Preview : SimCity

SimCity - PC

Genre : Gestion

Date de sortie : 07 mars 2013

Durant la Paris Games Week, Electronic Arts a présenté SimCity au public français, pour la première fois en version jouable dans notre bel hexagone. Inutile de vous dire que le city builder de Maxis dénote un peu entre Medal of Honor, Crysis 3, Dead Space et Need for Speed. Voyons voir de quoi a l'air le jeu.

 
 
La démo présentée nous faisait prendre part au tutoriel du titre. Un choix plutôt judicieux, le grand public n'étant pas forcément coutumier de ce genre de jeu. On se retrouve donc propulsé à la tête d'une petite ville. Et l'ancien maire ayant torché le boulot, on doit d'entrée composer avec une manifestation. Ces derniers vous demandent de rétablir le courant, d'investir dans un système de retraitement des eaux usées, etc... Que des caprices d'enfants gâtés. Après tout, ils pourraient bien la dégager eux-mêmes leur merde ! Ceci étant dit, ces diverses plaintes nous permettent de nous familiariser un peu avec l'interface du titre. Et ce n'est pas du luxe, tant la quantité de paramètres pris en compte peut rendre ce genre de titre intimidant. Force est de constater qu'elle est bien pensée. En bas de l'écran, on a une série d'icônes, toutes liées à une thématique bien précise, que ce soit la santé, l'éducation, la sécurité, l'énergie, etc... Lorsque vous cliquez sur l'une d'elles, des informations sur le sujet concerné apparaissent à gauche de l'écran, tandis qu'en bas les bâtiments associés remplacent les icônes.
 

« Ce qu'il y a de bien maintenant, c'est que quand il y a une grève, plus personne ne le remarque

Via de nouvelles icônes sur la gauche de l'écran, on peut changer l'affichage de la map pour mettre en évidence divers éléments comme les réseaux de distribution d'eau, les bâtiments désaffectés, la pollution du sol et bien d'autres choses. Ces informations sont essentielles pour déterminer où placer une usine de traitement des eaux usées par exemple, de manière à ce qu'elle soit le plus efficace possible, sans pour autant causer des désagréments à d'éventuels riverains. En parlant des habitants, le but principal du jeu est de rendre votre ville attractive, que ce soit en matière d'emploi et de qualité de vie, pour attirer de nouveaux habitants et faire croitre votre ville. Pour ce faire, vous devez délimiter des zones résidentielles, dans lesquelles vos concitoyens viendront s'installer d'eux-mêmes. Les zones industrielles et commerciales fonctionnent de la même manière. Il vous faudra également veiller au bon ramassage des déchets, à ce que votre ville soit suffisamment alimentée en énergie, etc... La liste de paramètres à prendre en compte est longue, très longue. Ce qui promet de longues heures de jeu.
 

Article rédigé par pattoune , le

Visuellement réussi, ce SimCity version 2013 nous a paru très clair, malgré la grande quantité de paramètres pris en compte. En effet, si l'on a eu à chercher quelques options à l'occasion, a aucun moment on a été totalement perdu. Ceci étant dit, il reste assez difficile de se faire une idée de la qualité du soft de Maxis, l'intérêt de ce genre de jeu se mesurant sur la longueur. Mais on peut déjà dire qu'il est très complet et plutôt bien pensé. C'est toujours ça de pris.

A propos de l'auteur

pattoune

pattoune

33 ans | Ours savant

Davantage ours que savant, ce con n'a pas compris que l'hibernation c'est en hiver. Résultat, il reste cloitré dans sa grotte à longueur d'année. Ce qui arrange bien du monde. Mais ce n'est pas un mauvais bougre. Il est même plutôt drôle à l'occasion. C'est souvent à ses dépens mais chut, il faut pas le dire. Ayant été récemment rattrapé par l'eau courante et l'électricité, il est désormais en mesure, après avoir difficilement assimilé les bases de l'hygiène corporelle, de nous livrer tests, news et autres contenus enchanteurs. Il nous reste plus qu'a espérer qu'il ne lui vienne pas l'idée de faire prendre un bain à son PC... Trop tard.

Contacter

Commentaires