Test : Desperados

Desperados - PC

Genre : Tactique

Date de sortie : Avril 2001

Genre
Tactique
Date de sortie
Avril 2001 - France
Développé par
Spellbound Software
Edité par
Atari (Infogrames)
Disponible sur
PC

Desperados, un clone de Commandos ?? Nan, pas possible. C'est de Infogramme ? Ah bon, alors là d'accord, ils ont peut-être osé...

 
 
Et je confirme maintenant, après y avoir joué : Desperados est une repompe totale de Commandos. Enfin, avouons que c'est le principe du xxx-like. Nous dirons donc que Desperados est un commandos-like, voire une extension du style "Commandos et ses amis vont au Far West". Penchons nous donc sans plus attendre sur ce qui passerait à première vue sur un simple tue-le-temps en attendant Comandos 2.
 

Retour en arrière... oui, les deux du fond ont compris : on va dans le passé.

Commandos est sorti en 98 et avait provoqué un véritable séisme dans le petit monde très reclu des joueurs. Il alliait admirablement un graphisme 2D à un principe aujourd'hui utilisé dans toutes les autres catégories : la coopération. Vous deviez en effet, grâce à vos simples méninges, tenter de parvenir à résoudre vos objectifs de mission, et cela par l'intermédiaire d'un certain nombre de protagonistes que vous pouviez diriger. Chacun de ces personnages possédant des instruments et des aptitudes particulières, vous deviez savoir les coordonner pour parvenir à vos fins. C'est ce qu'essaient aujourd'hui de créer les développeurs dans leur jeux de shoot, de stratégie, etc. L'interface était parfaite : les photos des personnages contrôlables était affichées en haut, vous permettant de les sélectionner, et leur sacs à dos distinctifs s'affichaient dans un coin (on voyait alors les instruments qu'ils utilisaient, et ils ne nous restaient plus qu'à cliquer dessus). A vous ensuite de savoir gérer votre arsenal et à ne pas vous faire reperer.
 

Retour dans le présent

Desperados reprend le même principe, et cela à cinq différences près. Vous n'évoluez plus ici durant la seconde guerre mondiale, mais en plein Far West (encore un retour en arrière, mais cette fois dans l'autre sens, car c'est pour desperados et non plus pour commandos, qu'on le fait). Par conséquent (2ème innovation), la campagne n'est plus la même (!!). Ici, vous aurez droit à 25 missions, dont quelques-unes ne seront que de simples tutoriaux vous permettant de vous familiariser avec un nouveau personnage. Desperados se deroulant au Far West, quelle ne sera pas votre surprise de voir tout l'asenal de vos hommes être remodelé à l'effigie de ce qui se faisait à l'époque ! (ça, c'est la troisième différence). Enfin, les deux dernières semblent moins importantes, puisqu'il s'agit du changement des noms des personnages (je sais, c'est étrange), et surtout du déplacement des photos qui n'apparaissent plus en haut, mais en bas !! (je sais, j'arrive pas à m'y faire). En dehors de cela, vous avez le simple remake de Commandos remis au goût du jour. Quoiqu'un petit con de développeur va faire foirer mon test...
 

Qu'est ce que le Quick Time Action vient faire dans ce bordel??

Bien content d'apporter une diversité bien plus grande au niveau de l'atirail (vous pouvez lancer des couteaux, snipper, faire un épouvantail pour feinter les ennemis, attirer les gardes grâce aux dons de Kate O'Hara, les aveugler grâce à un miroir, balancer des fioles de gaz soporifiques sur des patrouilles ennemies, plomber trois gars presque instantanément, etc.), d'avoir créé des cinématiques de toute beauté, ainsi que des missions scriptées jusqu'à la moëlle, les développeurs ont en plus developpé une technique, le Quick Time Action, permettant de reproduire de véritables embuscades. Vous appuyez sur l'horloge de votre interface, définissez le parcours de chacun de vos types (l'un balance une fiole et endort 2 gardes, et l'autre tire sur le troisième, assis plus loin, qui ne peut malheureusement pas appeler ses petits copains), et appuyez sur espace pour voir tout ce beau monde s'animer tout comme vous l'ésperiez (coût de votre plaisir : deux morts par asphixie, un castré (vous visiez les parties basses) et trois côtes cassées chez un môme qui traînait (ayant en effet la possibilité de taper les civils pour les faire taire, vous n'avez pas pu vous empêcher...)). Ce système peut apporter un nouvel éventail de possibilités à ne pas négliger.

En attendant Commandos 2...

Desperados vaut-il vraiment le coup ? Définitivement, oui. D'abord parce que j'écris ce test trois mois après la sortie du jeu, et que je ne vois toujours pas de Commandos 2 à l'horizon, ensuite parce que ça fait une bonne alternative à Commandos. Le Far West, ça change, et les missions vous plongent directement dans l'ambiance (les personnages parlent au début des missions et montent leurs plans eux-mêmes...). Après, à vous de voir si vous pensez être capable de véritablement vous investir dans ce jeu : les missions sont coriaces et nécessitent chacune 90 min si vous connaissez Commandos et 2 h sinon (et cela sans compter les chargements, qui se font très nombreux sur mon PC). Sinon, c'est du tout bon, l'IA est plus qu'acceptable, et l'ambiance est au rendez-vous.

Article rédigé par Rick28 , le

Desperados est un clone de Commandos n'apportant que peu de nouveautés, mais l'univers du jeu est tellement envoutant que l'on s'y plonge avec plaisir...

Points positifs

  • L'ambiance
  • Le Quick Time Action
  • Le graphismes très agréable
  • L'IA
  • La présentation des mission

Points négatifs

  • C'est vraiment très pompé sur Commandos
  • Les perso (héros, ennemis, civils) sont trop simples au niveau détail
  • Ca s'avère très difficile par moment

Commentaires

Jeux similaires