Preview : Moto GP 13

Moto GP 13 - PC

Genre : Simulation de râpage de cul sur bitume

Date de sortie : 21 juin 2013

Genre
Simulation de râpage de cul sur bitume
Date de sortie
21 juin 2013 - France
Développé par
Milestone
Edité par
Milestone
Disponible sur
PC, PS3, PSVita, Xbox 360
Modes de distribution
Boutique

Quand on parle de jeux de course, on pense en premier aux deux gros monstres sacrés du genre que sont Gran Turismo et Forza Motorsports. Vient ensuite Codemasters, qui nous livre régulièrement d'excellents titres. Mais les courses ne se font pas que sur quatre roues, comme nous le prouve Milestone avec son Moto GP 13. Le titre devant sortir le 21 juin, il s'est laissé approcher pour nous donner un avant goût de la compétition.

 
 
Ce premier contact a débuté avec une présentation du titre par Andrea Basilio, lead game designer sur le soft. Le bonhomme nous explique donc qu'ayant récupéré la licence après la sortie de Moto GP 10/11, l'équipe de développement a voulu prendre sont temps, afin de repartir sur des bases solides, d'où l'absence de la licence en 2012. On apprend aussi que le jeu utilise une version améliorée du moteur de WRC 3, sorti l'année dernière. Cela se traduit par un rendu visuel honnête, bien que daté par rapport aux standards actuels. Il nous explique ensuite le travail effectué concernant les animations des pilotes. Celles-ci ont été réalisées à l'aide de la motion capture, occasionnant ainsi des scènes assez cocasses pour simuler les chutes. Mais peu importe, le résultat final est franchement convaincant. Les mouvements des pilotes sur leur moto, lorsqu'ils transfèrent leur poids d'un côté ou de l'autre, passent une vitesse, ou se penchent dans les virages, font vrais. En ce qui concerne les chutes, le résultat est moins probant, les pilotes étant un peu raides.
Enfin, il fait le tour des modes de jeu. On trouve donc une section course rapide, qui lance directement une course pour les plus pressés. Le mode Grand Prix permet de prendre part à un week-end de course isolé et entièrement paramétrable. Le jeu se dote aussi du multi online, jusqu'à 12 joueurs, mais aussi offline, en splitscreen, ce dernier ayant été ajouté suite à de nombreuses demandes des fans.
 

Je ne connais plus personne...

Bien entendu, on pourra également participer à des championnats. Pour cela, il y a le mode campagne, qui s'étale sur plusieurs saisons. L'idée est ici de laisser les joueurs progresser à leur rythme. En effet, on débutera notre carrière dans la catégorie Moto 3. Et suivant nos résultats, les écuries nous proposeront des contrats dans les différents niveaux de compétition. Ceux-ci sont au nombre de trois : Moto 3, Moto 2, et la catégorie reine, Moto GP. Si vos résultats sont bons, il est fort probable que vous puissiez passer au niveau supérieur avant la fin de la saison, tout comme il est possible de faire trois saisons en Moto 3 avant de passer en Moto 2. Encore une fois, tout dépendra de vos résultats. Et chaque joueur évoluera à son rythme.
Au niveau de sa structure, les équipes de Milestone se sont largement inspirées du travail de Codemasters, reprenant quasiment à l'identique la recette de F1 2012. Vous retrouverez donc une interface toute en 3D, prenant l'apparence d'un bureau. Baptisée Motorhome, cette pièce vous permettra de vous renseigner sur l'épreuve à venir, de consulter vos mails, et de voir les commentaires de vos fans et adversaires sur les réseaux sociaux. Andrea Basilio nous a assuré que ces commentaires évolueront de façon dynamique, en fonction de vos actions, de vos résultats.
Les stands aussi sont entièrement modélisés. Ici, il est possible de régler sa bécane bien sûr, mais aussi de consulter son ingénieur. Celui-ci, plutôt que de vous proposer des configurations passe-partout, vous dira plutôt comment corriger le problème que vous rencontrez. Cela se passe via un dialogue interactif, et franchement mécanique dans son déroulement. Pour tout vous dire, nous avons eu l'impression de causer à l'utilitaire de résolution de problèmes de Windows. Mais à ce qu'on a pu voir ici, il devrait constituer une aide précieuse pour les novices, en leur apprenant les bases pour régler les différentes pièces de leur machine.
 

… En Harley Davidson

Côté bitume, on se retrouve face à une vraie simulation, ce qui est plutôt douloureux pour les habitués de la course automobile. En effet, les virages ne s'abordent pas du tout de la même manière ici, la notion d'équilibre étant cruciale. Si vous braquez trop sèchement, ou si vous avez le malheur de flirter un peu trop avec les bordures, c'est la chute assurée. Vous pouvez nous croire, on a passé plus de temps à se rogner le cul sur le bitume à côté de notre monture, que sur cette dernière. Le titre se veut donc exigeant, mais il ne veut pas exclure les débutants non plus. Pour ces derniers, il y a toute une batterie d'aides au pilotage qui pourront faciliter la tâche aux moins courageux. Mais si vous faites partie de ceux qui recherchent le réalisme malgré tout, la catégorie Moto 3 constitue un bon point de départ. Elle vous permettra d'apprendre à connaître les 18 tracés que compte le jeu, tout en vous familiarisant avec la physique particulière de ces bolides. À vous de voir ensuite, quand vous vous sentez prêts à passer aux choses sérieuses. Mais ne vous y trompez pas, entre la Moto 3 et la Moto GP, il y a un véritable gouffre.
 

Article rédigé par pattoune , le

Prenant le parti pris de la simulation pure et dure, Moto GP se limite à un marché de niche, cette discipline étant nettement moins populaire et accessible que la F1 et le WRC. Cependant, en s'inspirant de ce qui a fait le succès de la concurrence, le titre de Milestone pourrait bien tirer son épingle du jeu. Malheureusement, il souffre encore de carences techniques, comme des temps de chargements trop longs, et surtout, des ralentissements trop nombreux. Gageons que ces derniers ne soient plus de la partie le 21 juin prochain.

A propos de l'auteur

pattoune

pattoune

33 ans | Ours savant

Davantage ours que savant, ce con n'a pas compris que l'hibernation c'est en hiver. Résultat, il reste cloitré dans sa grotte à longueur d'année. Ce qui arrange bien du monde. Mais ce n'est pas un mauvais bougre. Il est même plutôt drôle à l'occasion. C'est souvent à ses dépens mais chut, il faut pas le dire. Ayant été récemment rattrapé par l'eau courante et l'électricité, il est désormais en mesure, après avoir difficilement assimilé les bases de l'hygiène corporelle, de nous livrer tests, news et autres contenus enchanteurs. Il nous reste plus qu'a espérer qu'il ne lui vienne pas l'idée de faire prendre un bain à son PC... Trop tard.

Contacter

Commentaires

Jeux similaires