce aux aides, mais heureusement que l’on peut les enlever car ça devient vite lassant de facilité. Les courbes des virages, les décélérations, les reprises et les dégâts sont gérés à la perfection, et la difficulté grandit rapidement au fil des circuits. Il y a un tout petit détail technique à noter, mais qui a une grande importance pour les fans du genre, à savoir que chaque bruit de voiture est fidèlement retranscrit et distinct en fonction du modèle et de la marque. Un plus pour ceux qui joueront au casque. Pour ce qui est des backgrounds, ce que j’ai pu voir m’a un peu laissé sur ma faim dans le sens où c’était très léger, mais c’était tout de même très beau, très fin et surtout sans aliasing, ce qui était le gros défaut de PGR 3 (jeu de Microsoft). Petite dédicace spéciale au volant et au siège baquet qui nous manquera à tous, mais qui aura fait des misères à plusieurs d’en nous. Pour conclure, Forza Motorsport 2 se présente comme un jeu de course complet, avec tout plein de ‘tites voitures, de ‘tits gadgets pour leur refaire une beauté et de pitits détails qui ne servent à rien pour les joueurs de Need For Speed. Une expérience sans précédent qui assure le dépaysement par le réalisme et des sensations extrêmes (wouaouw). Il ne reste plus qu’à patienter jusqu’au 9 juin prochain pour pouvoir se ruer dans les magasins. Ah ah, j’ai failli oublier de vous en parler. En plus d’une version standard, le jeu sortira en édition collecteur pour ceux qui désireraient, une fois les 24 Heures du Mans commencées, télécharger la 908 de Peugeot, et d’autres voitures inédites du genre sur le Xbox Live. Enjoy !

Commentaires

A propos de...

Forza Motorsport 2

Forza Motorsport 2 - Xbox 360
Support
Genre
Course
Date de sortie
06 juin 2007 - France
Développé par
Turn 10
Edité par
Microsoft Games
Voir la fiche