[PGW 2011] WRC 2, l'interview

[PGW 2011] WRC 2, l'interview

Dans Evénement , par pattoune le 21 octobre 2011 à 00h28

La Paris Games Week a débuté ce soir, l'occasion pour nous de tester quelques titres et d'obtenir quelques interviews. Et on commence tout de suite avec Sébastien Pellicano, le producteur de WRC 2. Gamehope : Avec WRC 2, vous entrez en concurrence directe avec Dirt, la licence de Codemasters. Comment vous situez vous par rapport à cette dernière ? Sébastien Pellicano : Il y a plusieurs choses qui nous différencient. Déjà nous on bénéficie de la licence officielle, ce qui nous permet d'avoir tout le contenu exclusif du championnat actuel, que ce soit les pistes, les voitures, les catégories. En plus la licence nous permet une collaboration avec les équipes de rallye, ce qui fait qu'on a les données des voitures ( la télémétrie, etc..), tout ça pour avoir un jeu réaliste. Nous, on veut faire une simulation de rallye réaliste. C'est ce qui fait que WRC 2 est un jeu unique en son genre pour les fans de ce sport mécanique extrême. Gamehope : Le premier WRC proposait des sensations très proches du tout premier Colin McRae Rally, notamment grâce à des spéciales longues et tortueuses. Avez-vous regarder ce qui avait déjà été fait ailleurs pour en tirer les bonnes idées et éviter certains écueils ? Sébastien Pellicano : Tout à fait, la première chose qui a été faite dans le jeu a été de recueillir le feedback des utilisateurs, des joueurs. On a une grosse communauté sur le premier WRC. Il y a eu des bonnes choses et des critiques. On a gardé les bonnes choses en essayant de les amplifier, et on a essayer de prendre en compte toutes les critiques. Et je pense qu'on a réussi à améliorer tout ce qui était négatif, que ce soit les graphismes, le gameplay que certains trouvaient trop simulation. On a garder ce côté hardcore mais on a rajouté des aides pour que les débutants puissent s'en sortir eux aussi. Des aides à la stabilité, le frein à main qui peut se déclencher automatiquement, et tout est paramétrable. Il y a beaucoup de paramètre de réglage pour les aides, de façon à ce que tout le monde puisse y trouver son compte et puisse s'amuser. Le dernier point concerne l'audio, cette année on est allé enregistrer le son des voiture, que ce soit la DS, la Mini, la Ford et même les autres catégories. On est allé jusqu'à enregistrer la vraie voiture de Colin McRae. C'était important pour nous d'avoir le son, parce qu'une voiture de rallye c'est une image, un son, un tout. On essaye de reproduire ça pour donner un max de réalisme et de fun à nos joueurs. Gamehope : Vous avez parlé des graphismes, pouvez vous nous parler du travail qui a été fait là dessus ? Sébastien Pellicano : Tout a été retravaillé, depuis l'objet que vous avez sur la piste à la texture, à la route. On a 25 surfaces différentes, toutes reproduites le plus fidèlement possible, que ce soit au niveau graphique ou au niveau physique. La voiture réagit d'une manière différente suivant la surface. Tout ce qui est système d'ombre, de lumière, d'environnement, tout a été retravaillé pour donner un maximum de réalisme et de vie au jeu. Gamehope: Et au niveau de la conduite, mises à part les aides citées précédemment, avez vous procédé à des ajustements pour optimiser ce réalisme ? Sébastien Pellicano : L'année dernière on nous a également reproché que les voitures donnaient l'impression de tourner sur un axe. Chez Milestone on a quand même un certain savoir faire pour ce qui est tenue de route, que ce soit pour les voitures ou les motos, on a essayé de le mettre un maximum à profit en utilisant les données télémétriques du WRC, le feedback des utilisateurs, pour fournir un maximum de réalisme à ce niveau. On a une racing team formidable constituée de passionnés. Gamehope : Quelles nouveautés avez vous apportées au mode carrière ? Sébastien Pellicano : Le mode carrière a été totalement repensé, les designers ont bossé dur là dessus. Maintenant on est plus juste un pilote de voiture, mais aussi un manager. On doit gérer une équipe et son évolution au niveau des sponsors, de la section recherche et développement pour améliorer les pièces, mais des salaires aussi. On embauche du personnel qu'on doit payer, et il faut faire des courses pour payer les salaires. Le but c'est de partir d'une C2, d'une voiture de base, pour arriver à conduire la voiture de Loeb. Gamehope : En gros c'est presque autant un jeu de gestion qu'un jeu de course. Sébastien Pellicano : Je dirais pas que c'est autant un jeu de gestion qu'un jeu de course parce que ça reste dans l'esprit du rallye, de la course, mais il y a quand même pas mal de management. Gamehope : Merci beaucoup. Voilà qui augure de bonnes choses pour WRC 2, mais on attendra le test qui devrait arriver prochainement avant de se prononcer de manière définitive.

Images de WRC 2 - PC

A propos de l'auteur

pattoune

pattoune

34 ans | Ours savant

Davantage ours que savant, ce con n'a pas compris que l'hibernation c'est en hiver. Résultat, il reste cloitré dans sa grotte à longueur d'année. Ce qui arrange bien du monde. Mais ce n'est pas un mauvais bougre. Il est même plutôt drôle à l'occasion. C'est souvent à ses dépens mais chut, il faut pas le dire. Ayant été récemment rattrapé par l'eau courante et l'électricité, il est désormais en mesure, après avoir difficilement assimilé les bases de l'hygiène corporelle, de nous livrer tests, news et autres contenus enchanteurs. Il nous reste plus qu'a espérer qu'il ne lui vienne pas l'idée de faire prendre un bain à son PC... Trop tard.

Contacter

Commentaires

En savoir plus

A propos de...

WRC 2

WRC 2 - PC
Supports
Genre
Rallye WRC
Date de sortie
13 octobre 2011 - France
Développé par
Milestone
Edité par
Black Bean
Voir la fiche