Preview : DRIV3R

DRIV3R - PC

Genre : Action/Course

Date de sortie : Février 2005

Genre
Action/Course
Date de sortie
Février 2005 - France
Développé par
Reflections
Edité par
Atari (Infogrames)
Disponible sur
GBA, PC, PS2, Xbox
Parfois appelé
Driver 3

Si vous aimez les belles bagnoles, les plages de sable chaud, les flics collés à vos fesses et les cascades, le nouveau Driver risque de vous plaire. Vous allez enfin pouvoir profiter de la PS2 pour infiltrer des gangs…Innovations garanties.

 
 
Avant de commencer la preview de DRIV3R, il est important de récapituler cette saga devenue mythique. Driver premier du nom est sorti en 1999. Ce fut lui le précurseur du jeu style gangster (ce n’est pas GTA…). Les ventes s’écoulèrent aussi à cinq millions d’exemplaires. Driver 2, sorti un an plus tard, connut hélas une trop grande ambition. Les bâtiments étaient trop massifs pour une playstation. Et même s’il connut un succès similaire, entre autres grâce à la possibilité de sortir de son véhicule, il fut boudé. C’est donc de manière légitime que DRIV3R arrive, bénéficiant de la PS2 pour assouvir leurs désirs déjà entrepris…
 

Driver's touch

Ce qui fit le succès premier de Driver fut son magnifique moteur physique. En effet, les voitures subissaient des dégâts réalistes, très poussés et variés. DRIV3R reprend bien évidemment ce moteur à succès. D’ailleurs, après le travail sur Stuntman, le physique des cascades risque d’être impressionnant. Parmi toutes les nouveautés de ce nouveau Driver, il y a les jointures actives : kesako ? Ben, en fait, c’est l’interaction voiture/joueur. Ainsi, le joueur pourra ouvrir les portes, sur simple pression d’une touche, pour, par exemple, renverser des bandits.
Cela devrait vraiment être sympathique…À propos des véhicules, le nombre exact n’a pas été défini, mais on devrait sans doute en trouver beaucoup. Aucune licence n’a été obtenue, mais les reproductions seront très représentatives de la réalité (Citroën 2CV, DS, Ford Transit,4L…). Il y aura même l’apparition de camions routiers (avec des remorques). Ça promet d’être particulièrement jouissif car la conduite est respectée, le moteur physique est propre à chaque engin que vous croiserez. Pour le jeu en lui-même, les phases de conduite représenteront 70 % du jeu tandis que les phases à pied environ 30 %. À propos du scenario, il n’a pas encore été dévoilé (cela devrait être une infiltration d’un gang ou d’une mafia), mais il sera volontairement plus linéaire que celui de Vice City : « le niveau d’implication émotionelle que nous recherchons est tel qu’il pourrait perdre de son impact si le nombre d’intrigues et des missions annexes était trop important. DRIV3R se veut plus sombre que la dernière création de Rockstar. On pourrait le comparer à The Getaway, même qu’il n’en possède ni la violence, ni le langage ordurier. Ce que l’on sait par contre, c’est que Tanner évoluera dans Miami, Nice et Istanbul…
 

Trois villes exquises

Je l’ai dit à l’instant, DRIV3R propose donc trois villes. La différence majeure avec Driver 1 et 2, c’est que les villes ont dépassé le cadre outre-atlantique et se sont installées, en majorité, sur le vieux continent. Ainsi, on retrouve une ville française et une turque. La troisième, sûrement la plus représentée dans un jeu video, est Miami (Vice City, Driver 1…). Ces villes, donc dans un cadre nouveau pour deux d’entres elles, jouiront de toutes leurs spécificités. La reproduction sera fidèle et les différences architecturales seront nombreuses. Miami se verra donc attribuée de larges avenues ensoleillées, de palmiers, d’une eau bleue ciel, de pétrole (on est aux Etats-Unis !!). Nice bénéficiera de sa structure typique, à savoir la promenade des anglais, etc, et en arrière-fond les routes cassées, étroites, et en altitude…La ville turque se verra desservie par une architecture antique, des grandes places et ses ruelles marchandes. En complément, sachez que DRIV3R proposera 250 kilomètres, contre 112 à The Getaway.
 

Les armes : innovation non négligeable

Une des innovations de taille de ce Driver réside dans la possibilité d’avoir des armes. On pourra, comme The Getaway, tuer des ennemis pour leur subtiliser des armes. Mais n’espérez pas vous la jouer Sam Fisher. Vous devrez plutôt devoir tuer le peuple à la manière d’Enter The Matrix : bourrin quoi. L’arsenal devrait comprendre des fusils, des sulfateuses (!), et bien sûr, des pistolets. Le système de dommages sera poussée, car, même si nous ne savons pas s’il sera localisé sur les personnes, il le sera dans le décor. Par exemple, quand vous montrerez que vous n’êtes pas contents, les impacts de balles resteront, signes de votre passage remarqué… Aussi, quand vous aurez à tuer certaines personnes, vous aurez plusieurs possibilités (le sniper, se « déguiser »…). Bref, l’ajout d’armes est très intéressant et vous pourrez enfin faire parler la poudre…
 

Article rédigé par n0nam , le

Driver 3, dont la sortie est prévue début 2004, arrivera donc avec de solides nouveautés. Même si cela n'est pas si nouveau chez ses concurrents, il aura le mérite d’être vraiment immersif, d’avoir de magnifiques graphismes, proches du photoréalisme, et de proposer des villes européennes dans un jeu qui se concurrence avec The Getaway, Vice City, voire True Crime.

Commentaires