Nerdz est de retour, pour vous jouer un mauvais tour !

Nerdz est de retour, pour vous jouer un mauvais tour !

Dans Fourre-tout , par SiMouth le 17 novembre 2010 à 21h04

Lundi après-midi, nous étions dans les locaux d’Ankama Paris. Pas pour aller chercher des infos sur leurs prochains jeux, mais pour assister à l’avant-première d’une série qui sera diffusée sur leur portail vidéo à partir de vendredi, en VOD. Nerdz a gagné pas mal d'xp depuis sa création en 2007. En débarquant juste avant les web-séries geeks, elle fait figure de précurseur à cette nouvelle mode, bien que destinée à une programmation télé sur Nolife. C’est pourquoi la diffusion de cette quatrième et ultime saison est un peu particulière. Elle se fait en trois étapes : - Diffusion d’un épisode en VOD sur le site www.ankama.com - Une semaine plus tard, diffusion sur Nolife et gratuité de l’épisode sur ankama.com - Au bout d’une autre semaine, retour à la VOD payante Notez que la VOD donne droit à certains bonus, comme des commentaires audios pour chaque épisode. Côté technique, cette nouvelle saison a pris du level. Ankama a investi de ses propres deniers pour garantir la qualité de la série dont le futur était incertain, tournée en HD et pour la première fois diffusée en HD. Cette intervention a également changé la donne dans la fabrication : les 26 épisodes ont été écrits d’un bloc en 8 mois, avant qu’un tournage de 2 mois commence, alors que la « méthode » précédente était de tout faire à l’arrache sans trop se soucier de l’endroit où le scénario aboutissait. De la première à la troisième saison, le concept lui-même a eu droit à quelques upgrades. Les 4 colocataires que tout oppose, d’abord confinés dans leur appartement parisien, ont fini par aller vivre leurs aventures et leurs plans foireux jusque dans un village perdu en pleine cambrousse, en étoffant l’histoire des personnages de tout un tas de détails absurdes et de situations « WTF ». Du coup, soit on adhère à fond à cet humour à la limite de la private joke, soit on fuit cette série comme la peste, dépassé par le cheap assumé des gags autant que du budget. La saison 4, elle, est encore pire. Après un an et demi de suspense, la série redémarre de façon explosive avec un premier épisode d’un délectable mauvais goût, agrémenté d’une assurance et d’un professionnalisme acquis au cours des différents projets que les auteurs ont menés en parallèle de Nerdz. Le début de la saison servira à régler quelques questions restées sans réponses tout en posant les bases d’une nouvelle intrigue. Après 7 épisodes, la diffusion marquera une courte pause et reviendra l’année prochaine, probablement en janvier, le temps de régler quelques détails. En tout cas, ça s’annonce encore à la verticale, tout ça.

Commentaires