Preview : Defiance

Defiance - PC

Genre : Flingage d'aliens massivement multijoueurs

Date de sortie : 02 avril 2013

Genre
Flingage d'aliens massivement multijoueurs
Date de sortie
02 avril 2013 - France
Développé par
Trion Worlds
Edité par
Trion Worlds
Disponible sur
PC, PS3, Xbox 360
Modes de distribution
Boutique
Site officiel
Site officiel
PEGI
 Interdit aux moins de 18 ans
 Grossièreté de langage
 Jeu en ligne
 Violence

Les projets réellement originaux se font rares de nos jours, Defiance fait parti de ceux-là. Non pas parce qu'il propose un gameplay franchement original et novateur, mais plutôt par son aspect transmedia. En effet, Trion s'est associé avec SyFy, la chaîne de télévision produisant une série sur le même univers. Voyons voir déjà ce que donne le jeu.

 
 
Avant d'aller plus loin, il convient de placer le contexte. Nous somme dans le futur, et l'humanité se trouve confrontée à une invasion alien. Ces derniers envoient depuis l'espace des artefacts dont la fonction est de modifier l'écosystème de la terre en prévision de l'arrivée des envahisseurs. L'humanité survit alors tant bien que mal dans un environnement qui devient de plus en plus hostile. Le titre se présente sous la forme d'un MMOTPS à monde ouvert. On aura donc la possibilité, en plus de tuer les méchants, de conduire des véhicules. Seulement, pas de raid aérien ni de croisière au programme. On devra se contenter de véhicules terrestres. Et même si on nous a promis des engins massifs, le seul disponible ici était un quad qui faisait largement l'affaire pour la zone accessible ici. Petit détail sympa : pour descendre du quad, le personnage exécute une roulade franchement stylée.
 

Shootmania

La démo débute alors qu'on chevauche un de ces petits bolides, à bord duquel on se rend au prochain checkpoint pour obtenir une mission. Il s'agira de récupérer du matériel médical sur des docks. Bien entendu, ceux-ci sont bien gardés, et il faudra batailler sévère pour tout récupérer. On se retrouve alors face à un TPS tout ce qu'il y a de plus classique. À ceci près qu'il n'y a pas de cover-system ici, chose devenant rare dans les productions actuelles. Ceci étant dit, la santé se régénère, de même que votre bouclier. Voilà qui est plus commun de nos jours. Comme on peut s'y attendre dans un titre de ce genre, on se retrouve à flinguer du manant à tout va. Et mieux vaut ne pas baisser sa garde étant donné que ces derniers sont particulièrement nombreux et efficaces. Pourtant, ce ne sont que de simples humains. Au rayon des armes disponibles, on a pu essayer des versions futuristes des classiques fusils d'assaut et grenades, mais aussi un lance grenade un peu plus original. Le projectile de l'arme n'explosant pas à l'impact, c'est le joueur qui décide de la détonation en appuyant sur recharger au moment opportun. Sympa, mais rien de bien transcendant de ce côté là.
 

Rôle-playing-TPS

MMO oblige, le titre comporte un système d'expérience permettant à terme l'acquisition de nouvelles armes et de nouvelles capacités pour son avatar. Bien que pouvant acquérir un nombre important de capacités, les joueurs ne pourront en activer qu'une seule à la fois, en fonction de leur façon de jouer et des situations rencontrées. Celle disponible ici était le blur. Cette capacité permettait d'accroitre notre vitesse de mouvement. Ce qui est particulièrement pratique pour échapper à ses ennemis lorsqu'on est submergé. Tous ces petits éléments mis bout-à-bout peuvent à terme ajouter de la profondeur au gameplay de Defiance. Ce qui n'est jamais une mauvaise chose. La mission terminée et les opposants exterminés jusqu'au dernier, des éclairs se font entendre et le ciel change de couleur pour devenir orangé. C'est un des évènements dynamiques qui jalonneront l'aventure des joueurs. Ici c'est un artefact qui s'écrase sur terre et qu'il faut aller récupérer. Seulement ils sont protégés par un boss. Mais ces objets étant particulièrement rares et précieux, le jeu en vaut la chandelle. Bien sûr, plus l'objet en question a de la valeur, plus le boss qui le garde est puissant. Et on nous promet des boss gigantesques.
Autrement, le titre est déjà particulièrement bien fini, pour la zone qu'on a visité en tout cas. Le jeu est beau et fluide à tout moment. La direction artistique est sympa et les plantes aliens donnent un côté dépaysant aux décors. Et petit fait sympathique, certaines d'entre elles attaqueront les joueurs.
 

Article rédigé par pattoune , le

Sans être un monstre d'originalité, Defiance parvient tout de même à séduire via quelques idées sympas et une direction artistique aguicheuse. Mais le plus intéressant reste encore l'interaction entre le jeu et la série. Et là, on reste malheureusement totalement ignorants quant à la manière dont les choses vont se mettre en place.

A propos de l'auteur

pattoune

pattoune

33 ans | Ours savant

Davantage ours que savant, ce con n'a pas compris que l'hibernation c'est en hiver. Résultat, il reste cloitré dans sa grotte à longueur d'année. Ce qui arrange bien du monde. Mais ce n'est pas un mauvais bougre. Il est même plutôt drôle à l'occasion. C'est souvent à ses dépens mais chut, il faut pas le dire. Ayant été récemment rattrapé par l'eau courante et l'électricité, il est désormais en mesure, après avoir difficilement assimilé les bases de l'hygiène corporelle, de nous livrer tests, news et autres contenus enchanteurs. Il nous reste plus qu'a espérer qu'il ne lui vienne pas l'idée de faire prendre un bain à son PC... Trop tard.

Contacter

Commentaires