TV vs JV, fight !

TV vs JV, fight !

Dans Fourre-tout , par Tedd le 05 mars 2009 à 15h50

La nouvelle ne vous a sans doute pas échappé, un gamin de 5 ans s'est accusé de l'agression de sa sœur alors que la coupable est en réalité la mère, ou le hamster (mais il n'a pas encore avoué). Le gamin avait laissé entendre que sa sœur ne voulait pas lui prêter la console de jeu. Forts de cette info mensongère, les médias se font un malin plaisir à relancer les polémiques sur l'addiction et la violence des Jeux Vidéo. Non contents de nous pomper l'air avec des témoignages de Familles en Transe, la TV nous balance maintenant des reportages d'adolescents en manque de reconnaissance, allant même consulter des psys "spécialisés" dans l'addiction virtuelle (13h de France 2, le 05/03/2009). Mieux, la chaîne M6, plus portée sur les reality shows oukonbaise que sur les JV, nous promet un splendide reportage sur, accrochez-vous bien : "Zone interdite - Alcool, cannabis, jeux vidéo, porno : nos enfants en danger". Je ne vais pas faire le détail des nombreuses erreurs que comporte cette phrase, encore moins sur la comparaison alcool/drogue/jeux vidéo, car le résumé de cette magnifique émission suffit à lui même : "Les jeunes se livrent de plus en plus à des conduites à risques. Chez les collégiens, la beuverie est devenue une mode. Près de la moitié des élèves de 15 ans avouent avoir déjà été ivres. La consommation d'alcool en semaine se banalise et les comas éthyliques ne sont pas rares lors des soirées. Fumer du cannabis à 13 ans ? Cela n'a plus rien d'exceptionnel chez les collégiens. Ils sont un million à fumer au moins dix joints par mois. Quelles sont les conséquences ? Aujourd'hui, une grande majorité des foyers sont équipés de consoles de jeux. Certains jeunes y restent accrochés pendant des heures, oubliant de se nourrir, de se laver ou de dormir. Quand devient-on accro et que faire pour s'en sortir ? Avec Internet et les téléphones portables, la diffusion d'images violentes ou pornographiques se généralise. Comment préserver les enfants ?" Mince, on en oublierait presque que les gamins sont censés avoir des parents ! Et cerise sur le gâteau, cette émission est classée "Tous publics", alors qu'une mention comme "drogue" dans un jeu vidéo suffirait à le classer interdit aux -12 ans... En tout cas, Familles de France doit se frotter les mains, et rien que de penser à ça, j'ai des relents d'estomac !

Commentaires