Du piratage sans pirater

Du piratage sans pirater

Dans Fourre-tout , par Monsieur Tomate le 24 janvier 2004 à 17h09

Les puces permettant de jouer à des jeux gravés sont très mal vues par les constructeurs de consoles (Microsoft et Sony, Nintendo étant épargné par le problème grâce à ses mini-DVD). Et pourtant, cette pratique demeure souvent légale (au Royaume-Uni et en Allemagne les puces sont autorisées). Justement, en Italie, un procès récent au tribunal de seconde instance de Bolzano a abouti à la conclusion que modifier sa console (il s'agissait en l'occurence d'une PlayStation 2) n'est pas illégal et que l'usage des puces permet d'éviter les situations de monopoles. En effet, seuls les CD et DVD produits par le constructeur fonctionnent sur son matériel, alors que les puces permettent de faire fonctionner les logiciels contenus sur les supports d'autres constructeurs... Personnellement, j'avouerai que le verdict rendu reste quelque peu troublant, mais à part en France (et quelques autres pays arriérés), on arrive souvent à cette conclusion.

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

32 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires