Preview : World of Warcraft : Mists of Pandaria

World of Warcraft : Mists of Pandaria - PC

Genre : Extension de WoW

Date de sortie : 25 septembre 2012

Disponible depuis peu de temps, la bêta de de World of Warcaft : Mist of Pandaria permet à certains chanceux de fouler en premier la terre de Pandarie et pourvoir tester la nouvelle race : les pandarens et la nouvelle race : le moine. Ayant eu la chance de participer à cette bêta, voici nos premières impressions.

 
 
Qui n’a pas encore entendu parler de Mist of Pandaria ? Non, ce n’est pas le nouvel opus du légendaire Myst mais oui, il y a bien des pandas dans ce jeu. Tout ça pour vous dire que c’est le nom de la 4ème extension de Word of Warcraft. Après Burning Crusade, Wrath of the Lich King et Cataclysm, nous voilà à l’assaut du nouveau continent Pandarie (ou Pandaria pour nos amis anglophones). En effet, cette zone accueillera la nouvelle race de World of Warcraft que sont les Pandarens aka Kung Fu Panda ainsi que 5 nouvelles zones de quêtes.
La principale particularité de cette nouvelle race est qu’elle sera disponible pour la Horde ET l'Alliance. Durant les dix premiers niveaux, vous serez neutre auprès des deux factions. Ce n’est qu’une fois le niveau 10 atteint que vous devrez faire l’ultime choix de rejoindre l'un des deux camps. Les pandarens apporteront une nouvelle classe disponible pour la majorité des races (sauf pour les gobelins et worgens) : les Moines. Je vous rassure, vous n’aurez pas à passer votre leveling dans un monastère façon religieux, mais plutôt à vous entrainer sur des bouts de bambou façon Shaolin, et en coups de pied sautés. Le tout en armure de cuir.
Si nous avons été habitués à avoir de gros méchant pour boss de fin tel qu’Illidan (BC), Arthas (Wotlk) ou encore Aile de Mort (Cataclysm), cette fois-ci c’est la rivalité entre la Horde et l’Alliance qui est remise au cœur du scénario.
 
 
Ce nouveau contenu est accompagné par de nombreuses nouvelles fonctionnalités, dont en voici un résumé :

- Le nouveau maximum est 90 (5 niveau en plus par rapport à Cataclysm).
- Le mode Défi fera son apparition dans les donjons.
- L’apparition des scénarios en donjons (à la façon de SWTOR ?).
- Le combat de familier (Magicarpe, attaque trempette !).
- Un Nouveau system de talent
- De nouveau donjons pour les niveaux 85-90.
- De nouveaux champs de batailles pour le JcJ.
 

Chroniques de World of Warcraft

L’histoire se passe après la chute d’Aile de mort (pour ceux qui l’on tué), pendant que la guerre entre la Horde et l’Alliance s’intensifie et menace de la destruction du monde d’Azeroth. Les deux factions à la recherche d’informations sur leurs ennemis patrouillent en mer et découvrent au même moment (quelle coincidence), une île qui ne figure sur aucune carte … (la Corée du Nord) … l’antique Royaume de Pandarie ! Cette île enveloppée par un brouillard abrite un écosystème complexe de race indigène et de créatures encore inconnues au bataillon. Bref une île colorée, un peu « kikoo » mais très agréable à découvrir.
En Pandarie, on retrouve les fameux maîtres des lieux, les pandarens, une race particulière car neutre : vous n’êtes ni Horde, ni Alliance. Subissant autrefois l’oppression de (Kim Jong-eun) des Mogu, les pandarens ne pouvaient porter d’armes, d’où l’idée de jouer avec leurs mains leur est venue. Bref, ils renversent les Mogu et reprennent petit à petit le contrôle de Pandarie.
Maintenant la race introduite, nous pouvons passer tranquillement à la classe IG .
 
 
Une fois le personnage créé, vous serez un considéré comme un « stagiaire » chez les parendarens, vous aurez donc des missions de moins que rien à effectuer, comme taper des sacs de sable, vous confronter à d’autres PNJ « stagiaires » puis finir par combattre un maître. Une fois battu, vous serez considéré comme un prodige par les maîtres pandarens… pour la suite, c’est à vous de jouer ;).
Vous passerez les 10 premiers niveaux sur le dos d’une tortue géante : l’Ile vagabonde (Naruto-like), ce qui vous permettra de vous familiariser en douceur avec votre personnage et tout ça dans un endroit paisible et sécurisé. Comme dans les précédentes extensions, vous aurez un cycle de quêtes à respecter, une quête en débloquant une autre. Vous serez donc obligé d’effectuer toutes les quêtes de votre région afin de pouvoir avancer convenablement. Elles sont d’ailleurs les mêmes pour tous, que vous soyez mage ou moine, seul l’équipement sera adapté à votre classe, ce qui permet aux joueurs de ne plus se tromper entre le tissu et le cuir ;).
Comme pour la bêta de WoW : Cataclysm, nous ne pouvons voir la vidéo de présentation de la race donc wait and see de ce côté-là…
Les pandarens peuvent incarner 7 classes sur 11, que sont les chamans, chasseurs, guerriers, mages, moines, prêtres et voleurs.
 

En fait un moine, c'est vachement plus violent que ce qu'on croit

Maintenant faisons un focus sur cette classe atypique qu’est le moine. A première vue, son gameplay s’approche de celui du voleur : DPS au corps à corps, ce n’est qu’au niveau 10 que l’on découvre les 3 arbres de talents qui permettent au moine de se spécialiser en tank (Maître-brasseur), DPS au corps à corps (Marche-vent) et soigneur (Tisse-Brume).La particularité du moine est sa roulade qui permet d’utiliser dans de nombreuses techniques .Cette classe est jouable par toutes les races sauf les deux dernières que sont les gobelins et les worgens.
Comme dit précédemment, Pandarie est composé de 5 nouvelles zones de quêtes de niveau 85 à 90 sur le même continent (Forêt de Jade, Vallée des Quatres ventres, Vallée de l’Eternel printemps, Sommet Kun-Lai et Désert de Tanglong). Ce continent est situé au sud du monde d’Azeroth, à l’opposé de Norfendre.
L’univers est très largement inspiré de la culture asiatique, cela se voit notamment sur l’architecture des bâtiments, des temples ainsi que de l’attitude zen des PNJ.
Contrairement à Cataclysm et aux autres extensions, les montures volantes ne seront pas utilisables sur le continent avant d’atteindre le niveau 90, cela nous permettra d’apprécier le paysage et de ne pas rusher le leveling, ce qui fait perdre de l’intérêt au jeu. Eh oui, il y a eu du travail sur cette extension, il faut savoir l’apprécier.
 

Article rédigé par Mamoun , le

Hormis les bugs qui font presque partie du charme lorsque l'on teste une bêta, Myst of Pandoria est plaisant. L’univers des pandarens est chaleureux, et l'on a envie d'en savoir encore plus. Aujourd’hui, nous attendons de voir à quoi ressemblent les nouvelles zones de quêtes 85-90 ainsi que les évolutions en PvP. Personnellement, moi qui ai arrêté WoW depuis plusieurs mois, cette bêta me redonne envie de revenir en Azeroth ! Pour la Horde !

Commentaires