Preview : Dead Rising 2 : Off the Record

Dead Rising 2 : Off the Record - PC

Genre : Démembrements massifs

Date de sortie : 14 octobre 2011

Genre
Démembrements massifs
Date de sortie
14 octobre 2011 - France
Développé par
Capcom
Edité par
Capcom
Disponible sur
PC, PS3, Xbox 360

En début de ce mois de septembre, nous étions conviés par Capcom au Xbox Lounge, dans l'antre de Microsoft, pour mettre la main sur Dead Rising 2 : Off the Record. S'agissant de démembrer du zombi à la chaîne, nous ne nous sommes bien évidemment pas fait prier et nous avons répondu présent à l'invitation.

 
 
Mais avant de pouvoir mettre la main sur cette simulation de génocide zombiesque, nous avons eu droit à une petite présentation du titre par Jason leigh, le producteur exécutif du titre. Il en profite donc pour nous donner quelques infos sur le titre. Pour résumer, ce nouvel opus de la franchise est une relecture des évènements de Dead Rising 2, mais du point de vue de Frank West, le héros du premier volet, cette fois-ci. Mais il ne faut pas croire que les gars de Capcom Vancouver se sont contenté de remplacer Chuck Greene, ils ont également développé une nouvelle histoire avec de nouvelles missions, de nouvelles combinaisons d'armes ainsi qu'une nouvelle zone, un parc d'attraction nommé Uranus Zone, et un mode bac à sable nous permettant de nous balader librement dans l'univers du jeu.
Pour ce qui est de l'histoire, après avoir révélé les évènements du premier Dead Rising, Franck est devenu une vraie célébrité et à même eu sa propre émission de télé. Seulement, avec sa personnalité si particulière, ça n'a pas duré bien longtemps et il se retrouve dans le creux de la vague. Il est donc à Fortune City pour reconquérir sa notoriété perdue, et avec ce qu'il s'y passe, il est bien parti pour y arriver. C'est en effet un bon gros scoop qui lui tombe dans les bras et il n'a plus qu'a sortir son appareil photo. Un petit détail tout de même, l'histoire se déroulant sur 72h, on garde les objectifs chronométrés. Voilà pour l'essentiel de la présentation, il est temps maintenant de passer aux choses sérieuses.
 

Stop killing dead people !

Nous avons pu nous essayer au mode bac à sable, nous donnant accès à toutes les zones et toutes les armes, à condition bien sûr de les trouver. Il nous a donc été possible de nous balader librement dans Fortune City pour nettoyer la pour de ses zombis. Nous avons bien entendu fait un tour du côté d'Uranus Zone. Ayant pour thème la science fiction, le parc propose tout un tas d'attraction au design futuriste. On retrouve un bateau pirate de l'espace en parfait état de marche, ce dernier allant et venant pour le plus grand bonheur des morts vivants qui crèvent d'envie d'en faire un tour. Il serait inhumain de les laisser comme ça, alors on va enlever quelques barrières pour leur libérer l'accès au manège. Et le spectacle qui suit est des plus délectables : le manège pulvérise littéralement tous les zombis qui se trouvent sur son passage. Il y a donc moyen de faire le ménage à moindre frais pour peu qu'on utilise les attractions à bon escient.
Mais le mode bac à sable ne nous laisse pas non plus sans défis à relever. Ces derniers sont accessibles via des étoiles bien flashy disséminées à travers la ville. Un indicateur visuel vous indique constamment dans quelle direction se trouve la plus proche. Les objectifs de ces défis sont divers et variés : tuer un max de zombis, gagner un max de points de prestige ou rassembler le plus de morts-vivants dans une zone précise. Bien entendu, tous ces objectifs sont chronométrés, constituant ainsi un autant de challenges.
 

Le McGyver du démenbrement à la chaine

Pour le reste, c'est du pur Dead Rising. Les zombis sont toujours aussi nombreux, tout comme les manières de les tuer. On a pu tester quelques combinaisons bien sympa comme le tonnerre sourd : il s'agit d'un masque, ressemblant étrangement à Blanka, couplé à une batterie de voiture. Très efficace, sont utilisation demeure toute fois assez laborieuse puisqu'il faut le mettre sur la tête de sa cible et attendre que celle-ci succombe. Le point positif, c'est que tous les zombis qui entrent en contact avec votre cible périront également. Nous avons également pu tester l'hélilame, un hélicoptère téléguidé couplé avec une machette, ainsi qu'un combo guitare/ampli des plus dévastateur bien que non mortel.
On nous promet également la possibilité de transférer son personnage du mode solo au mode bac à sable et inversement, permettant aux joueurs d'augmenter son niveau librement si ils bloquent dans la campagne solo. Et si des DLC sont d'ores et déjà prévus, même si on a pas pu en apprendre plus, le pack de costumes sorti pour Dead Rising 2 sera compatible avec ce spin-off.
 

Article rédigé par pattoune , le

Cette présentation de Dead Rising 2 : Off the Record nous à quelque peu rassuré. Si on pouvait craindre un titre au rabais, on sait maintenant qu'il n'en est rien et que les équipes de Capcom Vancouver n'ont pas chômé. Le mode bac à sable procurera une dose de fun immédiat aux débutants qui pourront également s'en servir pour se faciliter la tâche dans le mode solo. Les joueurs plus expérimentés y trouveront quant à eux nombres de défis à relever et de nouvelles armes combo pour y arriver. De plus, Capcom proposera ce titre à un tarif réduit devant avoisiner les 40€, ce qui fait encore une raison supplémentaire pour l'attendre.

A propos de l'auteur

pattoune

pattoune

33 ans | Ours savant

Davantage ours que savant, ce con n'a pas compris que l'hibernation c'est en hiver. Résultat, il reste cloitré dans sa grotte à longueur d'année. Ce qui arrange bien du monde. Mais ce n'est pas un mauvais bougre. Il est même plutôt drôle à l'occasion. C'est souvent à ses dépens mais chut, il faut pas le dire. Ayant été récemment rattrapé par l'eau courante et l'électricité, il est désormais en mesure, après avoir difficilement assimilé les bases de l'hygiène corporelle, de nous livrer tests, news et autres contenus enchanteurs. Il nous reste plus qu'a espérer qu'il ne lui vienne pas l'idée de faire prendre un bain à son PC... Trop tard.

Contacter

Commentaires