Preview : Goodbye Deponia

Goodbye Deponia - PC

Genre : Aventure point & click

Date de sortie : 18 octobre 2013

Genre
Aventure point & click
Date de sortie
18 octobre 2013 - France
Développé par
Daedalic Entertainment
Edité par
Daedalic Entertainment
Disponible sur
PC
Modes de distribution
Steam
Site officiel
Site officiel
PEGI
 Interdit aux moins de 12 ans

Annoncé dès le départ comme une trilogie, la saga des Deponia est déjà de retour avec son troisième opus, présenté à l'E3 dans un petit stand presse à l'écart du salon.

 
 
Deponia, c'est un jeu d'aventure point & click dans la plus fidèle tradition des LucasArts. La série a été développée par le studio allemand Daedalic. Ce studio relativement jeune (créé en 2007) est à l'origine de nombreux point & click ayant surtout cartonné en Allemagne, mais a aussi édité quelques jeux, comme le très sympa Botanicula... et Derrick (ça ne s'invente pas !). Un coup d'oeil sur leur site officiel vous permettra de constater que les p'tits gars sont loin de chômer et enchaînent les titres !
 
 
La série des Deponia s'est démarquée par son sens de l'humour déjanté et des graphismes cartoon bien foutus. Vous incarnez Rufus, un mec vivant sur la planète Deponia, qui est en fait une sorte de planète poubelle, et vous rêvez d'habiter sur Elysium, une planète géniale où vivent les gens huppés, et où tout le monde il est beau et gentil. Goal, une nana super sympa et habitante d'Elysium, vous file un coup de main pour rejoindre ce monde merveilleux, mais à chaque épisode, la tentative tourne mal et vous vous retrouvez embarqué dans des aventures abracadabrantesques.
Dans ce dernier opus, Rufus a déconné et a fini par perdre la trace de Goal. Qu'à cela ne tienne, il décide de la cloner, mais comme il n'avait pas assez de matière pour arriver à ses fins, il n'arrive à obtenir qu'un bébé, ce qui freine sa progression. L'histoire s'annonce donc toujours aussi invraisemblable, et c'est tant mieux !
 
 
Dans la démo que l'on nous a montré à l'E3, l'aventure était déjà entamée, et on ne sait pas pourquoi, mais Rufus est lui aussi cloné en 2 exemplaires. A la manière des deux premiers volets, vous devrez switcher entre les 3 héros (les deux clones et le Rufus original, donc), un peu à la manière de Day of the Tentacle. Vous pouvez aussi vous faire passer des objets entre chaque perso, si vous les déposez à certains endroits bien définis. Les mécanismes du jeu sont similaires aux précédents épisodes : l'interface vous permet de repérer immédiatement les interactions possibles avec le décor, et vous devrez résoudre des énigmes bien tordues. A la manière des jeux LucasArts, Rufus n'a pas peur de mettre le souk autour de lui pour arriver à ses fins, et à exploiter les autres personnages, mais l'ensemble reste gentil et l'humour bon enfant.
 

Article rédigé par Monsieur Tomate , le

Etant donné qu'il s'agit d'un point & click et que le scénario est du coup l'élément central du jeu, il est difficile d'avoir un premier avis sur ce dernier volet de la saga des Deponia. Toujours est-il que le jeu semble aussi travaillé que ses prédécesseurs, et que les développeurs ne semblent pas s'être reposés sur leurs lauriers et ont imaginé des puzzles toujours aussi déjantés. Le titre s'annonce donc comme l'un des jeux à surveiller de cette fin d'année, étant donné l'excellence des deux premiers opus.

A propos de l'auteur

Monsieur Tomate

Monsieur Tomate

32 ans | Grand gourou

Depuis la fondation de GameHope en septembre 1999 sous le nom de HardGamers, le taulier du coin n'a cessé d'abuser de son fouet pour faire régner la terreur parmi son équipe. Ingénieur en informatique le jour, tyran impitoyable sur GameHope la nuit, on ne l'arrête jamais et gare à vos fesses si vous vous trouvez au travers de sa route lorsqu'il a en tête un énième plan diabolique, vous risqueriez de boîter le lendemain...

Contacter

Commentaires