Vers un boycott de la PSP ?

Vers un boycott de la PSP ?

Dans Fourre-tout , par Superhero le 18 janvier 2005 à 23h40

Les revendeurs de jeux vidéo poussent un coup de gueule contre Sony et sa politique de distribution au centre de la polémique. Déjà sevrés de PS2, les enseignes spécialisées dans la vente de jeux et de consoles se sont émues de la procédure de réservation assez complexe mise en place par Sony France pour la sortie de la PSP, prévue logiquement au mois de mars chez nous. En effet, faute de machines suffisantes, les revendeurs seront obligés de s’inscrire sur une liste après avoir choisi un grossiste/fournisseur. Les acheteurs de PSP trouveront ensuite cette fameuse liste sur le site de Sony, d’où ils commanderont leur console en précisant le nom du magasin où aller la chercher. En clair : les boutiques spécialisées recevront uniquement le stock de PSP déjà virtuellement vendues, et pas une de plus ! Donc, zéro stock. Selon l’Agence Française pour le Jeu Vidéo, cette politique contribue à alimenter l’effet psychologique de rupture de stock qui génère habituellement une hausse considérable des réservations, histoire « d’avoir sa console avant qu’il n’y en ait plus ». Les revendeurs spécialisés craignent d’être pénalisés au profit des grandes enseignes nationales comme Micromania par exemple. Ils préconisent un report de la sortie de la PSP, afin que Sony puisse fournir des stocks conséquents à tout le monde et non à quelques-uns. Les responsables de boutiques sont prêts à aller jusqu’au boycott de la PSP et à adopter délibérément une politique pro-DS pour manifester leur mécontentement face à ces méthodes de vente et un global manque de communication avec Sony France, ou encore la trop faible marge réalisée sur la vente d’une machine. Décidément, le torchon brûle. Affaire à suivre.

Commentaires