Preview : Cossacks The Art Of War

Cossacks The Art Of War - PC

Genre : Stratégie temps réel

Date de sortie : Novembre 2001

Genre
Stratégie temps réel
Date de sortie
Novembre 2001 - France
Développé par
GSC Game World
Edité par
CDV Software Entertainment
Disponible sur
PC

Tout le monde connaît Cossacks European Wars ? Oui ? Parfait ! Et bien voilà l'add-on The Art of War qui vous plongera à nouveau dans les conflits européens, mais au 18ème siècle cette fois-ci.

 
 
Le jeu sera bien évidemment un jeu de stratégie, puisque le jeu add-oné(du verbe add-oner, et non pas adonner), c'est-à-dire Coossacks European Wars était un jeu de stratégie. Il est donc évident que l'add-on The Art of War(je vais maintenant l'appeler TAW) est aussi genre stratégie. Bref, passons aux choses plus sérieuses : TAW présente quelques nouveautés telles que quelques unités, ce qui est justifié par l'apparition de nouvelles civilisations, de nouvelles campagnes, des missions, etc.
 

Deux civilisations

Vous avez eu peur, non ? Je suis sûr que certains d'entre vous ont commencé à croire qu'il n'y aurait que deux civilisations dans l'add-on ! Enfin, c'est vrai, mais elles seront en plus de celles déjà existantes. (On me dit quelque chose dans l'oreillette)Euh, pardon ? Ah ! C'est logique qu'elles soient en plus des anciennes puisque TAW est l'add-on de Cossacks ? Ben, oui, c'est vrai, j'y avais pas pensé. Euh, oui, donc, voilà, ces deux nouvelles civilisations seront la Bavière et le Danemark, qui auront une architecture unique et des unités spécifiques. Ah ! Que de réalisme ! Cela change d'un certain Age of "tuuut" ! qui se contentait de changer les couleurs des unités selon leur nation. Mais ce n'est pas tout : cinq nouvelles campagnes, quatre niveaux de difficulté, six nouveaux bâtiments et unités, six nouvelles missions simples, six nouvelles batailles historiques sont au rendez-vous ! Et oui, chez Focus, on voit la vie en six !
 

A propos de réalisme

Il est vrai que Cossacks TAW est un jeu très réaliste, avec ses décors en 3D, ses unités et ses bâtiments spécifiques pour chaque nation, une IA plus performante, ses fameuses 8000 unités par bataille, ses nouvelles formations plus simples d'utilisation, etc. Mais on n'a pas fait qu'ajouter des choses dans Coosacks avec cette extension(je ne dis plus add-on, car cela ferait trop de répétitions, et puis, soyons français, un peu, quoi, merde ! Euh, calme-toi Zourzil, calme-toi) : on a restreint le nombre de pièces d'artillerie à 20 par nation, au lieu des 100-150 d'avant. Explications : chaque nation ne peut plus construire que 4 arsenaux, qui ne pourront construire chacun plus de 5 canons, ce qui fait : 5*4=20 ! Et ceci par souci de réalisme car dans Cossacks European Wars, une fois qu'un joueur avait construit 100 canons, il était pratiquement invincible. Mais leur nombre réduit a fait augmenter un peu leurs capacités.
 

Des cartes et du multijoueurs

Pourquoi avoir regroupé les cartes et le multi sous le même chapitre, me direz-vous. Mais tout simplement parce que si j'avais fait deux chapitres séparés, ça aurait fait deux petites parties de merde, de quelques lignes, quoi. Et en plus, je gagne quelques caractères en écrivant le baratin que je suis en train de vous raconter. Enfin, bref, voilà les infos, les vraies : les cartes pourront être jusqu'à quatre fois plus grandes, avec plus de 200 éléments d'environnement. Ca promet ! Ces mêmes cartes permettent à sept joueurs de s'affronter en multijoueurs en réseau ou sur Internet(Et hop là, voilà comment on passe des cartes au multi sans s'en apercevoir). De bien nombreux nouveaux paramétrages seront disponibles pour permettre un réglage plus fin des parties : une nouvelle technologie peut supprimer le brouillard de guerre, par exemple, ou même commencer directement au 18ème siècle, ou bien commencer avec une armée, pourquoi pas ? Plus on est de fous, plus on rit !
 

Une IA...époustouflante !

D'abord, je vais faire le lien avec ce que je viens de dire, c'est-à-dire les nouveautés du multijoueurs : On pourra désormais introduire des joueurs contrôlés par l'ordinateur, et même créer des équipes mêlant des joueurs humains avec des joueurs contrôlés par l'IA, plus ou moins forts. Pas mal, hein ? Etant donné que j'ai commencé à ne pas tarir d'éloges sur TAW, il faut que je continue sur ma lancée : l'IA permettra de nouvelles possibilités de formations, elles s'aligneront automatiquement, on pourra créer des groupes plus facilement, et on pourra sélectionner plusieurs officiers d'un seul coup, alors qu'avant, il fallait les sélectionner un par un. Bref, que d'émotions !
 

Article rédigé par Colonel Zourzil , le

Une extension bien prometteuse qui nous garantit de belles heures de jeu, toujours plus réalistes et palpitantes.

Commentaires

Jeux similaires