Test : Elite Force 2

Elite Force 2 - PC

Genre : Doom-like

Date de sortie : Juin 2003

Genre
Doom-like
Date de sortie
Juin 2003 - France
Développé par
Ritual Entertainment
Edité par
Activision
Disponible sur
PC
Site officiel
Site officiel

Etre Trekkie, parler Klingon, utiliser son phaser comme rasoir avant de partir en navette sur le Voyager, pour 6 mois de travail non stop... voilà le reve de bien des vies. Lorsque le tout est parsemé de bagarres en salopettes de combat face à des hordes d'envahisseurs de l'espace sortis d'une dimension parallèle, ça donne même envie aux animaux et aux plantes de découvrir ce paradis spatial... Y'a pas à dire, l'univers Star Trek en FPS, ça en jette.

 
 
Après un premier opus sorti en 2000, Raven Software remet le couvert, en développant un 2e épisode. Ou devrais-je dire Ritual Entertainement, qui a repris la licence, toujours pour le compte de l'éditeur Activision. Tonton Raven lui, s'est éclipsé vers de plus vastes projets, n'ayant plus rien à démontrer niveau FPS (Soldier of Fortune 1 et 2, Elite Force, Jedi Knight 2 : Jedi Outcast... Si on n'a pas des jeux cultes en face de soi, le niveau est tout de même assez relevé). Elite Force 2 reste pourtant dans la droite lignée de son père spirituel. Ca dégomme, ça vole, ça bourdonne d'effets graphiques qui éclate les pupilles, on se bat à grand coup de laser, on snipe, on joue au gros dur, on n sent plus sa force, on se sent invincible dans sa combinaison en pyjama +4 contre les armes contendantes, on saute et saute encore, on détruit cyborg sur cyborg, alien sur alien (ND Tomate : ça me rappelle quelqu'un...), puis on souffle, quelques seconde, le temps de constater que plus rien ne bouge, puis de mater une petite cinématique pas dégueu. Si vous avez déjà joué à Star Trek : Elite Force, vous constaterez que rien n'a changé...
 

Un scénar' bien ficelé, une ambiance toute emmaillotée

Le jeu se fonde énormément sur l'ambiance Star Trek. Le gameplay est loin d'être super fin, et c'est surtout par les habituels retours à l'ordre de ses supérieurs, par les ordres de vos coéquipiers ou leurs appels à l'aide, ou par les avertissements de l'ennemi chez qui vous venez de débarquer qu'on garde à l'esprit que l'univers Star Trek rajoute à lui seul une bonne motivation pour dessouder sans réfléchir. Elite Force 2 propose un scénario assez fin, plutôt développé. Bizarrement, bien si que l'on sache pertinemment qu'on l'aura oublié la trame scénaristique une fois le jeu arrêté, on prend tout de même le soin de regarder attentivement les cinématiques, réalisées avec le moteur du jeu, qui parsème les niveaux. Si vous êtes trekkie au fond de vous, vous devrez à coup sûr reconnaître quelques personnages hauts en couleur provenant de la série. Mais à l'inverse du premier épisode, dans lequel vous reveniez au vaisseau entre chaque mission, pour reprendre armes et munitions, vous aurez cette fois quelques impératifs qui prendront le dessus sur cette vie pépère. Alexander Munroo, votre personnage, jeune officier de starfleet, se retrouve au début de l'aventure prisonnier par les Borgs dans une dimension parallèle. Il devra à l'aide de sa fameuse équipée réussir à rejoindre son vaisseau. Plein de rebondissement en perspective, comme vous pouvez déjà le sentir à des kilomètres...
 

De toute façon, quand t'es en salopette, tu peux pas faire du ski...

Niveau gameplay, c'est ultra basique. Tirs, tirs, change d'arme abruti. Tir en rafale (je viens de prendre une mitraillette) etc. On saute, on se planque derrière ses équipiers qui forment d'excellents boucliers, on déconne un peu avec les borgs, on crache sur leurs dépouilles, puis une fois que les zones de respawn se sont un peu calmées, on peut continuer... On est loin de No One Lives Forever 2, et d'ailleurs le jeu ne se targue pas de posséder un gameplay ultra varié. Non, c'est d'ailleurs écrit sur la boite, c'est l'univers Star Trek qui mène à l'achat, pas la diversité des actions. Même en multi le jeu est bourrin. Toujours sa dizaine d'armes à la main, on se contente de viser l'ennemi, comme un gnou. On ne s'attendait pas à un mode coopératif ou un mode Assault, mais ils auraient pu proposer au moins quelques petites originalités qui auraient rendu le multi attractif...
 

Une saga du futur, avec un moteur du passé...

Techniquement, c'est le moteur de Quake 3 Arena qui est exploité. Jusqu'à dans ces derniers retranchements d'ailleurs... et il faut bien avouer que même plus de 3 ans après, le jeu offre encore quelques trucs sympas. Décors simples, c'est vrai, mais textures polies, et surtout tout plein d'effets sympathiques : explosions, lasers, armes borgs, étincelles, etc. Ca pète une fois de plus dans tous les sens, et maintenant, on ne peut pas s'en plaindre. Ca reste pourtant très carré par rapport à n'importe quel autre FPS du moment, de Battlefield 1942 à Chaser, mais le fait que le jeu ne fasse pas dans la sobriété des combats et mette en avant les effets pyrotechniques rattrapent ce manque. Bon revers de la médaille? Pas besoin d'un 2 GHz avec GeForce 4 (ND Tomate : dommage) pour faire tourner le tout ! Les niveaux sont grands, sans chargement, et aucun ralentissement en plein combat même sur une config. très modeste (700 MHz). C'est un peu comme si vous ressortiez Elite Force 1 en 2002... A quelques effets près.
 

Au final

Elite Force 2 ravira son public, ainsi qu'une bonne partie des jeunes qui découvrent Star Trek (hum, ça fait près de 3 ans qu'aucun jeu majeur de la série n'est sorti... ND Tomate : Elite Force 1 était pas trop mal quand même). Mais il faut aussi avoir à l'esprit que sans la licence Star Trek, le titre aurait pu facilement tomber dans l'anonymat. Mode solo court, mode multi absent, moteur graphique à la traîne, musiques et bruitages moyens (voix en anglais), et gameplay simplissime. En comparaison, Elite Force 2 est moins bon que Chaser, un autre FPS qui sort dans cette même période. Mais Elite Force 2 a un atout dans sa manche : Star Trek. Forcément, sur les chiffres de vente, ça va jouer... (ND Tomate : Bof, Activision bombarde la maison mère de procès parce que c'est une licence dans le vent : y'a même plus de nouveaux films ou de séries !)
 

Article rédigé par Rick28 , le

Elite Force 2 ravira son public, ainsi qu'une bonne partie des jeunes qui découvrent Star Trek (hum, ca fait près de trois ans qu'aucun jeu majeur de la série n'est sorti...). Mais gardez à l'esprit que sans la licence Star Trek, le titre aurait pu facilement tomber dans l'anonymat, pour sa vision trop simpliste du FPS parfait...

Points positifs

  • Univers Star Trek
  • Pas un moment de calme
  • Scénario sympa
  • Diversité des armes

Points négatifs

  • Moteur Quake 3, meme parfaitement maitrisé, montre ses limites
  • Durée de vie trop faible
  • Mode multi pauvre, très pauvre

Commentaires