Test : The Walking Dead : Episode 4 - Around Every Corner

The Walking Dead : Episode 4 - Around Every Corner - PC

Genre : Aventure/Point'n Clic

Date de sortie : 10 octobre 2012

On en est désormais au quatrième volet des aventures de Lee et Clementine. Cela fait un moment maintenant que ces deux là voyagent ensemble, et le moins qu'on puisse, c'est qu'ils en ont bien chié. Si vous avez bouclé l'épisode 3, vous savez de quoi je parle. Dans le cas contraire, je me dois de vous avertir que ce test contient quelques spoilers le concernant. A vous de voir si vous voulez lire la suite.

Test effectué à partir d'une version PS3

 
 
Ce quatrième volet débute au moment où votre petit groupe arrive à Savannah. Alors que vous avancez prudemment, en formation serrée et aux abois, les cloches d'une église à proximité sonnent. Au même moment, Lee aperçoit quelqu'un sur le toit du dit bâtiment. Mais pas le temps de poursuivre cet individu, les rôdeurs rappliquent en nombre. Alors on fuit pour se réfugier dans une maison avoisinante. Pour ce qui est du rythme, cet épisode est plus posé que le précédent. On a certes droits à quelques scènes d'actions bien senties, mais vos émotions sont relativement épargnées ici. Si bien qu'on peut le percevoir comme une bulle d'oxygène permettant aux personnages, et aux joueurs de souffler un peu. Et ce n'est pas plus mal, parce qu'avec tout ce qui s'est passé précédemment, on a les nerfs un peu à vif. Mais attention, ça ne veut pas dire qu'on va se la couler douce non plus, bien au contraire.
 

« Au revoir promotion. Bonjour dépression » Bob l’Éponge

En effet, le moral des troupes n'est pas au beau fixe. Avec, ATTENTION GROS SPOILER DE LA MORT QUI TUE SUR L'EPISODE 3, la mort de Carley, Katja et Duck, FIN DU SPOILER, Lee et, surtout, Kenny ont le moral un peu dans les chaussettes. C'est d'ailleurs ce dernier qui est au centre de l'histoire et de sa thématique : le deuil. Obnubilé par l'idée de trouver un bateau, il y consacre toutes ses pensées, toute son énergie, pour ne pas avoir à ressasser cette tragédie. À côté de ça, la blessure d'Omid qui ne s'arrange pas, et la mystérieuse voix entendue au talkie-walkie, rendent tout le monde un peu nerveux. Ce qui aura tendance en rendre les nouvelles rencontres un peu délicates, comme avec Molly et Vernon. Il faudra d'ailleurs user de diplomatie et de psychologie pour que ce dernier ne vous explose pas le crâne avec son revolver lors de votre première entrevue. En parlant de réduire des têtes en bouillie, les zombis reviennent sur le devant de la scène. L'action se déroulant en ville, ils sont logiquement plus nombreux. Vous aurez donc à les shooter lors de plusieurs phase en vue à la première personne. Ces dernières sont globalement plus ardues que ce qu'on a pu voir dans les épisodes précédents, mais rien d'insurmontable non-plus.
 

Quand une boîte de jeux-vidéo se paye un scénariste

On ne le répétera jamais assez, la qualité d'écriture du scénario est un des gros points forts du titre de Telltale Games. Cet épisode 4 en constitue une nouvelle preuve. Le parcours des différents personnages, Kenny et Ben en tête, est maîtrisé de bout en bout. De plus, l'écriture est d'une justesse bien trop rare dans le jeu vidéo. Les autres personnages ne sont pas en reste. Molly, par exemple, malgré son apparente dureté, cache visiblement un lourd passif avec des survivants du coin. Un passif qu'elle aimerais bien oublier apparemment. Si vous arrivez à la garder en vie, chose que l'auteur de ces quelques lignes a été incapable de faire, vous aurez certainement l'occasion de creuser le personnage. Christa semble également cacher quelque-chose, mais rien d'aussi gros et perturbant que Molly. Encore une fois, ce test se base sur un run particulier. Votre expérience pourra être différente sur bien des aspects, en fonction de vos choix. Ceux-ci sont bien entendu, toujours de la partie. Et ils vous sera de plus en plus difficile de savoir lequel est le bon. En admettant bien entendu qu'il y en ai un bon. A cela s'ajoute le fait que Clementine devient difficile à gérer, la petite commençant à prendre dangereusement confiance dans ce monde apocalyptique. Vous aurez à la recadrer régulièrement. À moins bien sûr que vous ne préfériez la pousser dans cette voie. La encore, tout est une question de choix.

Article rédigé par pattoune , le

Plus posé que Long Road Ahead, ce quatrième épisode n'en est pas moins d'une très grande qualité. Il profite de cette « pause » pour développer ses personnages et offrir une intrigue davantage basée sur le mystère que sur les conflits internes, même si ceux-ci sont toujours présents. De plus, la fin ce nouveau volet des aventures de Lee et sa troupe laisse entrevoir une fin douloureuse à cette saison qu'on espère être la première d'une longue série. Si vous n'avez pas encore goûte à cette itération vidéoludique de The Walking Dead, on a qu'une chose à vous dire : MAIS PUTAIN VOUS ATTENDEZ QUOI BANDE DE MOULES !?

Points positifs

  • Un peu de mystère
  • Des scènes touchantes (encore)
  • Toujours aussi bien écrit
  • Toujours aussi prenant
  • Un final qui s'annonce rude

Points négatifs

  • Toujours pas de français, que ce soit dans l'audio ou le texte
  • Toujours ces problèmes d'optimisation
  • Encore un putain de mois à attendre

A propos de l'auteur

pattoune

pattoune

34 ans | Ours savant

Davantage ours que savant, ce con n'a pas compris que l'hibernation c'est en hiver. Résultat, il reste cloitré dans sa grotte à longueur d'année. Ce qui arrange bien du monde. Mais ce n'est pas un mauvais bougre. Il est même plutôt drôle à l'occasion. C'est souvent à ses dépens mais chut, il faut pas le dire. Ayant été récemment rattrapé par l'eau courante et l'électricité, il est désormais en mesure, après avoir difficilement assimilé les bases de l'hygiène corporelle, de nous livrer tests, news et autres contenus enchanteurs. Il nous reste plus qu'a espérer qu'il ne lui vienne pas l'idée de faire prendre un bain à son PC... Trop tard.

Contacter

Commentaires