[AC6] Glourdorak est mort

[AC6] Glourdorak est mort

Dans Evénement , par SiMouth le 08 mars 2011 à 17h22

Dans le concours de la plus grosse file d’attente lors de la Ankama Convention #6, nous déclarons vainqueur le stand de Glourdorak ! En effet, jusqu’à deux heures de queue étaient nécessaires pour avoir la chance de se trouver face à ce monstre de la famille des Glours, à l’heure actuelle les monstres les plus difficiles à atteindre en jeu. Malgré la longue attente et le nombre de tables disponibles (12 tables de 4 joueurs, contre seulement deux l’année dernière face au YeCh’Ti), bien peu nombreux sont les intrépides qui ont pu le mettre à terre ! On a vu repartir beaucoup plus d’estropiés que de héros triomphants. La récompense pour ces derniers n’en était que plus méritée ! À la mi-journée de samedi, une seule équipe avait défait la bête et remporté son item spécial, permettant de se la raconter sur Dofus avec le titre « Grand Stratéglours ». Concrètement, à quoi ressemblait un combat contre Glourdorak ? Pour commencer, il y avait un certain nombre de règles pour mettre tous les participants à égalité : uniquement des équipes de 4, composées de personnages de classes obligatoirement différentes, de niveaux 150 avec un build prédéterminé. Les joueurs étaient laissés libres de choisir 4 classes parmi les 12 (Roublards et Zobals n’étant pas présents). Il fallait terminer la partie en 10 tours maximum, ce qui est très rapide, permettant ainsi de faire jouer plus de monde. En voyant que le boss commençait le combat avec 45000 points de vie, on pouvait juger la tâche impossible mais il possédait également -400% de faiblesse dans chacun des éléments, ce qui ne le rend finalement pas très robuste. Comme chacun des boss de l’extension Frigost, il bénéficiait de l’état « Invulnérable » qu’il fallait trouver comment retirer avant de balancer la sauce. Ainsi, pas le droit à l’erreur : chaque action doit être calculée pour permettre un maximum de dégâts dans le court laps de temps où Glourdorak est vulnérable, avec une équipe de personnages très puissants. Très peu sont les équipes à avoir assimilé le système assez rapidement pour venir à bout du boss. D’ailleurs, certains gagnants s’y sont pris à deux fois pour y arriver. L’épreuve était donc à hauteur des promesses faites en termes de difficulté, autant qu’en chances de pouvoir l’affronter. Pour les absents, rien ne permet d’affirmer qu’ils retrouveront ou non ce monstre sur les serveurs de jeu, comme cela avait été le cas pour le YeCh’Ti il y a un an.

Commentaires