[E3 2012] F1 2012 : preview express et interview

[E3 2012] F1 2012 : preview express et interview

Dans Evénement , par pattoune le 04 juillet 2012 à 10h51

Débarquant très probablement à la rentrée prochaine, F1 2012 était jouable sur le stand de Warner Bros Games lors de l'E3. On en a donc profité pour faire quelques tour de piste. Après quelques minutes de jeu sur le seul circuit disponible, le constat est sans appel, F1 2012 n'est pas plus différent de son prédécesseur que F1 2011 ne l'était de F1 2010. A partir de là, la preview est terminée. On peut bien vous dire que le titre est toujours aussi exigeant que ses aînés, demandant un certain doigté dans le dosage de l'accélération et du freinage. Mais à quoi bon ? Heureusement, Paul Jeal, le game director du titre, était présent pour nous donner un complément d'information. Alors on a commencé par aborder le cas des joueurs débutants qui peuvent être rebutés par l'aspect hardcore du jeu. Le bonhomme nous expose alors les principales raisons qui freinent à l'achat de la simulation selon lui : « Au début du développement, nous avons entamé une réflexion par rapport à notre public et aux raisons qui ont pu freiner l'achat de F1 2011. La première qu'on a trouvé est que le jeu est trop dur, mais il y a aussi le fait qu'on ne puisse y jouer que si on a quelques heures de libres devant nous. » Un constat lucide qui semble avoir été pris en compte pour le développement de la version Vita, celle-ci étant plus accessible et permettant des sessions de jeu plus courtes (nous vous invitons à en lire le test si ce n'est pas déjà fait). À moins que ces modifications n'ai été effectuées davantage dans un souci d'adapter le titre à son support. Mais ce qui nous intéresse ici, ce sont les conséquences que ce constat aura sur F1 2012. Là dessus, on est en droit de craindre une baisse du niveau de difficulté. Mais a priori, ce n'est pas le cas : « Pour la difficulté tout d'abord, le jeu débute avec les tests de jeunes pilotes qui existent dans la réalité. Elles font concourir des jeunes d'une vingtaines d'années qui n'ont que très peu d'expérience avec les voitures de course. Nous pensons que c'est une bonne façon de familiariser les joueurs avec la F1 en tant que sport et à la conduite des véhicules. Ce mode permet d'apprendre les contrôles et les techniques de base. On a également inclus une série de vidéos de tours de piste permettant aux joueurs d'apprendre les circuits, voyant où le pilote freine, accélère et braque. » Le titre semble donc inclure toute une série d'outils pour aider les débutants à maitriser les monoplaces et à exploser les chronos. Quant à savoir s'ils seront sensibles à cette attention de la part des équipes de Codemasters, c'est une toute autre paire de manches. Après tant de considération pour les noobs, passons un peu aux joueurs hardcores, aux vrais, à ceux qui coupent toutes les aides, qui font les courses à 100% de leur longueur et qui ont à leur disposition volant, siège baquet et un mépris total pour leur vie sociale. Nous abordons donc le réalisme du titre et la façon dont il a été amélioré : « On voulu améliorer le jeu sur tous les plans. Dans F1 2010 et 2011, on avait un système météo vraiment cool, mais on a demandé à nos équipe de faire mieux. Avant, la pluie commençait à tomber sur le circuit, rendant toute la piste humide d'un coup. Maintenant, elle commence à tomber à proximité du circuit et progresse petit à petit sur celui-ci jusqu'à le recouvrir complètement. » Avec un tel système météo, on pourra se retrouver avec une partie de la piste détrempée, et l'autre sèche. Ce qui devrait sérieusement pimenter les courses. On espère simplement que ce sera bien implémenté. Mais vu l'expérience de Codemasters dans le domaine, on n'a pas trop de soucis à se faire. Le bonhomme nous parle ensuite d'ajustements effectués sur les suspensions, les freins et les pneus, mais la session de jeu ne nous permet pas de nous rendre réellement compte des changements faits à ce niveau là. On vous en dira plus dans le test, au moment de la sortie du titre. Vient alors le moment de parler de cette mode initiée par Need for Speed : Hot Pursuit et son Autolog : les réseaux sociaux dédiés aux jeux et inclus dans ces derniers. Il s'agit ici de Racenet, qui a déjà été implémenté dans Dirt : Showdown. « On n'a pas encore terminé notre travail sur Racenet, mais il sera inclus dans F1 2012. Vous pourrez, entre autres, aller sur le site pour comparer vos statistiques avec celles de vos ami. Mais ça nous donne aussi la possibilité d'inclure du contenu supplémentaire, en organisant des compétitions au sein de la communauté par exemple. » Si le bonhomme ne semble pas être à court d'idées sur le sujet, il ne peut malheureusement pas trop nous en dire sur le sujet. Alors on passe à F1 Online. Pour information, il s'agit d'un titre jouable sur navigateur qui nous mettra à la tête d'une écurie de Formule 1. Le rapprochement entre les deux titres semble évident, alors on essaye de gratter des infos sur d'éventuelles interaction entre les deux titres. « Il n'y a rien de concret pour le moment. Mais ayant ces deux jeux, on va étudier la question. » Rien pour F1 2012 donc, ni aucune promesse pour l'avenir. Il faudra nous en contenter pour l'instant. Quoiqu'il en soit, il m'a quand même sauvé les miches. Et rien que pour ça, je lui dit merci. Suite à ce court entretien, le titre de Codemasters semble proposer pas mal de nouveautés intéressantes, que ce soit pour les débutants ou les habitués de la F1. Seulement, pad en main le titre reste très similaire à ses aînés. Mais la démo présentée étant très limitée en terme de contenu, on ne va pas dramatiser. On attendra donc d'en voir plus pour nous faire une première opinion, et une preview digne de ce nom.

Images de F1 2012 - PC

A propos de l'auteur

pattoune

pattoune

34 ans | Ours savant

Davantage ours que savant, ce con n'a pas compris que l'hibernation c'est en hiver. Résultat, il reste cloitré dans sa grotte à longueur d'année. Ce qui arrange bien du monde. Mais ce n'est pas un mauvais bougre. Il est même plutôt drôle à l'occasion. C'est souvent à ses dépens mais chut, il faut pas le dire. Ayant été récemment rattrapé par l'eau courante et l'électricité, il est désormais en mesure, après avoir difficilement assimilé les bases de l'hygiène corporelle, de nous livrer tests, news et autres contenus enchanteurs. Il nous reste plus qu'a espérer qu'il ne lui vienne pas l'idée de faire prendre un bain à son PC... Trop tard.

Contacter

Commentaires

A propos de...

F1 2012

F1 2012 - PC
Supports
Genre
Simulation hardcore
Date de sortie
21 septembre 2012 - France
Développé par
Codemasters
Edité par
Codemasters
Voir la fiche