Le m-EA culpa de monsieur Riccitiello

Le m-EA culpa de monsieur Riccitiello

Dans Fourre-tout , par Vivian Darkbloom le 11 février 2008 à 10h28

L'histoire d'Electronic Arts, aujourd'hui placé sous la gouvernance avisée de John Riccitiello, regorge d'acquisitions malheureuses, lesquelles se sont généralement soldées par la fermeture de studios pourtant prolifiques et prestigieux. Sur les quinze dernières années, les développeurs indépendants absorbés par le géant du jeu vidéo ont rarement survécu au processus de digestion de leurs sensibilités particulières dans la culture d'entreprise archétypale de leur nouveau propriétaire ; quand ils n'ont pas tout simplement été anéantis, leur créativité s'est retrouvée placée sous la sévère férule d'administrateurs peu amateurs d'audace. Les plus âgés d'entre vous se souviennent certainement de la tragique disparition d'Origin System à la fin des années 90, l'entreprise de Richard Garriot, alors bailleurs de fonds de quelques studios particulièrement talentueux dont le défunt Looking Glass. Il y eut également le rachat et la dilution de Bullfrog, le studio de Peter Molyneux, et la lente agonie de Westwood, créateur des séries Lands of Lore et Command and Conquer. Avec le récent rachat de Pandemic/Bioware par Electronic Arts, le spectre des studios suscités est réapparu. De nombreuses voix [dont la nôtre] se sont élevées afin de souligner la menace d'une nouvelle série d'éradications. John Riccitiello promet toutefois que son entreprise a pris la mesure de ses erreurs passées et qu'elle tentera dorénavant de préserver l'autonomie et les spécificités des équipes qui rejoignent ses rangs. "Une équipe créatrice de jeux vidéo ressemble à une fleur dans une serre. Vous montez ou descendez la température d'un degré, et la fleur meurt." En marge de l'allégorie [joliment bucolique] on peut également lire ceci : "Le modèle établi par Command and Conquer ne fonctionne pas ; si vous pensez racheter un studio afin d'apposer votre nom aux côtés du sien, vous faites erreur..." On espère que les bonnes dispositions de monsieur Riccitiello seront partagées par les autres administrateurs de l'entreprise. Il serait vraiment regrettable que Bioware, suite à la désertion des talents qui ont fait son succès, subisse le même sort qu'Origin System...

Commentaires

A propos de...

Divers

Divers - PC
Support
Genre
Tout ce qui peut apparaitre sur GH sans raison...
Voir la fiche