Test : Colin McRae Rally 3

Colin McRae Rally 3 - PC

Genre : Rallyes

Date de sortie : Juin 2003

Genre
Rallyes
Date de sortie
Juin 2003 - France
Développé par
Codemasters
Edité par
Codemasters
Disponible sur
PC, PS2, Xbox
Site officiel
Site officiel

Six mois après les versions PS2 et Xbox, finalement décevantes, Colin Mc Rae Rally 3 tente une ultime apparition sur PC, une cible nettement moins difficile à convaincre, faute de concurrence. Le public doit-il siffler sa prestation ?

 
 
Colin Mc Rae Rally 1 est arrivé il y a plus de quatre ans sur PC. A l'époque, c'était une bombe : magnifique, une jouabilité mi-arcade mi-simulation vraiment au point, et il n'y avait pas eu de vrais bons jeux de rallyes, excepté la série des Rally Championship. Ensuite est arrivé Colin Mc Rae Rally 2, il y a deux ans et demi, essentiellement amélioré graphiquement (dont pour la première fois les reflets du décor sur la carrosserie sur PC !) et bourré de petites options (mode arcade pour jouer avec d'autres concurrents simultanément, plein de nouveaux circuits, etc.). Le succès ne s'est pas fait attendre et c'est en toute logique que Colin Mc Rae Rally 3 se devait de prendre la relève... Apres être sorti sur consoles il y a six mois. D'ailleurs pour fêter ça, Colin Mc Rae Rally 4 est annoncé pour la fin de l'année sur PS2 et Xbox...
 

Premier tour de piste

Hop, je prends la voiture de notre pote Colin, la Ford Focus, la même que celle qu'il y avait eu sur les deux premières images photo-réalistes censées afficher la même qualité que les voitures présentes dans le jeu. Je choisis un circuit au pif (l'éternelle neige bien gavante) et je lance la chose. Après un chargement très rapide (infiniment plus que sur PS2, ça c'est clair), OUUAAAIIiiiissseuuuubooffff... On constate de nettes évolutions par rapport aux versions consoles, tout comme TOCA Race Driver. Certes, ce n'est pas le top, surtout au niveau des décors (pauvres et tristes), et il vous faudra une machine de combattants (quelques saccades sur un P4 2.4 GHz avec 512 Mo de RAM et une GeForce 4 Ti 4200 128 Mo), mais les voitures sont bien modélisées, proches des artworks sans les égaler toutefois. Les textures sont fines et la modélisation précise, sans oublier des reflets très convaincants.. Mais sur PC, la concurrence n'étant pas très rude, il n'en démeure pas moins le vainqueur de sa catégorie, malgré tout. Seule compensation, les effets de pluie et de neiges sont très bien réalisés. La neige est fine, la pluie coule bien. En plus les bruitages sont précis et on y croit, malgré tout. Mais ne nous éloignons pas, on reste dans notre première impression.
 

Je change de paragraphe

Hop, une interruption est nécessaire pour alléger tout ça et faciliter la lecture. Bon, alors... 3... 2... 1... Go ! Vroum ! Vroum vrouuuuuum ! Erf, la jouabilité est simple à prendre en main, mais malheureusement, le subtile mélange arcade/simulation a disparu au profit d'une arcade pure et dure. La voiture glisse, fait des rebonds bizarres, enfin, vous voyez le style. Mais bon, le grand public n'aura pas de difficulté à maîtriser le titre qui constitue le jeu de rallye le plus simple à prendre en main sur consoles nouvelle génération. Carrément. Enfin, non, je parle des jeux de rallye sérieux, pas ces plagiats tels que Pro Rally 2002 sur PS2 (ahaha). Mais malgré une sensation de s'être fait rouler et de bâclage, le jeu aurait pu être pire... Pour vous situer, la prise en main est très proche des versions consoles et vous n'aurez aucun problème avec le premier pad venu (même pas la peine de sortir le volant).
 

Décorticons un peu la bête

Comme dans TOCA, Codemasters a voulu changer un peu les choses. Du coup, vous aurez la très palpitante occasion d'incarner Colin Mc Rae Rally oups... Colin Mc Rae (l'habitude, désolé) dans un championnat unique. Eh oui, faisons fi des Subaru (pourtant voiture star de Colin Mc Rae Rally 1, mais le pognon, ça empêche le côté sentimental), des Xsara et compagnie (18 voitures au total), tout ça, c'est juste dans les courses simples. De toute façon, le choix est très difficile puisque seuls deux modes sont disponibles : courses simples (seul ou à deux) et championnat, que de l'embarras du choix. Dommage parce que Colin 2 proposait pas mal de modes différents, dont le très intéressant mode arcade qui permettait de jouer contre d'autres concurrents simultanément, pilotés par l'IA, tout comme le propose RalliSport, d'ailleurs. Enfin, sachez que 8 rallyes sont proposés, comprenant 56 étapes. Pas mal. Mais peut mieux faire car la difficulté n'est pas franchement élevée.
 

Au final

Colin Mc Rae Rally 3 est donc davantage destiné au grand public, pas forcément spécialiste de la discipline, mais déjà fan des deux premiers épisodes, qui ne devrait pas trop les décevoir grâce à sa jouabilité facile à prendre en main. En revanche, les amateurs de la discipline seront indignés de ne pas pouvoir piloter une autre voiture que la Focus pendant le championnat, de ne pas pouvoir piloter la 206 WRC, ni d'avoir eu plus de modes et davantage de circuits. Mais faute de concurrence sur PC, si vous voulez un bon jeu de rallye (et si vous n'avez pas de console, n'oubliez pas que le 4 sort à la fin de l'année !!), prenez-le.
 

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Un bon jeu de rallyes. Si, si. Il doit en grande partie ce jugement au manque de concurrence sur PC et quand on est en manque, on se rabat sur n'importe quoi, c'est vrai. Achetez-vous une console et oubliez les rallyes sur PC.

Points positifs

  • Modélisation des voitures
  • Les intempéries
  • Prise en main immédiate

Points négatifs

  • Difficulté revue à la baisse
  • Trop orienté arcade
  • Elles sont les autres voitures en mode carrière ?

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

32 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires