Test : Command & Conquer : Renegade

Command & Conquer : Renegade - PC

Genre : FPS

Date de sortie : Mars 2002

Genre
FPS
Date de sortie
Mars 2002 - France
Développé par
Westwood Studios
Edité par
Electronic Arts
Disponible sur
PC
Parfois appelé
C&C, Command and conquer
Site officiel
Site officiel

Trois ans d'attente pour un titre qui s'annonçait à l'époque grandiose. Malgré les retouches nombreuses faites sur les screnshots officielles du jeu, malgré les belles paroles débitées sans conviction depuis quelques temps, C&C : Renegade a bien failli être le Daikatana du nouvel An.

 
 
Heureusement, il s'en tire décemment, même s'il est bien loin de ce qu'on en attendait. Mais vraiment loin là. Genre petite cacahuète sur la Lune. C'est bon, je vois que cette métaphore vous a mieux fait comprendre ma vision du monde.
Renegade, c'est cool comme titre, reste à savoir ce que ça veut dire C&C : Renegade n'est pas un STR, premier point. Néanmoins, ça reste du C&C. Bon, qu'est-ce donc que le C&C ? Command & Conquer, oui oui. Ca ne nous rajeunit pas. Un jeu de stratégie confrontant les troupes du GDI (les bons, sûrement americains donc) au NOD (pas bons, sûrement russes donc). Pour des soucis de clarté, je terminerai en rappelant que le terme "&" est une petite abréviation coquine voulant dire "and". Lui même traduit en francais donne "et". Au final, ça nous donne quelque chose comme "commande et conquiert : étagère". Vous pourrez toujours protester sur le "étagère", mais le dictionnaire anglais est bien loin de l'ordinateur, vous vous en doutez, donc on se passera de la traduction de "Renegade". Ah oui, avant que j'oublie, il s'agit d'un jeu d'action. Oui, ça peut se révéler important. Pas de paysans donc, que des armes. Ca change hein? Heureusement, tout est repris de l'univers ultra-connu de C&C (commande et conquiert, donc). On ne change pas une équipe qui gagne, on prend les même et on recommence, etc.

Un jeu d'action ?? Mais ils sont pas habitués chez Westwood !!

Oui, c'est vrai. A leur actif, on ne recense que C&C, Alerte Rouge, C&C2, Alerte Rouge 2, et un add-on pour chaque (quitte à se faire du fric sans rien faire...). Leur venue sur le terrain bien mouvant du FPS était donc propice à moult (un vieux mot, c'est normal que vous connaissiez pas) polémiques (un autre mot, pas vieux celui-là, mais vous conaissez sûrement pas si, à l'instar des lofteurs, vous n'utilisez que 70 mots par jour). Après les 948 supers mégas d'installation bien reposante (j'ai fait un uninstall pour le réinstaller ensuite, rien que pour le fun. Oui, je sais, je suis Hype. Quoique je préfererai être aware, mais on ne peut pas tout avoir), nous voila enfin prêt à lancer l'assaut. Les heures se suivent, et à vrai dire, se ressemblent un peu. Oui, mais cela est une autre histoire.

Le jeu, enfin. (on a ramé un peu, non ?)

Les objectifs sont ultra classiques. Entre "surveiller un convoi" et "attaquer telle base" (généralement pour récupérer des plans top secrets. Oui, ils devraient mieux les ranger ces dossiers X, dans les jeux, ça fait désordre), on a vite fait le tour. L'aspect stratégique n'est vraiment pas mis en avant, et aucun revirement de situation ne viendra vous perturber pendant vos escapades. L'IA ennemie ne vient pas améliorer le tout, avec des combats généralement assez limités. De même, les rares scripts se font trop petits pour qu'on y fasse attention, et sont généralement trop simples pour vraiment nous surprendre (on est loin de Medal of Honor). Pire, l'aspect technique de la chose est à vomir, avec des potes censés courir vers le QG, et qui se bloquent contre le tank si vous avez la bonne idée d'en placer un au beau milieu de leur itinéraire. Je ne parle même pas de ce bug qui fait que les soldats ennemis ne réagissent que 3 minutes après que vous ayez commencé à les mitrailler (même en mode Hard). Seul l'univers de C&C vous fera finalement garder votre souris. Quoique j'ai parlé de tanks à déplacer. Donc on peut bouger des tanks. Donc le jeu a bien quelques originalités. Intéressant ça, on a failli partir regarder les pubs à la télé.

Quelques bien belles originalités

C&C Renegade reprend tout l'univers et le background de la série. Des batiments aux véhicules, en passant par les armes (26). Entre ces lachés de parachutistes qui rapellent les bonnes vieilles invasions sur la base de votre petite soeur (de 4 ans, mais c'est si bon d'enfin trouver quelqu'un de plus faible...), et autre destructions de Tank Mammouths (quoiqu'ils sont dans votre camps...), vous aurez l'embarras du choix. Tous les véhicules du jeu sont par ailleurs pilotables. Vous en aurez besoin pour parcourir les énormes étendues de certains niveaux. Mais à l'inverse d'un certain Halo, cette possibilité n'est pas exploitée. Le moteur physique est bien minime, et il vous sera par exemple impossible de snipper le conducteur. Enfin, la meilleure originalité du titre est son mode multijoueur. Vous pourrez alors vous battre sur d'énormes cartes, avec comme méthode d'affaiblissement de l'adversaire la desactivation de ses bâtiments (oui, on peut entrer dedans). C'est drôlement le trip (ça se dit), et ça change du CTF. Quoique avec certains mods genre Science & Industry pour HL, on avait un peu cette même stratégie de défense de ressources. Mais en plus abouti, comme quoi c'est différent.

Au final

Un jeu qui a senti le vent du boulet. Rien de vraiment neuf, et un aspect tenchnique vraiment désesperant. Les missions sont basiques, malgré la taille des cartes de taille conséquente, l'IA est perfectible (mais vraiment perfectible. Encore faut il comprendre le terme "perfectible"), et le plaisir de jeu peut rapidement disparaitre. Seul le mode multijoueur vous fera peut être sentir que les développeurs ont tout de même voulu faire ressortir un aspect stratégique interessant, et c'est seulement là que vous pourrez mettre à contribution l'univers de C&C, grande force du titre. Sinon, c'est cuit, préférez lui Medal of Honor, Unreal 2, voire Halo sur X-Box. Voire Doom sur GBA. Ou encore Rollcage. Rien à voir, mais bon, j'essaie surtout de vous dissuader d'acheter le titre à 50€...

Article rédigé par Rick28 , le

Un titre assez fade par rapport aux précédentes productions de Westwood, même si on commençait à être gavé des Command and Conquer basiques.

Points positifs

  • L'univers de C&C
  • Le mode multi
  • Les véhicules...

Points négatifs

  • ... sont mal exploités
  • L'IA
  • Les missions pas très originales
  • Pas très stratégique

Commentaires