Test : Command & Conquer : Generals

Command & Conquer : Generals - PC

Genre : Stratégie temps réel

Date de sortie : 13 février 2003

Genre
Stratégie temps réel
Date de sortie
13 février 2003 - France
Développé par
Westwood Studios
Edité par
Electronic Arts
Disponible sur
PC
Parfois appelé
C&C, Command and conquer
Site officiel
Site officiel

Incontournable pour tous les fanatiques de stratégie sur PC, la série des Command & Conquer fait son grand retour avec ce nouveau volet. Un titre très plaisant qui a le mérite d'innover en matière de scénario, et d'une grande qualité graphique.

 
 
La saga de C&C a connu le succès dès le premier épisode, sorti en 95. Depuis lors, nous avons eu droit à de nombreuses suites (réussies pour la plupart) telles que Tiberian Sun ou Renegade. L'époque de la lutte sans merci pour le Tibérium, que de bons souvenirs. Alors qu'Alerte Rouge impliquait déjà un remaniement complet sur bien des plans, Generals n'a désormais plus rien à voir avec ses prédécesseurs ; pas seulement du point de vue scénaristique, comme vous allez bientôt le constater.
 

Scénario et modes de jeu

Le jeu vous plonge dans un monde menacé par un groupe de terroristes appelé GLA : Global Liberation Army. Ces derniers disposent bien sûr de tout ce qu'il faut (missiles et autres armes nucléaires) pour imposer leur domination sur la Terre entière. D'un côté, on trouve les USA fermement décidés à anéantir la GLA ; d'un autre, la Chine qui éprouve des difficultés à lutter contre ces derniers ; enfin, le groupe de terroristes lui-même, autrement dits les grands méchants du jeu. C&C Generals propose donc un total de 3 campagnes, chacune ayant les caractéristiques qui lui sont propres. Inutile de vous dire que cela prendra des heures et des heures, un bon point pour la durée de vie. D'autant plus qu'il y a le mode Multijoueur... Bref, passons maintenant aux spécificités de chaque camp, en commençant par la GLA : des véhicules assez fragiles et pas vraiment puissants, mais d'une rapidité exceptionnelle. Les USA disposent quant à eux de gros blindés, relativement peu rapides mais extrêmement puissants. Enfin, les tanks chinois constituent une véritable muraille, toutefois handicapée par une vitesse de déplacement déplorable. De ce fait, chaque base possède ses avantages et ses inconvénients, ce qui permet de maintenir l'équilibre. D'innombrables tactiques seront à adopter pour vaincre l'adversaire en fonction du camp choisi, du grand spectacle en perspective.

Les affrontements maritimes ont disparu pour laisser place aux confrontations terrestres et aériennes. Bon point pour le gameplay, l'interaction avec le décor joue ici un rôle capital et captivant : par exemple, vous pourrez utiliser des ruines comme barrières ou même des buildings désaffectés en tant que bunkers. Cette alternative demeure parfois vitale pour remporter la victoire, il est donc inutile de s'en priver ! En outre, la technologie est très différente d'un camp à un autre et chaque joueur saura trouver celle qui lui correspond le mieux. Etablir une armée semble désormais plus aisé, et le tout peut rapidement tourner à la guerre nucléaire ; un aspect qui ne déplaira sûrement pas à tout le monde et qui s'annonce finalement comme une autre manière d'aborder un combat. Rien de tel qu'un peu de changement, on ne demandait que ça.
 

Environnement et qualité graphique

Nous arrivons à l'un des plus importants changements par rapport aux précédents volets. Fini la 2D, les décors sont désormais en 3 Dimensions et bénéficient d'un incroyable souci du détail. Les unités, les bâtiments et les véhicules sont très réussis, quel que soit le camp choisi. Le tout reste particulièrement bien animé et l'on pourra désormais voir (que dis-je, admirer) le canon des tanks bouger et les soldats courir sans pour autant avoir l'air de surfer. Ironie du sort, on se sent directement plus impliqué dans la partie et les batailles n'en sortent que plus captivantes. Les effets de lumière tels que les explosions sont restent eux aussi d'une très grande qualité, je dirais même magnifique pour un jeu de stratégie. Le passage à la 3D est-il donc une réussite totale ? Presque. On peut chipoter en parlant du champ de vision qui à mon goût reste trop limité ; un manque de recul évident qui peut parfois coûter très cher. Mis à part cela, rien de spécial à signaler, voici certainement l'un des plus beaux de stratégie qu'il nous a été donné de voir jusqu'à présent.

Partie désormais classique lorsqu'on évalue un jeu de haute qualité graphique, le paragraphe sur la configuration requise. Et ici, ne vous faites pas d'illusions : jouer au soft dans de bonnes conditions nécessite un processeur dont les performances doivent être situées entre 1 Ghz et 2 Ghz. Quant à la mémoire vive, prévoyez un minimum de 256mo de RAM. Enfin, une carte graphique dans le genre GeForce 3 Ti suffira amplement. Enfin, amplement... il faut avoir les moyens tout de même ! De toute manière, plus on avance et plus les jeux sont gourmands sur le plan de la configuration. Inutile donc de fustiger le soft, d'autant qu'il réclame bien moins de puissance que d'autres produits que l'on ne blâme pas pour autant. Encore un pseudo-bémol qui n'altère en rien le mérite des développeurs ; C&C est beau et finalement assez facile d'accès.
 

De longues et intenses parties en perspective ?

Le jeu propose plus de 25 missions en solo et un mode Multijoueur classique mais efficace. Ajoutez à cela une véritable interaction avec les décors et vous obtenez une durée de vie tout à fait conséquente. Certaines campagnes vous paraîtront peut-être un peu simples, mais d'autres missions beaucoup plus ardues viendront les contrebalancer et proposer une difficulté variable. Question maniabilité, la prise en main est quasi-immédiate ; se déplacer, piloter, organiser ses troupes, tout sera réalisable très tôt par le plus novice des novices. Un facteur très important car il incitera les nouveaux joueurs à continuer l'aventure, à défaut de les décourager devant une trop grande difficulté. Je récapitule : une prise en main immédiate et une durée de vie correcte. Plutôt satisfaisant, n'est-ce pas ?

Enfin, la qualité sonore est également au rendez-vous. Des bruitages réussis, des voix plutôt bien rendues (aussi bien en VO qu'en VF) et des musiques qui possèdent le ton juste, tout simplement. Oui, Command & Conquer : Generals est un jeu qui a su trouver le ton juste, c'est à dire un parfait compromis entre qualité graphique et sonore, et entre durée de vie et prise en main. Un titre incontournable pour les fans de la série, et à surveiller de près pour les fans de stratégie en général.
 

Article rédigé par n0nam , le

Techniquement irréprochable, C&C Generals bénéficie en outre d'un scénario captivant. La durée de vie tient la route sans être exceptionnelle, et la prise en main reste immédiate. En bref, ce titre regroupe quantité d'atouts non négligeables, qui en font un Hit en la matière. Inutile de le nier, ce dernier volet a tout pour plaire.

Points positifs

  • Beau graphiquement
  • Fluide
  • Prise en main immédiate
  • Musiques adéquates

Points négatifs

  • Un peu court, diront certains
  • Champ de vision trop réduit
  • Globalement simple

Commentaires