Ubi et EA : l'histoire d'amour continue...

Ubi et EA : l'histoire d'amour continue...

Dans Fourre-tout , par Baba le 10 janvier 2005 à 19h41

La Tribune, célèbre quotidien économique, révèle que l'entrée d'Electronic Arts dans le capital d'Ubi Soft était préparée depuis plus d'un an. Les craintes du président d'Ubi Soft sont donc confirmées car EA avait délibérément fait ce choix, en vue de sa propre croissance. EA ne devrait donc pas s'arrêter en si bon chemin. Au cours actuel d'environ 28,15 euros, le coût d'un rachat de 80% d'Ubi Soft s'élèverait à 399 millions d'euros, une somme qui pourrait être facilement déboursée par EA, car son petit pécule s'élèverait à (quand même) 2,5 milliards de dollars. Depuis le début de l'affaire, Ubi Soft cherche à se prémunir de toute OPA (prise de contrôle hostile) et la Caisse des dépôts et consignations (me demandez pas ce que c'est je ne le sais guère), détentrice de 6% du capital, fait figure de principal allié. Guillemot (le PDG) et sa famille détiennent 26% du capital, une telle alliance formerait une minorité de blocage. Il semblerait en tout cas que l'affaire ne laisse pas le gouvernement indifférent puisque le Ministre délégué à l'Industrie, Patrick Devedjian, a annulé vendredi un déplacement afin de recevoir Yves Guillemot, le PDG d'Ubi Soft. Pour une fois qu'on s'intéresse à nous...

Commentaires