Test : Arabian Nights

Arabian Nights - PC

Genre : Action/Aventure

Date de sortie : Juin 2001

Genre
Action/Aventure
Date de sortie
Juin 2001 - France
Développé par
Silmarils
Edité par
Wanadoo Edition
Disponible sur
Amiga, PC

Arabian Nights est un jeu révolutionnaire, mais non pas pour son originalité, mais pour son système de distribution.

Je vous explique son mode de distribution : vous téléchargez le premier épisode sur le site officiel des développeurs www.visiware.com, cet épisode fait une quinzaine de mégas -par ailleurs, quand vous l'aurez décompressé, il fera plus de 100 mégas ! Si ça vous plait, vous pouvez télécharger les épisodes suivants, avec six ou sept épisodes au total. Mais chaque épisode -à part le premier- coûte une trentaine de francs et l'intégralité du jeu coûtera environ 150 francs. Vous téléchargerez ainsi un épisode par mois.

Passons aux choses sérieuses

Le fait que ce jeu ne coûte pas cher n'implique pas pour autant que les développeurs doivent se laisser aller, surtout que l'utilisateur n'est pas obligé d'acheter les prochains épisodes... Bon, je n'ai pu jouer qu'au premier épisode qui est court, donc cela explique l'absence de note d'intérêt. Mais quand j'aurai réussi à avoir le second épisode, je ferai un autre test, mais plus court.
Quand on lance le jeu, on voit une danseuse et on voit le titre du jeu : Arabian Nights. La musique est très agréable, les effets ont l'air réussis et la modélisation ne pose aucun problème. Ensuite, on voit le menu. Allez, vite une partie pour commencer.

Plusieurs heures après

Avant tout, sachez que ce jeu est une sorte de Tomb Raider-like en cent fois mieux et qu'on dirait qu'il inspiré de Prince of Persia 1990, mais avec des énigmes moins corriaces. Le jeu se joue à la troisième personne et c'est vu de dos. Le héros doit épouser les cinq princesses du jeu, mais un mystérieux personnage les a kinappées et vous devrez les sauver. Mais votre périple est semé d'embuches et d'énigmes. Il y a des brigands à tuer, des archers, des magiciens, des créatures diaboliques, des rats, etc. Tout ce qu'on peut trouver dans le genre, en fait. Chaque épisode est sensé se terminer dans un grand suspense. En ce qui concerne le premier épisode, c'est vrai qu'il y a du suspense, mais c'est quand même classique.

Sans Titre

C'est difficile à trouver un intertitre partout, alors voilà une jolie révolution : Sans Titre, c'est pas beau, ça ? Bon, personne n'est parfait. Je reprend ma partie. Je commence. Je suis dans le cimetière, la nuit. Il y a du brouillard, une musique accompagne le tout. Les bruitages sont inquiétants, tout est fait pour nous plonger dans une bonne ambiance. Je fais quelques pas. Ouh là ! 'L'est pas fluide, le jeu. Allons dans les options. Je regarde les détails et à part le réglage de la résolution et des ombres, y'a rien. Donc je suis obligé de jouer dans des conditions pas optimales, mais peu de personnes peuvent s'offrir des Athlon 950 MHz. Alors, avec mon K6-2 400, mes 196 Mo de RAM et ma TnT 2 32 Mo, je suis obligé de jouer en 512x384.
Bon, continuons le jeu. Je tue des brigands et y'en a pas qu'un, vu qu'ils ressuscitent un peu partout. Je trouve une ou deux énigmes assez faciles pour mon cerveau de champion. Plus loin, je dois grimper une corde. Bon, pas très difficiles, comme commandes. Encore plus loin, je me toruve dans un grand espace ouvert qui fait encore plus ramer le tout. Et ainsi de suite jusqu'à la fin de l'épisode. Ouaip, c'est sympa mais très court. Un énorme bémole en ce qui concerne la maniabilité : jouer au funambule, c'est bien. Mais comment on fait ? C'est écrit nul part. Alors voici le truc : vous devez marcher (Shift Droite) et si le gars fait signe qu'il va tomber vers la droite, vous appuyez sur la flèche gauche, tout en laissant Shift appuyé. 'Fallait y penser.

Sans Titre 2

Voici les points faibles de cette version. On commence donc par la fluidité vraiment pas superbe. C'est pas fluide du tout, en fait. Ensuite, l'IA n'est pas d'une efficacité redoutable. Un petit mur qui vous sépare de l'adversaire et c'est fini pour lui... Ensuite, si les musiques et les graphismes sont très cools, c'est pas pareil pour les bruitages, allant du très bon -les voix et certains effets sont très bons- au nul -bruit du héros qui souffre. Donc, les énigmes ne sont pas brillantes d'originalité, mais c'est quand même intéressant.

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Que dire de ce jeu ? Vous pouvez essayer la démo en la téléchargeant à partir du site officiel du développeur ou bien en achetant un magazine avec un CD (Joystick n°116 ou Gen4PC n°135).

Points positifs

  • Graphisme
  • Musiques
  • Maniable...

Points négatifs

  • ...Quand on connaît bien les touches
  • Très saccadé
  • Manque d'originalité

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

31 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires