Space Marine : l'avant première

Space Marine : l'avant première

Dans Actu , par pattoune le 02 septembre 2011 à 18h19

Nous avons été convié par THQ à une présentation en avant première de Space Marine, un TPS bien sanglant se déroulant dans l'univers de Warhammer 40,000. Nous avons donc eu droit à une démonstration du titre par un des développeurs qui a fait le déplacement pour l'occasion. Ce dernier commentant les diverses particularités du gameplay en jouant, il est mort pas mal de fois. Mais ce n'est pas ça qui nous intéresse. Ceux qui ont déjà essayé la démo le savent déjà, le jeu de Relic alterne avec une grande fluidité tir à distance et combat au corps-à-corps, proposant une bonne variété d'armes dans les deux catégories. Les phases de shoot sont bien foutues avec des armes diverses et variés, on retrouve tout l'arsenal classique à la sauce Warhammer ainsi que d'autres armes plus originales telles qu'un lance grenades permettant de déclencher les explosions quand on le souhaite. Mais le combat au corps-à-corps, de mano à mano, ou plutôt de mano à ork, ne sont pas en reste. Le représentant de Relic nous a informé de la présence d'un système de combos spécifique à ce mode de combat, et variant d'une arme de mêlée à l'autre. Mais l'intérêt du titre ne réside pas dans l'un ou l'autre de ces aspects du gameplay, mais bien dans la combinaison des deux. En effet, notre démonstrateur de luxe a pris le temps de nous expliquer que la difficulté du titre vient du fait que le joueur se retrouve sans arrêt confronté à la fois à des ennemis à battre au corps-à-corps et à d'autres qu'il faut flinguer. Si Space Marine est franchement bourrin, il n'en est pas moins vrai qu'on se demande souvent à qui il vaut mieux s'attaquer en premier pour s'en sortir. De même, le gameplay est plus profond qu'il n'y paraît, à l'image du système de santé, scindé en deux parties. La première concerne l'armure, qui se régénère automatiquement comme dans la plupart des titres modernes. La seconde est directement liée à la santé du space marine, et elle ne remonte pas toute seule. Vous avez deux possibilité pour gagner de la santé, soit vous tuez un ennemi avec une fatalité bien sanglante, ce qui vous fera gagner une quantité non négligeable de vie, soit vous passez en mode fureur et votre santé remontera progressivement jusqu'au maximum. Pour passer en mode fureur, il faut remplir une jauge en dézinguant à tout va. Quoiqu'il arrive, pour se refaire une santé, il faut foncer dans le tas, quite à se mettre en danger. Mais le mode fureur à d'autres vertus, il permet d'augmenter notre défense et notre force de frappe, ce qui est toujours bien utile dans le genre de situations auxquelles nous confronte le jeu. Quoiqu'il en soit, malgré les diverses finesses du gameplay qui nous ont été exposées lors de cette présentation, on en est ressorti avec l'impression que Space Marine n'est rien d'autre qu'un défouloir de luxe. Il reste maintenant à voir si cette sensation se confirme avec la version finale.

Images de Warhammer 40.000 : Space Marine - Xbox 360

A propos de l'auteur

pattoune

pattoune

33 ans | Ours savant

Davantage ours que savant, ce con n'a pas compris que l'hibernation c'est en hiver. Résultat, il reste cloitré dans sa grotte à longueur d'année. Ce qui arrange bien du monde. Mais ce n'est pas un mauvais bougre. Il est même plutôt drôle à l'occasion. C'est souvent à ses dépens mais chut, il faut pas le dire. Ayant été récemment rattrapé par l'eau courante et l'électricité, il est désormais en mesure, après avoir difficilement assimilé les bases de l'hygiène corporelle, de nous livrer tests, news et autres contenus enchanteurs. Il nous reste plus qu'a espérer qu'il ne lui vienne pas l'idée de faire prendre un bain à son PC... Trop tard.

Contacter

Commentaires

A propos de...

Warhammer 40.000 : Space Marine

Warhammer 40.000 : Space Marine - Xbox 360
Supports
Genre
Action
Date de sortie
3ème trimestre 2011 - France
Développé par
Relic Entertainment
Edité par
THQ
Voir la fiche