Preview : Tomb Raider

Tomb Raider - PC

Genre : Action / Aventure

Date de sortie : 05 mars 2013

Genre
Action / Aventure
Date de sortie
05 mars 2013 - France
Développé par
Crystal Dynamics
Edité par
Square Enix
Disponible sur
PC, PS3, Saturn, Xbox 360
Parfois appelé
Tomb Raider : downfall, Tomb Raider : A survivor is born, Tomb Raider 9
Modes de distribution
Boutique
Site officiel
Site officiel
PEGI
 Interdit aux moins de 18 ans
 Grossièreté de langage
 Jeu en ligne
 Violence

Ah, ma chère petite Lara, que ça me fait plaisir de te voir. Depuis le temps. Il faut dire que Crystal Dynamics t’a bien bichonné depuis que tu es entre leurs mains. Tant mieux pour toi, tant mieux pour nous. A présent, tu as pris un sacré coup de jeune, me laissant un peu perplexe. Jeune étudiante, tu prends cher pendant cette démo, et j’aime te voir souffrir.

 
 
Difficile d’enchainer après ce discours pedo-SM. En tout cas, difficile de ne pas être sous le charme de cette nouvelle version juvénile de Lara Croft et de ce reboot de Tomb Raider. On a vu quelques images durant la conférence de Microsoft mais on voulait en savoir plus, entrer plus dans les détails, percer l’intimité de Lara, et pourquoi pas sa virginité par la même occasion. Qu’à cela ne tienne, me voilà en direction du South Hall du Convention Center, dans le stand de Square Enix, où je pourrai voir Lara en behind closed doors. Rien que ça.
 

Violent, sanglant, terrifiant

Ce sont les premiers mots que j’ai écrits dans mon carnet de notes. Juste après « E3 2011, Tomb Raider ». La démo qui nous est montrée dans cette petite chambre sombre se compose en 2 niveaux, dont un qu’on a vu à la conférence de Microsoft le lundi matin. On voit donc une Lara ligotée, la tête à l’envers, en train d’essayer de se débattre pour pouvoir se balancer de droite à gauche dans le but de se faire cramer les fesses, tout du moins les cordes pour pouvoir se libérer. Mais ce n’est pas sans conséquences, puisque Lara tombe et se blesse, mortellement. Ca saigne, c’est douloureux, ca vibre. Voilà une Lara qu’on n’a pas pour habitude de voir. On la voit en général bien propre, très plastique, presque une poupée gonflable pour peu qu’elle ait la bouche ouverte. Mais là, non. Elle est certes jeune mais elle est surtout crade, de la tête au pied, couverte de sueur et de sang. Etrangement, encore plus excitant. Son visage est marqué par les coups qu’elle prend, et les émotions de peur qui s’en dégagent sont époustouflantes. Le character design, bien qu’il ne ressemble pas énormément aux artworks qu’on a vu jusqu’à présent, est très réussi.
 

Thriller énigmatique

Au niveau du gameplay, Crystal Dynamics exploite les rouages mis en place au fil des épisodes précédents de Tomb Raider, à savoir une agilité accrue nous permettant de grimper à peu près n’importe où où le level design nous le permet, ainsi que pas mal de QTE pour renforcer l’aspect action et l’intensité du stress. On a bien évidemment de nouveaux éléments de gameplay qu’il me paraît important de souligner. L’immersion à travers le gameplay est très importante. Par exemple, une torche peut s’éteindre si on passe sous l’eau. Ca paraît tout bête mais il faut savoir que peu de jeux respectent de nos jours les éléments de la nature. D’une manière générale, le jeu joue énormément avec le feu, au sens propre comme au figuré, puisque cet élément nous permettra de débloquer pas mal de situations et on pourra se sortir de bien des culs de sac.
On nous montre alors un nouveau système de gameplay baptisé « Survival Instinct » (instinct de survie). A la manière de la vision d’aigle d’Ezio dans Assassin's Creed, Lara peut – grâce à ce système – voir les éléments de gameplay avec lesquels elle peut interagir. C’est de la triche, mais ça aide bien. Le niveau se termine, Lara s’en sort. En récompense, on a droit à un paysage désolé dans une île immense où pleins de bateaux ont échoué. Le tout sur fond de crépuscule. A croquer.
 

Article rédigé par Poil de Carotte , le

Cette nouvelle Lara nous donne envie, à bien des égards. D’un point de vue esthétique d’une part, puisqu’elle a perdu en âge. Conséquence directe, nous n’avons plus affaire à l’exploratrice la plus courageuse du monde mais davantage à une étudiante pas très rassurée et pas sereine du tout. On notera quelques défauts au niveau de la démarche et de la course de Lara mais on pardonne tout ça. Le jeu est loin, très loin d’être terminé. Sortie prévue pour fin 2012, au moins.

Commentaires